Permaculture Familiale

Autosuffisance en légumes dans un petit potager… Mythe ou réalité ? (Coup de gueule ;))

Suite à la belle vidéo réalisée par Olivier Puech, de nombreux commentaires ont été laissés sur Youtube, la plupart très touchants et chaleureux : Alors, je voulais juste vous dire un grand merci pour cette bienveillance amicale, ces témoignages de sympathie… étant d’un naturel plutôt timide, et d’âme très sensible, cela me fait vraiment chaud au cœur et m’encourage beaucoup dans les moments de doute ou de fatigue.

Comme je l’ai souvent répété, je ne me sens aucune légitimité pour « enseigner » le jardinage ou la permaculture à qui que ce soit. Je ne cherche qu’à témoigner de ce que je vois et de ce que je fais (y compris les bêtises !), en échangeant mes expériences avec vous, exactement de la façon dont nous aurions discuté, accoudés de part et d’autre d’un petit muret de pierre, si nous avions été voisins de potager 😉

Mais il y a des personnes qui ne comprennent pas bien cela, et certains messages m’ont émue de façon très négative.

Je ne peux m’empêcher de penser que le clavier est un bien mauvais support de la pensée et de la parole. Il est si facile de se montrer blessant, bien à l’abri derrière un clavier. Beaucoup plus facile que d’être face à un être humain dont le regard peut, dès le premier mot déplacé, traduire la détresse ou l’indignation. Cette attitude faite de sarcasmes et de mots humiliants tend à se propager dans le milieu du jardinage et d’une façon générale, je trouve cela très regrettable. J’ai souvent vu des youtubeurs, instagrameurs et blogueurs de jardin passionnés se faire humilier, insulter par des « maîtres à penser ès permaculture » se sentant tellement supérieurs qu’ils se croient dispensés du respect dû à chaque être humain. Et cela me renverse. C’est si peu « permaculturel » justement, comme attitude…

En ce qui concerne directement les commentaires regrettables postés à la suite de cette vidéo, je n’ai pas répondu sur le moment car j’ai horreur de polémiquer par réseaux sociaux interposés. Mais sur ce blog, où je suis chez moi, je peux tenter de redresser calmement certaines insinuations avec toute la nuance et la prudence voulue.

Ainsi, une personne semble mettre en doute le fait que nous soyons réellement autonomes en légumes avec seulement 120m2 de potager cultivé. Je ne peux pas lui en vouloir (car moi-même cela me surprend tellement que j’ai voulu en témoigner par mon livre), mais c’est un peu blessant d’être ainsi publiquement suspectée de manquer d’honnêteté. A vrai dire, cela me fait même bouillir le sang.

Pour répondre à cette mise en doute de ma parole – et de la parole de ceux que j’aime le plus au monde car chaque membre de ma famille témoigne de cette autosuffisance en légumes-, je voudrais préciser certaines choses (le principal ayant été déjà exposé dans mon livre, que le critiqueur n’a pas lu…) :

1/Nous ne sommes pas autonomes en ail et en oignons (nous en consommons trop !), ni en sauce tomate (en tout cas, pas à 100%), ni en champignons de Paris (quand j’ai envie de faire une sauce, j’achète un bocal… et d’août à novembre, la forêt toute proche est pleine de cèpes ;)), ni en aubergines (notre climat de semi-montagne ne s’y prête pas), ni en pommes de terre (pour moi, ce ne sont pas des légumes ;)).

2/ Il nous arrive parfois (pour une recette particulière, car je suis auteure de cuisine) d’acheter des légumes que je n’ai pas (ou plus) au potager mais c’est tellement rare que je ne le précise ici que par excès de scrupule.

3/Nous acceptons joyeusement une certaine sobriété heureuse. Hormis en été et en automne (où notre potager croule sous une abondance presque affolante de légumes très variés), nous nous régalons de ce qu’il y a au jardin et c’est parfois très simple (surtout en mars-avril, où survivent seulement au potager quelques variétés que nous cuisinons avec le plus d’inventivité possible). Tirer le meilleur des ressources du jardin quelles qu’elles soient (sans dédaigner quelques petites cueillettes sauvages par moment), c’est déjà ce que faisaient nos anciens, et ce depuis le néolithique… C’est aussi une façon de résister à notre monde d’ultra-consommation où toutes les variétés de fruits et de légumes se côtoient à longueur d’année sur les étals après avoir parfois traversé la moitié du globe. Pour moi, savoir se régaler de repousses de brocoli (elles sont si tendres, pourquoi arracher les pieds en récoltant la pomme principale ?), de larges feuilles de choux en potée (celles que l’on jette généralement pour ne garder que le cœur bien pommé), d’un velouté de fanes de radis ou d’un bouillon réalisé avec les branches parfumées d’un céleri rave et du vert de poireau, c’est un acte militant. Cela apprend la sobriété, cette sage et joyeuse tempérance paysanne que notre peuple a quelque peu oubliée…

Nous avons au jardin actuellement, entre autres, pas mal de poireaux, de carottes et de choux pe-tsaï qui seront terminés bien avant la fin de l’hiver. Or, nous en raffolons. Nous pourrions donc en acheter au magasin bio du coin mais je n’ai plus envie de le faire. Par principe. Car j’ai envie de voir, autant par goût du défi que par curiosité, jusqu’à quel point notre potager peut nous nourrir sans rien acheter. Et depuis deux ans, la réponse est : à quasiment 100% (hormis les exceptions citées plus haut : aubergines, champignons de Paris, sauce tomate…). Notre potager nous rend donc bien autonomes en légumes, pour une famille de 5 à 9 personnes (selon les va-et-vient des uns et des autres). Et je précise que nous en mangeons à tous les repas (sauf au petit déjeuner ;)) et abondamment (le légume étant la base de chaque menu). Alors non, il n’y a pas toute l’année 25 ou 30 variétés de légumes au jardin en même temps mais il y a TOUJOURS de quoi remplir généreusement son panier chaque jour. Et hélas nous en gâchons même un peu, surtout de mai à novembre où nous croulons littéralement sous les récoltes : cela a presque quelque chose d’un peu « affolant », et l’on se se sent comme soulagé quand la pression se calme début octobre ;)…

Je sais qu’une telle abondance, cela paraît surprenant, et je n’arrive pas moi-même à analyser toutes les causes qui pourraient expliquer des récoltes si généreuses depuis quelques temps : Prendre grand soin du sol, planter densément (mais pas trop non plus, c’est un juste équilibre qu’on ne trouve qu’après maints tâtonnements), bien choisir les variétés, jouer sur l’étagement des légumes pour mieux les associer, opérer une succession rapide des cultures (jusqu’à 3 ou 4 légumes différents au même endroit sur la même année), savoir vite optimiser un espace qui se libère pour qu’aucune place ne soit perdue… Tout cela, je l’explique déjà dans mon livre. Du moins, j’explique ce que j’en ai compris, car je sais qu’il me reste encore beaucoup à découvrir.

Et si je le partage avec vous, ce n’est pas pour me vanter, ou faire le kakou. Cela me coûte, au contraire, cela me prend du temps. Mais je trouve important de montrer que l’on peut, avec quelques bons gestes, un peu de patience et d’amour, rendre nourricière la moindre petite parcelle de terre. Et par cela, gagner en autonomie alimentaire tout en prenant davantage soin des hommes, des animaux et de la nature. Produire de la nourriture, on peut le faire sur un balcon, dans un lotissement, dans une friche citadine ou dans un champ… si beaucoup de monde s’y mettait, cela changerait VRAIMENT la donne. Alors oui, il s’agit bien d’une démarche de permaculture, n’en déplaise à un autre Mr Bougon qui ne peut supporter que j’ose utiliser ce mot.

Un autre commentateur un peu contrarié nous dit que ce reportage est « poétique mais totalement creux » car on n’y apprend rien par exemple sur les diverses analyses du sol. Alors, au risque de vous choquer, je vais être sincère : ce qui est trop technique en matière de jardin ne m’intéresse pas du tout. Les diverses études de granulométrie, les variations acido-basiques, le recensement de toute la mégafaune, macrofaune et mésofaune de mon sol, le taux de MO brute et la capacité d’échanges cationiques, c’est passionnant en soit… sauf que moi je m’en fiche. Mais alors complètement ! ^^

Certes, j’aime bien en discuter avec mon fils qui est agriculteur bio et passionné de tout ça, mais pour mon jardin, ça ne m’intéresse pas du tout. Mes ancêtres paysans n’avaient pas besoin d’être aussi calés pour cultiver de bons légumes dans leur potager. C’est à l’œil, à l’expérience, au bon sens qu’ils y allaient.

Ma terre est noire, souple, aérée, grouillante de vie, elle sent bon l’humus, les légumes s’y enracinent comme des fous. Elle n’a pas toujours été comme ça. Je l’ai nourrie à ma façon, avec mon instinct, sans la faire analyser ni lire de livres compliqués, ni me torturer la cervelle. Mon sol, je lui ai apporté beaucoup de fumier frais de lapin (c’est tabou, je sais, mais c’est la vérité), toujours en surface pour qu’il puisse être assimilé de façon progressive, sans rien brusquer. Mon sol, je l’ai paillé à la paille, puis au foin, et j’ai vu que cela faisait une différence énorme. J’ai raisonné comme une petite « nouille » d’auteure de cuisine que je suis et je me suis dit : « L’engrais organique, c’est le sucre rapide des légumes, ils en ont parfois besoin pour soutenir ponctuellement une performance mais il ne faut pas en abuser car à terme c’est mauvais pour leur santé et cela les rend fragiles (exactement comme le sucre pour nous). Le compost en revanche, c’est un peu le must, un nutriment ni trop lent ni trop rapide à assimiler, qui enrichit la vie du sol sur le long terme. C’est le menu le plus équilibré et le plus biodisponible pour mon sol ». Alors j’ai fait du compost, à tours de bras, je l’ai étalé par pleines brouettes, je l’ai incorporé à la grelinette pour aérer le sol à fond (et j’en suis encore à me demander s’il vaut mieux greliner ou ne pas travailler le sol du tout, sauf que là je m’oriente vers la déduction que greliner, finalement chez moi c’est encore mieux). Et puis j’ai pensé à d’autres « sucres lents », c’est-à-dire ces paillages qui allaient se décomposer en formant du compost sur place, que je n’aurais plus à trimballer à la brouette. Mais la paille, c’est un peu la « calorie vide », contrairement au foin, aux feuilles ou au BRF de jeunes rameaux qui apportent beaucoup plus de nutriments variés et équilibrés. Mon sol, depuis des années je n’arrête pas de lui apporter à bouffer, mais pas n’importe quoi : des menus qui lui offrent de tout sur le long terme, des ressources que je trouve sur place dans ma campagne. Je nourris mon sol comme je nourris ma famille, sans tout peser, sans sur-analyser, sans me mettre la rate au court-bouillon, mais en n’utilisant que de bonnes choses, locales et de saison :). Je fais juste attention (comme je l’ai déjà dit ET écrit) de ne pas planter de légumes qui n’aiment pas la matière organique peu décomposée (des poireaux par exemple, ou des carottes, de l’ail, de l’oignon…) sur une planche encore en train de digérer du foin ou du BRF. Pour ces légumes-là, je réserve mon « compost à courges » bien mûr (explications dans mon bouquin, désolée, je ne peux pas tout détailler ici).

Et si en plus de toute cette bonne bouffe mon sol a besoin d’un petit complément alimentaire naturel pour assurer un max sur certaines cultures particulièrement exigeantes (cendre pour les céleris raves, calcium pour les choux, Or Brun® pour les cucurbitacées…) alors j’en rajoute mais au cas par cas, avec beaucoup de prudence, et en pesant bien là par contre. Comme nous avec les compléments alimentaires, justement, où il ne faut pas dépasser les doses prescrites…

Je prends du plaisir à jardiner ainsi, un peu au feeling, ou plus exactement, avec ce bon sens paysan qui nous fait observer, échanger, écouter les autres jardiniers, puis tirer de nos erreurs tant d’enseignements.

Les analyses de sol très poussées et techniques, je les laisse aux surdoués de la question (et c’est très bien qu’il y en ait, pour le maraichage biologique pro entre autres, ou pour les jardiniers amateurs que cela passionne car nous sommes tous différents), et je sais que les « vrais » pro*, ceux qui sont vraiment des puits de science, savent partager leur savoir avec patience et pédagogie. Personnellement, j’ai décidé que je n’étais pas assez calée pour ça (enfin, surtout, j’ai décidé que ça me gonflait un peu), et j’assume à 100% ce scandaleux manque de motivation ^^.

Juste la rosée de novembre sur un chou rouge… Un jardin, c’est aussi pour le plaisir des yeux.

Mon sol, je ne le dissèque pas, je me contente de l’admirer tant c’est beau à observer. Ce n’est pas très scientifique comme démarche, j’en conviens. Mais c’est ainsi que j’aime jardiner. Parce que, pour ce qui est des prises de tête, j’ai déjà ma dose (et même ma surdose, mon overdose !) avec les soucis de mon métier d’auteure-photographe à temps plein, tous ces langages hermétiques (en informatique, diététique, administration…) à traduire à longueur de journée pour survivre dans notre monde de fous (essayez juste d’émettre une note de droits d’auteurs en calculant tous les taux de précompte URSSAF et sans oublier la moindre mention légale, ou de gérer les incompatibilités de logiciels après la dernière mise à jour WordPress sur vos blogs et vous verrez, entre autres… mais ça c’est un millième des enschtroumpfements que je dois supporter tous les jours). J’ai déjà un métier, c’est bien assez compliqué comme ça. Et mon métier, ce n’est PAS maraîchère pro, ni ingénieure agronome, ni enseignante dans un lycée agricole. Chacun sa place.

Alors au jardin, ça ne me dérange pas de ne pas tout comprendre, de ne pas tout maîtriser. Je trouve cela reposant, je suis heureuse ainsi. Je respire, je destresse. J’aime cette relation simple (et parfois pleine d’imprévus) avec la nature qui me fait tant de bien.

Et mon jardin me le rend au centuple…

Alors, que ceux que j’agace par mon impardonnable manque de « professionnalisme » me pardonnent : je suis le ravi de la crèche si vous voulez, le brave crétin qui s’émerveille de tout sans bien comprendre. Si c’est ce que vous pensez, c’est égal, amusez-vous de vos sarcasmes, de vos traits d’esprit très drôles, cela ne m’empêchera pas de retourner au jardin le cœur en fête. Et je rigolerai joyeusement dans ma barbe quand demain, et après-demain, et après-après-demain, je ploierai sous le poids de mon panier de légumes bio cultivés dans mon potager « d’analphabète » qui ne sait même pas lire une analyse de sols. Je ramènerai tous ces trésors à la cuisine, j’en ferai des soupes, des gratins, des tourtes, des ragoûts délicieux dont je partagerai les recettes avec tous les braves gens bienveillants qui sont heureux de me lire. Nous passerons de bons moments ensemble, à échanger nos petites expériences de jardiniers à la façon aimable et chaleureuse des gens sympas…

Sur ce, je vous laisse avec quelques photos prises dans mon potager en ce mois de novembre où, avant, j’arrachais tous les restes de cultures estivales pour y parquer les poules jusqu’en mars tant je croyais que rien ne pousserait plus dans mon potager dauphinois en hiver.

Mais ça, c’était avant 😉

Avant que je ne devienne -y compris en hiver- entièrement AUTONOME en légumes !!!

*A ce propos, si la question du sol vivant vous intéresse, je vous recommande déjà ce livre, qui vient de paraître : de la bienveillance, du savoir, du partage et de la pédagogie… ça, c’est tout Olivier 🙂

Les monstrueuses « blettes à cardes blanches » de notre jardin : presque 1m de haut, et jusqu’à 18cm de large rien que pour certaines cardes… alors, « techniquement » je ne sais pas expliquer pourquoi de tels monstres, mais le résultat est là ;)…
… . Elles sont tendres et sucrées, on les cuisine en tourte avec du parmesan, en poêlée avec du boeuf et du riz, en gratin avec des pommes de terre, en tempura légère, etc. C’est si bon, la blette du jardin !

Récolte de samedi matin, très « typique » du mois de novembre au potager : poireaux, cardons, chou rouge, chou pointu, chou romanesco, carottes, repousses de brocolis, céleri rave et fenouil. On a fait un aïoli, un soufflé au romanesco, une salade de chou rouge au fenouil et aux pommes, une poêlée de chou chinois au boeuf et un gratin de cardons aux patates… de quoi se régaler tout le week-end (et on avait des invités !).
Le chou romanesco, une de mes grandes passions 🙂
Un chou pointu de plus de 2kg, qui aurait dû être de variété « Kalybos » (donc rouge) mais qui est bien vert suite à une erreur du grainetier. Qu’à cela ne tienne : ils sont incroyablement tendres et sucrés. Il faut juste les disputer aux limaces, qui les trouvent particulièrement succulents elles aussi 😉
Après avoir récolté un de ces choux pointus début novembre, j’ai attendu… et de mini choux sont en train de naître autour de la trogne. Je sens qu’on va avoir du « rab » ;). Ne pas arracher tout de suite certains légumes qui peuvent émettre des repousses, c’est aussi une des clés de l’abondance.
Gros plan sur la brouette de plus haut, après avoir rajouté des blettes de couleur (qui sont floues, au premier plan…)
Autre jour, autre brouette de récoltes de novembre : laitues « Grenobloises » et « Teide » toutes craquantes, gros bulbe de fenouil, carottes (première année que je les réussis aussi bien :)), persil tubéreux (la grosse racine devant à gauche, c’est hyper parfumé !), chou chinois et coeurs de choux verts… très dépouillés car les feuilles ont été décimées par une armada de limaces : là aussi, une personne m’a reproché en commentaires de massacrer les limaces. Elle dit qu’elle comprend que l’on soit « obligés de tuer pour se nourrir, mais pas pour réguler ». Ben… moi, en fait je tue pour manger. Si si. Je tue des limaces pour manger… des légumes ^^. Ce n’est pas très sympathique, je m’en passerais bien, mais les limaces ne partagent pas. Surtout au printemps et en automne.
Pour ceux d’entre vous qui ont mon livre de jardin, ceci est le résultat de mon essai de terreau de feuilles au bout d’un an ! Il n’est pas parfaitement décomposé, mais c’est très prometteur… on l’a mis -bien mouillé pour que le processus de compostage continue- dans 3 vieux sacs d’Or Brun de 40l chacun (après avoir percé le fond et les côtés avec une fourchette pour que ça respire), et j’espère pouvoir utiliser ce terreau pour les semis de printemps. Sinon, j’attendrai quelques mois de plus.
… Puis nous avons rempli de nouveau le bac à feuilles. Pour l’an prochain 🙂
Grande réussite de cette année, les céleris raves. Les premières années, il faisaient la taille d’une belle de golf, puis d’une balle de tennis. Maintenant, on approche doucement du céleri rave de pro :). Alors, est-ce grâce à l’arrosage automatique (installé cette année), à la poudre de basalte apportée pour la première fois ce printemps, à l’association des deux? Je ne sais pas. On n’a pas toujours réponse à tout dans un jardin, ou en tout cas, pas toujours tout de suite…
Mon cher-et-tendre m’a beaucoup aidé en taillant et broyant les vignes, les buddléias, le laurier, les althéas… tout cela a été réduit en broyat de feuilles et jeunes rameaux, que nous avons étalé sur certaines parcelles du potager. Avec le froid qui arrive, cela mettra un peu plus de temps à se décomposer qu’au printemps mais c’est maintenant que je disposais de cette ressource précieuse. Je ne me suis donc pas posée mille questions existentielles, c’est maintenant que je l’ai apporté au sol de mon potager.
Ici, de la kalette (ou chou « Flower Sprout ») un légume vraiment délicieux et méconnu dont je vous reparlerai bientôt :). Dans notre potager, il y a aussi en ce moment des épinards d’hiver, des verdures asiatiques (pak choï, tah tsaï, mizuna, moutarde rouge…), de la mâche (un peu en retard cette année, car j’ai été absente suite à un drame familial juste quand il aurait fallu la semer début octobre), des chicorées, des choux Noir Toscan, des choux kale, des choux de Milan, d’autres laitues… et je dois en oublier. Donc, de quoi bien remplir son assiette, tous les jours, même quand le gel et la neige se seront invités à la fête ! Je vous tiendrai au courant 🙂

183 réponses à “Autosuffisance en légumes dans un petit potager… Mythe ou réalité ? (Coup de gueule ;))”

  1. Nouvel Monique dit :

    Bonjour Marie

    Juste un petit mot pour vous dire que votre manière de parler du jardin me convient tant.
    J’ai acheté votre livre… quand je vous lis je me sens pousser un coeur et des mains de jardinière.
    Vous invitez la nature sa perfection dans votre jardin…sans jamais vouloir tout maîtriser.
    Votre manière de jardiner est en communication profonde avec le mystère de la vie….
    Alors les grognons et grincheux qui ne le voit pas …tant pis pour eux…
    Vous donnez toujours énormément dans vos mails.
    Merci
    Monique

    • Marie Chioca dit :

      Merci chère Monique pour ce gentil message, je suis très touchée 🙂
      Je vous souhaite un beau week-end !

      Marie

  2. Bonjour Marie,
    Je ne mets pas souvent de commentaires mais je te suis depuis tes débuts… depuis nos blogs de dinosaures !! Je regarde aussi avec plaisir les vidéos d’Olivier. J’ai beaucoup apprécié me balader avec vous deux à travers cette belle vidéo dans ton potager. C’est quand même merveilleux avec la technologie de découvrir ton jardin ! Cette visite est douce, reposante et poétique.
    Ton potager est magnifique, on sent que tu lui apportes de l’amour et que tu prends soin de ta terre.
    J’ai hâte de lire ton livre qui sera au pied du sapin.
    Il y aura toujours des critiques. Que tout cela ne gâche pas ton moral, ta douceur et ton bien-être au jardin. Continues à nous émerveiller avec tes photos qui transmettent tellement d’émotions et cette beauté du végétal ! Bravo pour ton autonomie et ton potager d’abondance ! C’est tellement inspirant pour le plus grand nombre ! Je t’embrasse, Aurélie

    • Marie Chioca dit :

      Je me souviens tellement bien de toi Aurélie 🙂
      Comment vas-tu? En tout cas, tu m’as fait rire avec « nos blogs de dinosaures »… ^^
      Je t’embrasse bien affectueusement aussi,
      Marie

  3. Douillet-Romand dit :

    Chère madame, Je suis très touchée par ce que vous écrivez. Ne vous laissez pas toucher par les commentaires mesquins : comme vous l’écrivez très bien, les vrais jardiniers n’ont pas ce genre d’attitude ! Vous aimez le jardin, les fleurs, tout ce que la nature nous offre si généreusement, à nous qui la traitons si mal ! et votre jardin vous le rend bien, c’est magnifique, et tant pis pour les râleurs !!!
    On m’appelait « la ravie de la crèche », quand j’étais enfant, parce que je m’extasiais de tout…c’est le seul point commun que j’ai avec vous (à part la famille nombreuse) parce qu’hélas je ne me suis pas encore lancée dans le jardinage, et je ne suis pas très bonne cuisinière ;)…mais je suis bien contente de savoir m’émerveiller !Merci de votre blog, toujours captivant, et de vos magnifiques photos !

    • Marie Chioca dit :

      Merci de tout coeur pour ce message si chaleureux, je suis vraiment touchée…
      Très bon week-end à vous ! (à propos de ravi, je vais peut-être bien faire ma crèche, les enfants sont si impatients :))

      Marie

  4. Lili Gavage dit :

    Bonjour Marie,

    BRAVO! Quelle belle énergie partagée et… de beauté, d’harmonie et… de raffinement ! en plus du reste 😘 auxquels je suis sensible, Oui.
    Aussitôt la vidéo terminée, j’ai commandé votre livre et 2 autres, par gourmandise 😁
    Je les attends avec impatience et m’en réjouis d’avance.

    Je vous embrasse (Je pourrais être votre maman😊) ainsi que votre belle petite Famille.
    Magnifique toutes ces petites graines qsue vous semée dans leur coeur 💝

    Lili

    Ah oui, j’oublie de vous dire qu’après ça… Je commence un potager permacole 😇

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup chère Lili, j’espère que mes livres vous seront bien utiles 🙂
      Bonne réussite à votre potager !
      Marie

  5. Catherine E dit :

    Marie, il y aura toujours des jaloux, des agressifs, des
    «sachant tout » et les réseaux sociaux sont sans filtre et
     drainent beaucoup de monde.Je comprends , ça fait mal mais quand on est devenu comme vous populaire , c’est quelque part la rançon du succès.
    J’ai commencé à vous suivre par le biais des igbas, j’adore vos recettes même si la boulange n’est pas une réussite pour moi. Quand j’ai découvert que vous faisiez aussi un potager, j’en ai été ravie car c’était aussi très modestement ma démarche.
    Restez tel que vous êtes, passionnée, professionnelle et vraie.
    Je vous envoie plein d’ondes positives et à bientôt vous lire

  6. Aubourg dit :

    Continuez, ma chère Marie, à nous régaler de vos conseils ( nous, on les trouvent super!), de vos commentaires, recettes et photos. Toute la famille ( et nous sommes 8 comme vous!) est fans. Merci de nous aider à avoir un beau potager ( pas encore autonome pour nous car nous manquons de place mais un jour viendra…)
    Avec toute mon affection. Sophie

    • Marie Chioca dit :

      Mais oui, si on persévère, on ne peut que progresser chaque année 🙂
      Merci en tout cas pour ce si gentil message Sophie, et bon week-end à vous,
      Marie

  7. Jacqueline dit :

    Coucou Marie tu as raison d expliquer ce que tu fais tu n’as pas à te justifier auprès de ceux qui ne te connaissent pas moi comme d’autres nous te connaissons et t’apprécions pour ce que tu fais et le temps que tu y passes alors bravo et continue gros bisous

    • Marie Chioca dit :

      C’est vrai, je ne me justifie pas toujours (parfois, il vaut mieux pas essayer…), mais là quand même ça m’a fait bouillir le sang d’être carrément accusée de raconter des blagues sur notre autonomie en légumes. Du coup, je suis contente d’avoir précisé les choses 🙂
      Très bon week-end à toi chère Jacqueline,
      Marie

  8. Elise dit :

    Merci Marie. Il est très agréable de vous lire, de se régaler de vos recettes et de savourer la Vie au Jardin et dans l assiette….loin des Mr Grognon. ❤

  9. walli dit :

    Bonjour Marie,
    Je n’ai pas vu le film ni les commentaires, mais je pense comme vous. J’ai acheté votre livre et je l’ai donné à ma fille pour commencer son jardin. Malheureusement elle ne le trouve plus… Chez moi ça ne marche pas encore si bien que chez vous, mais j’apprends par les expériences.

    • Marie Chioca dit :

      Ah zut, la pauvre ! Elle l’a peut-être prêté à quelqu’un? Le nombre de livres que j’ai perdu à tout jamais pour les avoir prêtés… enfin, j’espère au moins qu’ils servent 😉
      Bon week-end à vous Walli,
      Marie

  10. de stefani beatrice dit :

    Bonjour Marie,
    Je suis inscrite sur votre blog depuis la vidéo avec Olivier que je suis maintenant depuis pas mal de temps. Je n’ai pas l’habitude de laisser de commentaire mais je viens de vous lire et je me dois de vous dire que nous nous ressemblons vous et moi!! Totalement d’accord avec vous sur la manière de gérer votre havre de paix.Olivier aussi a eu quelques soucis avec des personnes ‘ bien pensantes’ mais laissons tout cela et profitons de notre passion à fond. Bonne journée.
    PS : Votre livre sera sous le sapin …

  11. Catherine GODINOU dit :

    Ah ma pauvre dame les gens bien intentionnés, il y en a à la pelle!!! Des grands donneurs de leçons qui savent tout mieux que les autres … Allez Marie on les oublie, on les ignore et même je dirais on les méprise. Ils sont juste là pour nous faire bouillir et c’est mauvais pour la santé.Bravo Marie vous les avez bien remis à leur place, d’ailleurs je me demande ce qu’ils font à vous lire et de quoi ils se mêlent… Bon c’est pas tout ça mais nous on a besoin de vous, de vos photos, de votre poésie, de votre littérature et de vos recettes gourmandes ou potagères, car nous on les apprécie Na!!!!Merci de vos partages et on attend toujours la suite avec impatience et gourmandise. A bientôt donc pour une de vos croustillantes et alléchantes lettres…

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup Catherine 🙂
      Je vous souhaite un doux week-end (et oui, à bientôt pour de bonnes recettes, car nous n’allons pas nous laisser abattre :))
      Marie

  12. Isa dit :

    Et oui, beaucoup se sentent tout-puissants derrière leur écran ? C’est quoi ce besoin de critiquer ? Mettre en doute? Laissons les grincheux de côté, ceux qui te suivent habituellement ont bien compris ta démarche. Merci pour tout ce que tu nous partages,c’est une invitation à tester et se lancer. ton livre est en bonne place à la maison et j’en fais la promo régulièrement :).

  13. Sandrine dit :

    Bonjour Marie,
    Je me suis toujours demandée pourquoi les personnes qui « n’adhèrent » pas à certains principes se donnent la peine de visionner/écouter les vidéos/informations qui y sont associées…il y a suffisamment de diversités au niveau des sources d’informations pour que chacun y trouve son compte, à priori personne n’est obligé de consulter quelque chose qui ne lui convient pas…non décidément je ne comprends pas 🙂
    Dans tous les cas je peux vous dire que tout ce que vous décrivez dans ce post, je le sais déjà en vous suivant depuis quelques temps maintenant, c’est bien ce que je recherche, je m’y retrouve complètement et j’ai adoré votre petite vidéo avec Olivier 🙂 Ne changez rien :-).

  14. catherine dit :

    Restez comme vous êtes, simple et généreuse.
    Au plaisir de vous lire et voir votre magnifique jardin.
    Bien à vous
    Catherine

  15. Isabelle Tegas dit :

    Marie, écoutez votre coeur et continuez à nous parler si poétiquement de votre magnifique jardin ! Ne perdez surtout pas votre belle énergie à essayer de vous justifier vis à vis de ce genre de personnes, elles n’en valent pas la peine. Ce que vous faites est magnifique, vous m’inspirez beaucoup et vous devez inspirer tant de gens bienvaillants, c’est le principal ! Le monde a besoin de personnes inspirantes comme vous qui avez compris ce que respecter la Vie veut dire. Merci de tout coeur et je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre potager, dans votre cuisine, derrière votre appareil photo, dans vos livres, avec votre famille, dans la magnifique forêt de Chambalan et partout ailleurs. A très vite pour de nouvelles aventures !

    • Marie Chioca dit :

      Merci Isabelle pour ce message si chaleureux, mais vous me faites un peu rougir là 🙂
      Je vous souhaite un bon week-end (ici, il neige, on va sûrement aller marcher en forêt, les enfants sont déchaînés à cette idée ;))
      Marie

  16. DANIEL dit :

    Bonjour Marie,
    Je ne dirai qu’un mot : MERCI.
    Merci pour votre superbe blog, continuez comme ça.
    Il y a et il y aura toujours des personnes qui critiqueront, c’est tellement plus facile de le faire derrière un écran plutôt qu’en face. Ignorez ces critiques, je sais que c’est difficile pour être passé par là mais pensez à vos lecteurs fidèles.
    Je vous ai découverte grâce à Olivier que je suis depuis plus d’un an et vous pouvez me compter parmi vos nouveaux fidèles. Merci encore

    • Marie Chioca dit :

      C’est moi qui vous remercie Daniel pour ce si gentil message qui me touche beaucoup.
      Je vous souhaite un très bon week-end,
      Marie

  17. Nat dit :

    Bien dit Marie ! Que les grognons restent là où ils sont et on se passe de leurs commentaires « savants »! Comme dit la citation « Heureux soient les fêlés, ils laissent passer la lumière ».

    • Marie Chioca dit :

      Une « béatitude » que je ne connaissais pas mais qui m’a fait mourir de rire (et ça fait du bien ;)).
      Je retiens, ça me plaît ^^
      Bon week-end à vous Nat !

      Marie

  18. Edith Rousse Marty dit :

    Il y a toujours des jaloux, des imbéciles du cœur pour faire les rageux. Ils sont sans intérêt. Ce qui compte, c’est le bonheur que vous avez à remplir votre assiette de bons légumes tous les jours. Ce qui compte, c’est l’élan que vous avez donné à des centaines de gens pour oser passer le pas, pour oser se lancer. J’en sais quelque chose, je m’y suis mise ce printemps après avoir lu votre livre.
    Merci pour votre jardin, pour le partage, pour l’amour… Merci !

    • Marie Chioca dit :

      Oh, merci chère Edith pour ce témoignage, cela me remplit de joie car c’est exactement pour cela que j’ai écrit ce livre…
      Je vous souhaite un très doux week-end,
      Marie

  19. Béatrice dit :

    Bonjour Marie,
    ce petit message juste pour vous dire combien il est agréable de vous lire, ici sur vos blogs, mais également dans vos livres de cuisine et dans celui sur le jardin. Quant à la vidéo, je l’ai beaucoup appréciée. Ne vous laissez pas atteindre par les grincheux, vous valez tellement mieux qu’eux.
    Merci et bonne continuation.

  20. Gabrielle dit :

    Bonjour Marie !
    Quelle belle aptitude, celle de l’émerveillement !! Je te souhaite que ces bougons et râleurs n’altèrent pas ta capacité à t’émerveiller, à nous apporter du plaisir et j’irai même jusqu’à du bonheur à te lire, à partager. Tu rayonnes à travers chaque message que tu écris, à travers chaque photo que tu exposes… mais je pense que tu es bien armée et suffisamment chargée d’amour pour que cela te glisse dessus… Je vis en Haute-Savoie, à 800m d’altitude, ton livre m’inspire énormément pour notre jardin.. nous en sommes aux balbutiements, le temps d’apprivoiser ce climat si différent de notre Bretagne natale…
    Et que dire de tes livres d’auteure culinaire, qui, sans mentir, nous accompagne au moins une fois par semaine ! Alors, tout simplement merci ! Pour être qui tu es, pour partager avec tant de simplicité, d’humour, d’amour et de joie ce qui te fait vibrer ! Les vibrations se propagent toujours..
    Bises.
    Gabrielle

    • Marie Chioca dit :

      Chère Gabrielle, tu me fais rougir, et je ne vais plus pouvoir enfiler mes bottes là 🙂 Mais merci quand même de ce soutien si amical, cela me fait très chaud au coeur…
      Bon week-end à toi,
      Marie

  21. Gabrielle dit :

    Arg ! Qui nous accompagnENT ! 😉

  22. sylvie Weber dit :

    Bonjour Marie
    Merci beaucoup pour votre franc parlé une fois de plus !
    Vos photos qu’elles soient du jardin ou des recettes vous me donnez la patate…
    Vous m’avez filé un coup de pieds aux fesses et grâce à vous et toute votre merveilleuse famille, j’ai commencé à mettre le potager en permaculture au 1 er confinement… apport de vieux bois en décomposition….en nous cachant car c était pas permis de faire plus qu1km…. et quand je pars dans les bois derrière chez nous je ne prends pas mon mètre !!!!
    Bref j’y travaille je les bichonne mes jardins… de la feuille également.. du composre maison !
    Mes tomates ont bénéficié de la potion magique aux huiles essentielles… je sais pas si j’ai fais le soin trop tard.. mais je suis en moyenne montagne alors c’est pas toujours facile de savoir qui a besoin de quoi !
    Mes céleris..et bien en effet j’en suis au stade : taille de la balle de ping pong ! C’est dire que j’ai encore beaucoup de progrès à faire !
    Ne changer rien de rien surtout !
    Je n’écris pas souvent, mais j’ai de nombreux de vos livres et c’est toujours la fête quand je vois un de vos articles sur ma boîte mail.
    Bons préparatifs de Noël je vous embrasse et surtout prenez soin de vous. Sylvie

    • Marie Chioca dit :

      Merci du fond du coeur Sylvie 🙂 Je vous souhaite beaucoup de réussite avec votre potager : voilà bien une chose dans laquelle on progresse à coup sûr chaque année… pourvu que l’on persévère 🙂
      Des bises bien amicales, et prenez bien soin de vous aussi !
      Marie

  23. Evelyne dit :

    Chère Marie
    que l’arbre ne cache pas la forêt … permacole. Nous sommes une forêt à apprécier ce que vous faîtes, vous ne pouvez pas en douter. Alors, les fâcheux il y en a toujours. Peut être comprendront ils un jour votre démarche, je l’espère. Peut être pas et c’est dommage pour eux.
    Vive l’indépendance alimentaire sur 120 m2. Il est vrai que j’en suis loin et je n’ai pas votre grande famille. Mais j’ai votre livre et tout va changer ;))

    • Marie Chioca dit :

      Oui Evelyne, tout va changer. En potager, on ne peut QUE progresser à condition de ne jamais se décourager 🙂
      Merci en tout cas pour ce si gentil message, et bon week-end à vous !
      Marie

  24. AMPE dit :

    Ne vous laissez pas atteindre par les mauvaises gens. Malheureusement le monde est ainsi fait, les critiques faciles et les maîtres à penser pensent qu’il n’y a que leur « école »…on s’en fiche, je me régale à vous lire (blog ,livres de permaculture ou de cuisine) . Ne changeait rien … A très vite pour de nouvelles aventures

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup, tous ces messages amicaux me font vraiment chaud au coeur, je suis tellement gâtée d’être ainsi soutenue et encouragée…
      Merci encore, et très bon week-end à vous !
      Marie

  25. Danielle dit :

    Merci Marie pour ce long message. Ceux qui ne sont pas intéressés par ta manière de voir le jardinage familial ne sont vraiment pas obligés de te lire et de regarder les vidéos !!!! Perso c’est justement tous tes partages qui sont intéressants et à chacun de faire ce qu’il pense bon pour lui, son potager, sa famille, … Pour moi c’est toujours un même plaisir de te lire, de regarder tes magnifiques photos et d’essayer tes recettes
    Merci pour tout

    • Marie Chioca dit :

      C’est moi qui te remercie pour ton gentil message Danielle, je suis très touchée 🙂
      Bon week-end à toi !
      Marie

  26. Sylvie POSSOT dit :

    Tout est dit et avec aplomb malgré votre timidité. ..de quoi rabattre le caquet des mauvais. Un grand bravo pour vous! J’aime votre manière de traiter le jardin, je fais de même. Merci

    • Marie Chioca dit :

      En fait, je suis profondément timide (c’est presque un handicap au quotidien!), mais avec un haut potentiel d’indignation quand je suis blessée du coup ça donne parfois de drôles de choses… Et là, c’était blessant, car mensonger.
      Cela n’aura peut-être pas servi à grand chose pour convaincre les râleurs, mais je suis beaucoup plus sereine depuis que les choses ont été mieux précisées…

      Merci en tout cas Sylvie pour ce gentil message, et bon week-end à vous 🙂
      Marie

  27. Lydia dit :

    Bonjour Marie, votre coup de gueule a résonné en moi. Je partage aussi votre ressenti vis à vis de ses personnes « haineuses et jalouses. Vous avez la bonne attitude et je la partage aussi car je réagis aussi de la même manière…
    Votre pédagogie, votre professionnalisme, votre générosité et votre humilité sont des valeurs humaines tellement importantes ! J’aime vous lire et surveille mes newsletters, continuez comme ça à nous apporter du bonheur à travers vos partages ! Merci d’exister !

  28. nathalie dit :

    chère Marie, je viens de lire votre long post et je suis chagrinée que vous soyez ainsi obligée de vous justifier face aux Bougon et autres mauvais coucheurs qui ont besoin de se creuser la cervelle et empoisonner celles des autres pour évoquer la permaaaaaaculture. Merci de votre bel instinct, de votre façon poétique si essentielle, de vos photos qui font rêver. Continuez sans eux. Nous sommes nombreux derrière vous.

  29. Anne dit :

    Bonjour,

    Merci pour tous vos messages et témoignages! Pour ma part, j’aime beaucoup tout ce que vous faites. Nombre de vos articles m’ont aidée et motivée à changer ma façon de consommer et de vivre. D’abord parce que ce que vous nous expliquez est simple et concret, et parce que vous l’écrivez avec beaucoup de talent. Je pense pouvoir dire que vous faites parti de la liste des personnes qui m’inspirent et me guident, donc merci!!!

  30. Vian dit :

    merci beaucoup Marie pour la vidéo sur ton jardin que j’ai regardé et regardé, ne t’offusque pas des grincheux, je suis sûr qu’ils ne savent rien faire de leurs dix doigts et sont juste jaloux. pour ma part, j’ai envoyé la vidéo à mes enfants qui font aussi le jardin et depuis 45 ans d’activités agricoles et jardinières je n’ai jamais réussi aussi bien malgré diplômes et stages divers …
    alors je te dis un grand merci, Marie, et je vais acheter le livre pour continuer de progresser
    magnifique famille aussi j’en suis très ému !

    • Marie Chioca dit :

      Merci Dominique, oooh, je suis tellement émue de sentir tant de soutien… je suis vraiment gâtée 🙂
      Très beau week-end à toi !
      Marie

  31. Sophie dit :

    Les trolls , autant les ignorer, les bannir, les bloquer etc….
    Il y en aura toujours et vous n’avez pas à vous justifier de quoi que ce soit…
    quoi que vous fassiez, il y a toujours des esprits vides et jaloux pour cracher leur venin, il ne faut pas perdre son temps avec eux… c’est inutile
    Bravo pour votre travail, pour tous les articles et contenus mis à disposition gratuitement.
    On aime : on lit, on n’aime pas, on clique sur la petite croix en haut à droite et voilà !

    • Marie Chioca dit :

      Oui, j’aimerais apprendre à les ignorer totalement ces bougres d’emplâtres. Parfois c’est facile (quand c’est vraiment de l’agressivité bête et méchante) mais d’autre fois c’est plus grave (là par exemple on m’accusait publiquement de raconter des histoires, il fallait que je me défende un peu quand même).
      Mais merci beaucoup Sylvie pour ton si gentil message, et bon week-end à toi !
      Marie

  32. ninidio dit :

    Ne t’occupe pas de tous ces jaloux et grincheux. Malheureusement ils existent et ne sont pas enviables leur vie est vide. Continues à nous faire partager ta vie car elle est riche et en vaut la peine. Bises Nicole

    • Marie Chioca dit :

      Merci Nicole 🙂
      Je fais ce que je peux pour ne pas tenir trop compte des commentaires idiots, mais là j’avoue que j’ai bouilli… on ne peut pas toujours se laisser marcher sur les pieds impunément.
      Plein de bises aussi, très amicales,
      Marie

  33. Isabelle Miaou dit :

    Bien désolée que vous ayez à ecrire ce genre d’article à cause de « négatons » !! J’aimerais bien que l’on voit les jardins de ces donneurs de leços et critiqueurs de toutes sortes.
    MERCI de vos don en temps, de vos partages MERCI !!

    • Marie Chioca dit :

      Oh, ils sont probablement parfaits, leurs jardins, comme tout ce que font ces gens merveilleux :). Ils n’ont plus qu’à enfiler leur slip par dessus leur pantalon pour ressembler encore davantage à Superman ^^
      Plein de bises Isabelle 🙂
      Marie

  34. patdub dit :

    Ma chère Marie, on t’aime , et c’est tout.
    J’aime tes articles, tes photos, tes commentaires pleins d’humour. Grâce à toi, j’ai changé ma façon de me nourrir (moi et ma famille), j’ai changé ma façon de jardiner. Grâce à toi, j’ai testé la culture sur lasagnes, et j’ai été bluffée. J’ai tellement de plaisir à lire tes livres de recettes, ton livre de jardinage, n’en déplaise à tous ces « pisse-froid, haineux, jaloux » , coche la case que tu veux…
    Mon père avait une phrase pour ce genre de situation : « si tous ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d’eux, ils en diraient bien d’avantage…)
    Je t’embrasse bien affectueusement

    • Marie Chioca dit :

      Bah, ce sont surtout des gens au caractère peut-être un peu négatif, qui ne savent pas bien se rappeler qu’il n’est pas très sympa d’agresser les gens publiquement pour pas grand chose.
      Je retiens le dicton de ton papa ^^
      Plein de bises Pat, et mille mercis pour ton indéfectible soutien, si amical 🙂
      Marie

  35. Marie Odile B dit :

    Bonsoir, je suis peinée de ressentir autant d’incompréhension dans votre post. C’est bien de nous le faire partager et nous permettre de vos envoyer à notre tour du positif de la gratitude, de l’admiration, de l’amitié et l’espoir de voir encore et encore vos belles photos et lire vos partages aussi drôles que bienveillants.
    Laissons les pisse vinaigre à leur aigreur ou leur morgue, ils expriment leur dépit.
    Plein de chaudoudoux de la « banlieue » de Toulouse🥰🙏

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup Marie-Odile pour votre soutien, et plein de bises dauphinoises vers la « banlieue » de Toulouse 🙂
      Marie

  36. Delenatte dit :

    Quel plaisir de vous lire, tant pour le fond que la forme! Du style, de l’élégance, une belle plume ! Je savoure votre livre, il m’apprend beaucoup !!!!! Je l’ai offert aussi…. Belle réponse aux grincheux et aux sachants que la modestie n’étouffe pas !
    Bonne continuation !

    • Marie Chioca dit :

      Merci Agnès, je suis vraiment heureuse de savoir que mon livre vous est bien utile 🙂
      Je vous souhaite au plus vite un très beau potager !
      Bon week-end à vous,
      Marie

  37. Britt dit :

    Bonsoir Marie,

    Je suis très émue par ce billet (comme par beaucoup de tes textes à vrai dire).
    Je te suis depuis longtemps sur ton blog de cuisine, depuis peu sur celui consacré au jardin : on sent tout l’amour, la patience, le temps que tu consacres à chaque plat, chaque recette, chaque billet, chaque photo, chaque légume, chaque mot, et bien évidemment aux gens qui te sont proches.
    Je me demande si cet amour que tu donnes à ton sol, ce n’est pas ça le secret. Nul besoin de formules scientifiques. Je suis sûre que ces grincheux ont un sol grincheux 😉
    Comme tu le dis si bien, nos ancêtres ne faisaient pas de longues études pour s’occuper de leur potager : expérience, patience, observation et attention en tenait lieu bien mieux que tous les livres.
    Ne change rien. Merci de partager autant. C’est un petit moment de bonheur de lire chacun de tes billets, sur tes blogs et sur IG.

    • Marie Chioca dit :

      Il me semble qu’il y a un peu de vrai là dedans, car quand on aime son jardin, on y est beaucoup plus attentif et comme c’est par l’observation qu’on apprend…
      Merci en tout cas pour ce si gentil message Britt, et bon week-end à toi !
      Marie

  38. Catherine B-V dit :

    Ton jardin me fait rêver continue à nous le faire partager!
    En 2022 j’aimerais arriver à l’autosuffisance des we à la campagne 😅. Pour 2 😂
    C’est toujours un début 😉
    Connais tu la poire de terre ? Je la découvre avec un producteur de ma Ruche

    • Marie Chioca dit :

      Bien sûr que c’est un bon début, très satisfaisant 🙂
      J’ai entendu parler de la poire de terre, mais n’en ai jamais planté… Un jour peut-être ?
      Bon week-end à toi Catherine,
      Marie

  39. Zullino dit :

    Bonjour Marie, ne changez rien ! Merci pour ce que vous êtes et que vous partagez si généreusement avec nous. Et continuons malgré tout à semer de l amour, de la bienveillance et à aimer les choses simples et à s’émerveiller devant une fleur, un chou, un coucher de soleil.

  40. Rachel dit :

    Bonsoir,
    Bravo pour votre coup de gueule Marie.
    Le monde est remplie de gens médisants et jaloux. Alors, même si les mots blessent énormément faites fi de ces gens qui se cachent derrière leur écran en se donnant des titres ronflants.
    Vous êtes une belle personne. Vous donnez de l’amour à vos proches, à votre terre et ils vous le rendent au centuple. Quoi de plus gratifiant ?
    Les gens méchants doivent se sentir si seuls parfois ;-P
    Continuez donc à remplir la vie et les yeux de vos fidèles lecteurs de ce bonheur contagieux et oubliez très vite ces médisants. Bien à vous ma chère Marie.

  41. Rachel dit :

    Bonsoir,
    Bravo pour votre coup de gueule Marie.
    Le monde est remplie de gens médisants et jaloux. Alors, même si les mots blessent énormément faites fi de ces gens qui se cachent derrière leur écran en se donnant des titres ronflants.
    Vous êtes une belle personne. Vous donnez de l’amour à vos proches, à votre terre et ils vous le rendent au centuple. Quoi de plus gratifiant ?
    Les gens méchants doivent se sentir si seuls parfois ;-P
    Continuez donc à remplir la vie et les yeux de vos fidèles lecteurs de ce bonheur contagieux et oubliez très vite ces médisants. Bien à vous ma chère Marie.

    • Marie Chioca dit :

      C’est tellement gentil, merci Rachel pour ce message qui me fait bien chaud au coeur 🙂
      Bon week-end à vous,
      Marie

  42. Marie C dit :

    Bonsoir Marie,

    Les joies d’Internet et des réseaux sociaux… Je ne comprends pas ces gens, à quoi cela sert hormis à les faire se sentir mieux à propos d’eux-mêmes ? Heureusement que ta bonne humeur et ta joie de vivre sont plus fortes que ces insinuations et comme tu le dis, nous on sera toujours ravis de profiter de tes divers partages ❤️

    Bonne soirée,
    Grosses bises
    Marie

    • Marie Chioca dit :

      Grosses bises à toi aussi chère Marie, et je te souhaite un très beau week-end 🙂
      (Ici, on va peut-être faire la crèche, c’est un tout petit peu tôt mais les enfants sont enthousiastes à cette idée… ^^)
      Marie

  43. Corine BT dit :

    Marie, comme beaucoup de ceux qui vous lisent, j’aime la liberté de votre ton et de votre esprit. Non vous n’êtes pas parfaite, non vous ne suivez pas aveuglément une méthode, une doctrine, vous n’agissez pas en scientifique non plus. Et après ? Le bonheur que vous transmettez, le plaisir de partager, les méthodes empiriques, tout ça c’est vous. Et c’est ce qui plait à ceux qui vous suivent. Laissez-donc les grincheux sur le bord de votre chemin ! Nous aimons vous lire, autant pour apprendre au jardin qu’en cuisine, que pour votre humour et votre façon de ne pas vous prendre au sérieux. Continuez s’il vous plait, vous faites fort bien ce que vous faites 😉

    • Marie Chioca dit :

      Que je suis touchée, merci Corine pour ces mots si chaleureux et encourageants au possible…
      Je vous souhaite un très beau week-end !
      Marie

  44. Baroux Brigitte dit :

    coucou marie, trop bien parlé dans ton mot du jour… j’adore ta façon de répondre simple,et enjouée malgré tout par tout ce que tu sais mettre en œuvre, dans tout ce que tu entreprends et partage avec une infinie bonté : ton jardin sublime, tes livres que ce soit en jardin ou en recettes, tes photos, tes textes toujours très bien écrits, avec humour et douceur…! On a tous compris la fée incarnée en toi, et c’est pour cela qu’on apprécie autant de te suivre dans tout ce que tu entreprends, mille soleils à partager avec toute ta jolie famille, y compris Brunhilde, qui contribue à ton bouheur!!!

    • Marie Chioca dit :

      C’est avec plaisir que je ferai une affectueuse gratouille sur la tête de Brunhilde de ta part chère Brigitte (pour ceux qui n’ont pas suivi, Brunhilde n’est pas une de mes filles mais ma grosse toutoune beauceronne ^^).
      Je t’embrasse bien fort, et te souhaite un beau week-end !
      Marie

  45. bluetit dit :

    envie de te dire le laisser p….r le mérinos merci pour les photos c est reposant , je suis une ravi comme toi qui trouve son bonheur dans un beau légume , bien frais craquant et donne le sourire
    bisous , bonne soirée

  46. Cecile Frete dit :

    Marie,
    Je trouve si dommage que vous perdiez votre temps et votre énergie à vous justifier. Ne vous inquiétez pas, ceux qui vous « suivent » ne vont pas se laisser déstabiliser par quelques….jaloux !😉
    Continuez à nous faire partager vos recettes, vos expériences, vos si belles photos.
    Bonne continuation !

    • Marie Chioca dit :

      Non non, je n’ai pas perdu mon temps rassurez-vous Cécile, ça m’a permis de « débouillir » un peu car j’étais franchement indignée que l’on nous accuse publiquement, moi et ma famille, de raconter des blagues à propos de l’autonomie en légumes…
      Au moins, là c’est plus clair 😉
      Merci en tout cas pour ce très gentil message, et belle soirée à vous 🙂
      Marie

  47. totoche dit :

    Et toc ! Bravo Marie ! Tu as raison.
    Bon, je bave, comme tes limaces devant ces brouettées de légumes. J’aimerais tant en voir sur les marchés ici. Il y a des légumes mais je les trouve sans goût ici. Ce n’est pas grave.
    Merci Marie, continue avec tes précieux conseils de bon sens et bien le bonjour à toute la famille.

    • Marie Chioca dit :

      Tu dois crouler sous les chayottes je pense, non? (on les appelle aussi « christophines » je crois…). C’est vrai que ce n’est pas très goûteux mais bon, on en fait de bonnes purées… mes parents ayant réussi à adopter un plant dans leur jardin sur la Côte d’Azur, j’en ai mangé toute mon enfance 😉
      Quels sont les autres légumes que tu trouves sur ton île? 🙂
      Plein de bises Totoche !
      Marie

  48. Magali Defoug dit :

    Bonjour Marie,
    Moi j adore votre simplicité, humanité, fraîcheur, discrétion aussi et votre grande humanité !
    Vous êtes une belle personne ,des crétins et des je sais tout il y en aura toujours !Même parmis ceux qui dirigent le monde aujourd’hui et c est notre plus grand malheur mais il ne faut pas se laisser déstabiliser et garder votre flamme intérieure ,vos valeurs…Alors continuer de cultiver votre jardin potager qui est le reflet de votre si beau et si riche jardin intérieur !
    Je vous embrasse chaleureusement et merci d avoir eu ce courage et prie le temps de nous faire découvrir votre magnifique potager.
    Affectueusement Magali

    • Marie Chioca dit :

      Je suis tellement, mais tellement gâtée… que de commentaires amicaux, gentils, sensibles. Merci du fond du coeur Magali pour tes mots si chaleureux 🙂
      Je te souhaite un très bon week-end,
      Marie

  49. Nathalie dit :

    Bonjour

    Je n’ai plus de jardin mais je suis admirative devant votre créativité pour venir à bout de vos abondantes récoltes. J’étais souvent en manque d’inspiration pour nourrir toute ma petite famille de 6 personnes en respectant les goûts et pourtant j’ai beaucoup de livres de cuisine de légumes. Merci pour votre travail et votre bonne humeur (surtout merci pour votre esprit de famille c’est une valeur inestimable quand on a la chance et le bonheur d’être ensemble)

    • Marie Chioca dit :

      Oui, la famille, c’est vraiment prioritaire dans notre monde de fou… et c’est en effet une chance inestimable d’avoir le bonheur d’être ensemble. Je m’en rends bien compte.
      Bon week-end à vous chère Nathalie, et merci pour ce si gentil message 🙂
      Marie

  50. Aurélie dit :

    Bonjour Marie,
    Je suis d’accord avec tous les autres commentaires de cet article, oublions les gens aigris qui ne connaissent pas le mot « tact »! Votre travail est superbe. J’aime bien votre approche « au feeling », j’ai essayé de faire pareil mais échec complet, le potager ne donne rien (en fait il donne même de moins en moins), voilà pourquoi je me suis plongée dans le travail d’Olivier, qui m’a menée chez vous par la vidéo récente dans votre jardin. Comme d’autres, j’ai commandé votre livre de jardin + un livre de cuisine, je vais les recevoir bientôt, j’espère y trouver de l’inspiration pour mon potager et les repas familiaux. Merci à vous, sincèrement, Aurélie

    • Marie Chioca dit :

      Oui Aurélie, je vous souhaite beaucoup de réussite avec votre potager 🙂
      Votre sol est peut-être devenu un peu pauvre? Un potager, c’est comme des ados en pleine croissance, ça a tout le temps faim 😉
      Merci pour ce si gentil message en tout cas, et bon week-end à vous !
      Marie

  51. Karinne dit :

    Tout d’abord un grand bravo pour cette abondance! Surtout ne changez rien! Je suis vos conseils qui me permettent d’avancer, moi qui suis encore novice et qui n’est pas le temps de me prendre la tête avec des conseils trop techniques , difficiles à suivre. Ces conseils m’ont permis de beaucoup récolter de mars à octobre et surtout de sauver tous mes plants de tomates! Alors encore un grand merci! Et que les grincheux aillent voir ailleurs..,,

    • Marie Chioca dit :

      Quel bonheur de vous lire Karinne, je suis vraiment heureuse d’avoir pu vous aider un peu !
      Bonne continuation avec votre potager 🙂
      Marie

  52. Ymauronpa dit :

    Chère Marie,

    Il y a un moment que je vous suis. Je sors ce soir de ma tanière pour vous apporter ce message de sympathie.
    Maman de 10 enfants, je connais les critiques diverses et variées sur un mode de vie qui diffère (nous avons des points communs !). Ici aussi un jardin potager qui, selon les années, mes disponililités et les soins que j’arrive à y apporter, donne plus ou moins. Comme il y a des gens qui cuisinent en suivant une recette au gramme près, il y a ceux qui jardinent en suivant les indication du paquet d’engrais…ou du bouquin de permaculture ! Seulement, pas plus que vos convives quand le plat arrive sur la table, un jardin ne ment pas. S’il donne, c’est que vous vous y prenez bien.
    Alors, comme on dit chez nous des grincheux et critiqueurs de tout poils: laisse pisser le merinos, c’est un animal qui pisse longtemps!
    Continuez s’il vous plait, à nous enchanter et à nous élever l’âme . Merci pour votre fabuleux travail qui dépasse largement le cadre de la photo, de la cuisine ou du jardin. Vous êtes une philosophe qui s’ignore (ou pas !). Bien amicalement.

    • Marie Chioca dit :

      Je ne connaissais pas ce dicton, il m’a fait bien rire ^^
      Chapeau bas pour votre jolie famille, je suis vraiment admirative 🙂
      Et merci pour ce très gentil message, qui me touche beaucoup…
      Bon week-end à vous !
      Marie

  53. Marie Biberon dit :

    Bonsoir Marie, vous n’avez pas à rougir face à ces commentaires désobligeants! Je suis maraichère pro et je crois intimement à l’instinct du jardinier, du ressentis. Vous m’inspirez! Vous faites un travail remarquable tant au niveau de votre jardin et en cuisine, vos recettes sont toutes inspirantes!
    Ne baissez pas les bras face à ces « baveux ».
    Merci… simplement…

    Bien cordialement,
    Une autre marie!

    • Marie Chioca dit :

      Non non, pas de risque que je baisse les bras, tout va bien 🙂
      J’avais juste besoin de protester un peu, car au fond j’étais carrément indignée et pour une fois je ne pouvais pas laisser passer.
      Bon week-end à vous Marie, c’est moi qui vous remercie beaucoup pour votre petit mot si amical.

      Marie

  54. Margelidon dit :

    Bonsoir Marie
    Oulala ne vous arrêtez pas à la bêtise de ces personnes
    Votre jardin c est votre lieu bien être
    Ne les laissez pas toucher à cela
    Facile à dire vous pouvez me rétorquer…
    Mais on ne pourra jamais stopper ces déferlement de propos idiots juste pour blesser.
    J ai presque tous vos bouquins j ai 2 des 3 derniers merci pour tout
    Gardez votre bonne humeur votre sourire on a en besoin en ces périodes compliquées

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup Margelidon pour ce si gentil petit mot qui me touche beaucoup…
      Bon week-end à vous ! 🙂
      Marie

  55. Christine dit :

    Ma chère Marie
    Ton blog est remplie de la même générosité que ton jardin, tes recettes , tes photos.
    Des qu’apparait un nouvel article, je me précipite pour le lire, le savourer. Ils nous apporte enormement. Les choses simples mais faites avec le coeur sont souvent celles qui réussissent le mieux, Merci encore mille fois

  56. Samolu dit :

    537 commentaires sous la vidéo d’Olivier et seulement 2 ou 3 ronchons??? Mais Marie si ça n’est pas une forme de consécration ça….!! et ce qui me frappe le plus en survolant tous ces commentaires, c’est que la plupart louent ta simplicité, ta douceur, ta capacité à faire naître le beau et le bon sous tes doigts… toutes des qualités difficiles à percevoir via un écran habituellement! Alors on ferme les yeux et les oreilles à ce qui blesse (pas facile je sais je m’y connais en radar hyper sensible!) pour juste se laisser remplir par tout ceux qui te disent au contraire combien ton exemple est inspirant, combien il nous repose de nos carrés de salade dévorés par les limaces ou nos carottes qui mettent 6 mois à pousser et combien ton humanité nous remplit les jours de cafard tout noir… Merci d’être ce que tu es et de prendre ce risque de t’exposer pour partager tes expériences toujours en toute humilité….

    • Marie Chioca dit :

      Je sais, je sais, il faudrait savoir enfiler une combinaison anti-vexation avant de lire certains commentaires publiques, mais ce n’est pas toujours possible. Parfois, on se laisse surprendre AVANT d’avoir mis le bouclier, et paf, ça fait mal 🙂
      Je vais essayer de me blinder un peu plus, mais déjà, merci du fond du coeur pour ton message si chaleureux et encourageant 🙂
      Bon week-end à toi Samolu,
      Marie

  57. Frédérique dit :

    Dj fond du cœur, merci Marie pour tous vos partages.

    Frédérique…
    Une brave demoiselle bienveillante heureuse de vous lire 😉

  58. Calais dit :

    Merci marie pour votre coup de gueule tout est tellement vrai ! On s’autorise à dire des choses caché derrière un écran, on crache sa haine et peut-être même son incompétence !
    Je suis en admiration de votre potager de vos photos de votre écriture de vos recettes ! J’y puisse bcp d’inspiration, mon potager a moi est tout petit parce que mon activité ( Elue dans une ville de + de 10000 habitants) m’occupe bcp et parce que je veux bien faire ce pourquoi j’ai été élu : l’éducation.
    Mais à certains moments nous sommes autonomes en petits fruits rouges ( nous mangeons encore des framboises en région parisienne) en prunes en pommes en raisin , en tomates en courgettes.
    J’aimerai mettre d’autres productions et ça viendra.
    Je suis d’une famille nombreuse 9 enfants, et nous étions complètement autonome avec un jardin de 200m2 quand il n’y avait plus de frais il restait les conserves faites maison. A l’époque nous ne mangions pas de tomates courgettes poivrons aubergines, il n’y en avait pas sur les marchés maintenant on peu manger tout et n’importe quand, nous sommes des enfants gâtés déraisonnables !
    Merci de continuer à partager et à nous régaler longue vie à votre blog
    Amicalement
    Bernadette

    • Marie Chioca dit :

      Merci de tout coeur pour ce magnifique témoignage Bernadette, je suis tellement touchée en vous lisant !
      Ici, nous avons aussi des framboises au jardin, enfin, nous avions car aujourd’hui il vient de neiger dessus et elles ne vont pas trop aimer ça je pense ^^
      Très beau week-end à vous 🙂
      Marie

  59. Penot dit :

    Bonjour Marie ,

    La jalousie est un vilain défaut , tu as eu bien du courage pour répondre à ces grincheux et surtout jaloux !! Car ton travail est exceptionnel j ai ton livre sur le jardin que j adore !!!j avais déjà acheté celui d Olivier mais le tien je suis fan car tout est en harmonie avec ce je suis ce que je fais , du potager à l assiette !
    J ai commandé pour noël tes livres de cuisine que j a espère avoir! sinon j irai les acheter illico ! On a le droit de se faire ses propres cadeaux aussi ! 😜
    La vidéo avec Olivier génial ! Ton jardin a beaucoup de charme il est exceptionnel tant il y a de légumes!! J ai suivi ton conseil pour l hiver pareil que toi avant il n y avait plus rien durant tout l hiver et c est année beaucoup de choux, Milan ; très gros, Aussi choux de Bruxelles, cela sont tout mini par contre 😔 et les mizûna que j ai testé grâce à ton livre ! Mais aussi de la mache , des blettes , laitue grenobloise , navets , poireaux ! Bref trop heureuse de ne plus avoir à acheté les légumes au marché ! Je teste également tes recettes au fur et à mesure et j’adore le gâteau chocolat courgette , les blinis aux Orties que j ai revisité en feuille de blettes , tes cookies bref Très heureuse de pouvoir te lire et partager avec toi cette passion que j ai !

    A quand une visite dans ton jardin ?! J a habite l isere Aussi ! Participes tu aux Rendez vous au jardin ? Ou café compost ? J aimerai tellement … 🤩
    Très bonne soirée à toi et continue surtout à être ce que tu es, une très belle personne !!!
    Lucie p

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup pour ton si gentil message Lucie, quel plaisir de te lire 🙂
      Tu habites dans quel coin de l’Isère? Car c’est grand par chez nous 😉
      Bon week-end à toi (ici, on a même un peu de neige !).

      Marie

      • Penot lucie dit :

        Bonsoir Marie ,
        Oui effectivement c est grand l Isère et je suis au Nord Isère à côté de la Tour du pin , mais je pourrais faire le déplacement sans soucis ! 😜🤪 Oui nous aussi on a de la neige ça n a pas arrêté aujourd’hui , demain il va falloir que j aille déneigé ma serre j ai peur que mes vitres en polycarbonate cassent sous le poids de la neige 🥶
        Bonne soirée à toi

  60. mireille aubert dit :

    Bonjour Marie,
    Petite fille d’agriculteurs dans le Vaucluse, j’ai l’habitude de reconnaitre les jardins dont la terre est belle, et le votre est un exemple à suivre. Justement de très bons conseils pour arriver à faire un jardin en permaculture , le votre est une vraie réussite. Vos livres on a envie de les acheter d’ailleurs j’en ai bien l’intention, mon fils est en faculté de biologie et s’intéresse à la permaculture et je lui montrerai votre vidéo et livre cela va l’intéresser car vous êtes une jardinière passionnée et vous comprenez comment fonctionnent les plantes potagères et ce qu’il faut apporter à la terre. Continuez à nous apporter des conseils et des recettes et je vous en remercie

    • Marie Chioca dit :

      Merci de tout coeur chère Mireille, je suis vraiment touchée en lisant votre si gentil message.
      Je vous souhaite un très bon week-end !
      Marie

  61. Fevre Patricia dit :

    Bien dit Marie ! Avec bienveillance mais conviction ! J’apprécie ta plume depuis si longtemps justement pour cette addition de gentillesse matinée de candeur et d’authenticité. On voit que tout est du vécu !!! Ne change rien , les gentils gagneront la bataille un jour !!!

    • Marie Chioca dit :

      Merci Patricia pour ton gentil petit mot 🙂
      Je ne sais pas si les « gentils » gagneront un jour car à priori on voit de plus en plus de couillons, hélas, via les réseaux sociaux et autres. Ça en devient un peu préoccupant. Enfin, ne baissons pas les bras 🙂
      Beau week-end à toi !
      Marie

  62. Alain dit :

    Bravo Marie. Comme disait Mr Audiard « je parle pas aux c.ns, ça les instruit ». J’ai découvert votre blog…et votre existence grâce à Olivier. Continuez on aime voir ce que vous faites.

  63. caroline suard dit :

    salut marie!
    eh ben moi je dois avouer que j’ai essayé de lire tous ces trucs savants sur la permaculture, j’ai même tenté d’analyser ma terre avec du bicarbonate,du vinaigre, à faire le test du boudin etc.. ben à part me faire déprimer parce que j’y comprends rien et que ça m’aide pas, ou alors que les solutions me semblent une montagne, bref je tournais à vide quand, l’hiver dernier j’ai reçu ton livre tout frais tout neuf! je l’ai lu d’une traite et ça m’a redonnée envie! je sortais d’une année difficile avec peu ou prou de récoltes, j’avais tenté le paillage au bois fragmenté, je te dis pas la faim d’azote de mon sol.. je me suis donc inspiré de tes idées, tout paraissait plus simple qu’ailleurs!
    des lasagnes vite fait, des patates sur gazon, des semis à la pelle!
    alors oui j’ai pas tout réussi et ma terre est pas encore aussi belle que la tienne mais c’est très prometteur et ceci grâce à toi et tes bons conseils, mais surtout à ta joie et ton bonheur qui sont si porteurs et contagieux!
    et pourtant cet année était peut-être la pire en matière de météo.. et mes potagers touts neufs en lasagne se sont transformés en pouponnière à limaces! je t’en avais parlé déjà c’est moi qui en faisait des brochettes yakitori!
    et bien je pense que grâce à toi, à ces partages de réussites mais aussi d’échecs, je me suis sentie moins seule et cela m’a aidée à persévérer, à sortir la nuit avec ma frontale en expérience punitive de limaces, à me trimballer des gloubi boulga d’huiles essentielles de 16 litres tout l’été sur le dos, et à continuer à pailler , pailler…
    J’ai fini par sauver toutes mes tomates et aujourd’hui je cueille des choux chinois de deux kilos malgré la dentelle de toutes les feuilles apparentes, la terrasse regorge de belles courges de toutes les couleurs, la cave est pleine de belles conserve, de patates sur gazon et je cueille aujourd’hui encore tous les légumes de nos repas!
    merci d’être naturelle humaine vivante joyeuse et de partager tout ça avec nous!
    caroline

    • Marie Chioca dit :

      Chère Caroline, je me souviens si bien de tes brochettes yakitori de limaces ^^
      Merci du fond du coeur en tout cas pour ton merveilleux message, si réconfortant.
      Je t’embrasse, et te souhaite un très beau week-end,
      Marie

  64. MOREILLON dit :

    Merci Marie pour tout ce que vous partagez avec nous .
    J’adore vous lire et votre livre est notre bible .
    Bon courage

  65. Cantin Gabrielle dit :

    Bonjour Marie,

    Et bien pour ma part je dois avoir une vingtaine de vos merveilleux livres sur mes étagères. Je cuisine quotidiennement avec. J’ai lu avec un immense plaisir votre livre jardinage, et là encore je l’ai beaucoup apprécié, j’ai beaucoup appris (pour mon minuscule potager de poche) et trouvé cette lecture très relaxante. Vos blogs aussi sont fantastiques, très bien écrits, très amusants aussi, avec de superbes photos. Vous rendez la vie de vos lecteurs infiniment meilleure. Merci de tout coeur pour ce partage.
    Gabrielle

    • Marie Chioca dit :

      Une vingtaine ?! Oulala, j’en culpabilise presque un peu là ^^
      Merci de tout coeur chère Gabrielle (pour les livres, mais aussi ce très gentil petit mot), et bon week-end à vous !
      Marie

  66. Sandra dit :

    Bonjour
    J’ai acheté votre livre est il est clair qu’il respire l’honnêteté et l’expérience. Il m’a énormément apporté cette année. Je fonctionne comme vous, au ressenti 🙂

    Alors les jaloux, c’est moche mais sur le web ça pullule : ignorez-les !

    Bonne fin de semaine

    • Marie Chioca dit :

      Merci Sandra, je suis tellement heureuse de savoir que mon livre vous est bien utile 🙂
      Bon week-end à vous !
      Marie

  67. Carole dit :

    Bonjour Marie,

    C’est le 1er commentaire que je vous laisse mais j’ai acheté la quasi totalité de vos livres; Je vous suis sur ce blog depuis sa création et sur saines gourmandises depuis des années. Le travail que vous faites est extraordinaire continuez et ne prêtez pas attention aux jaloux. Vous êtes formidable. Merci pour tout

    • Marie Chioca dit :

      Je suis profondément touchée Carole, merci de tout coeur pour ce message si chaleureux:)
      Je vous souhaite un très bon week-end,
      Marie

  68. Aniel dit :

    Chère Marie , les gens ne vont vraiment pas bien en ce moment et parfois la beauté , le bonheur et la joie sont trop douloureux pour eux , aussi l’important est toute cette communauté bienveillante et qui vous soutient .
    le livre est magnifique comme tous les autres , nous donnant envie d’essayer de tester tout cela .
    N’absorbons pas leur colère , elles ne nous concernent pas, et encore merci pour toutes ces belles choses .
    Sophie

    • Marie Chioca dit :

      Oui hélas, on sent que d’une façon générale beaucoup de gens sont énervés en ce moment… enfin, je veux dire, encore plus que d’habitude, et c’est bien triste.
      Merci en tout cas pour ton gentil message, et bon week-end à toi 🙂
      Marie

  69. Ludivine dit :

    Oh là là, mais c’est pas possible de perdre son temps à maugréer, chipoter, médire ainsi ! Et jouer au plus malin… Je me dis toujours que les détracteurs sont de vilains jaloux, tu ne crois pas ? Allez deux petites choses, très sincères, pour te réconforter : ton livre de jardinage m’accompagne tous les jours, il me guide à être plus attentive et m’inspire pour mieux adapter mes cultures à mon jardin, à mon lieu de vie (Finistère) et à penser autrement certains choix (pourquoi planter 150 patates et 10 pieds de courges ? Les patates récoltées ont germé dès octobre, et j’ai déjà épuisé ma maigre récolte de cucurbitacées…). Et quand j’ai la flemme un jour de gris, il me suffit d ‘en feuilleter quelques pages pour me donner l’envie, (et un coup de fouet), et zou au jardin !
    Et d’autre part, empathie totale avec les notes de droits d’auteur, je suis traductrice de livres pratiques, et ça fait plus de 10 ans que je me coltine la fichue déclaration agessa… Là aussi, j’ai abdiqué de tout comprendre, je me contente d’appliquer bêtement les tableaux de calculs. Si ça peut t’aider, jette un oeil sur le site de l’ATLF, la plupart des outils sont réservés aux adhérents, mais on trouve encore quelques pages aidantes… Haut les coeurs !

    • Marie Chioca dit :

      Merci du fond du coeur pour cette info précieuse Ludivine !!! Je vais donc visiter ce fameux site, pour tenter d’y comprendre quelque chose 🙂
      Parfois, on a l’impression qu’il devrait y avoir la matière « administration » au Bac. Dans notre monde de fous, ça serait plus utile que la flûte ou le théorème de Pythagore (hélas ;)).
      Des bises bien amicales 🙂
      Marie

      (PS : tu traduis en quelle langue?)

      • Ludivine dit :

        Merci Marie d’avoir pris le temps de me répondre ! Eh oui, tout ce qu’il nous serait bien utile d’apprendre à l’école pour notre vie d’adulte… Notamment, à bien manger et cuisiner, et jardiner, pour les filles ET les garçons !
        Sinon, je traduis du suédois, danois, anglais et allemand vers le français, ma langue maternelle. D’ailleurs en ce moment, je travaille sur un ouvrage de potager surélevé – comment joindre l’utile à l’agréable ! Tout belle journée à toi !

  70. Trinity dit :

    Bonjour Marie, je suis tout à fait d’accord avec vous, le jardin c’est d’abord du plaisir, et parfois même trop de technique devient bloquant…. alors que votre livre, quelle merveilleuse source d’inspiration !!! je me plongeais justement à corps perdu dans vos recettes de tomates de fin d’automne, et malgré plusieurs relectures, je ne vois pas la quantité de sucre à mettre dans la confiture de tomates vertes page 236…. me donneriez-vous la solution ? merci d’avance, ainsi que pour tout ce que vous partagez avec nous !

    • Marie Chioca dit :

      Ouin catastriphe, j’ai vu que cette info manquait !
      Moi, je mets moitié tomate, moitié sucre. Il faut bien ça car les tomates vertes ne sont pas sucrées du tout au départ 🙂
      Bon week-end à toi Trinity !
      Marie

      • Trinity dit :

        Merci !!! et bon WE également

      • Trinity dit :

        Petit retour d’expérience suite à la réalisation de cette confiture, ayant mal évalué la quantité de sucre que j’avais en stock, j’ai mis 1,7 kg de sucre pour 2,7 kg de tomates vertes. Verdict, très bon et suffisamment sucré ! Bonne journée

  71. Bonjour Marie.
    Merci pour ce coup de gueule!! Il est tellement beau. Je fais comme vous, au feeling dans mon jardin. Je tente des graines , des plants… parfois j’aimerai faire des civets de ces lièvres qui se régalent de mes choix du moment.
    Comme vous , j’aime nourrir ma famille de ces légumes exceptionnels.
    Je vous suis depuis pas très longtemps mais assez pour apprécier beaucoup.
    Delphine

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup Delphine pour ce gentil petit mot.
      Chez moi, dommage qu’on ne puisse pas faire du civet de campagnols et des brochettes de limaces sinon je serais aussi 100% autonome en viande pour toute la famille (je rigoooole) ^^
      Bon week-end à vous 🙂
      Marie

  72. Latzer Hélène dit :

    Bonjour Marie,
    Je joins ma voix au coeur de paroles et commentaires réconfortants. Je ne suis pas la seule (je vois régulièrement ce genre de commentaires fleurir sous vos articles), mais je suis une « lectrice de l’ombre », mot devenu un peu galvaudé mais qui me décrit malheureusement bien: cela fait bien 6 ans que je consulte très régulièrement votre premier blog, et l’ouverture du deuxième a justement coïncidé avec le moment où nous déménagions dans un endroit où la présence d’un jardin permettait enfin d’envisager un potager digne de ce nom. Et je voulais simplement témoigner de l’impact très important de tous vos écrits sur notre vie quotidienne, à moi et à ma famille (je n’ai « que » deux jeunes enfants, mais on se retrouve vite dans les mêmes préoccupations de « bien nourrir »). Je lis en filigrane de vos réactions toujours mesurées et bienveillantes, parfois peinées (comme ici), à quel point l’agressivité et la négativité vous touchent… et je vous suis d’autant plus reconnaissante d’accepter de prendre les risques inhérents à l’exposition qu’implique la rédaction d’un blog. C’est parce que des gens comme vous prennent régulièrement la peine de décrire leurs errances, leurs découvertes et leurs réflexions en toute humilité que des gens comme nous pouvons bénéficier de ces magnifiques retours d’expérience pour changer des choses dans notre quotidien. Le prix à payer pour vous est une exposition qui parfois peut faire mal, et je voulais juste ici essayer d’exprimer à quel point je vous suis reconnaissante de quand même toujours « remonter au front » en quelque sorte. Je pense que des blogs comme le vôtre contribuent beaucoup, par leur accessibilité, leur régularité, leur fiabilité, à faire bouger les comportements dans le bon sens. Je vous envoie plein d’ondes positives, et j’espère que vous continuerez encore longtemps à faire ce que vous faites si bien.

    • Marie Chioca dit :

      Quelle délicatesse dans votre message chère Hélène, je suis vraiment touchée.
      Merci du fond du coeur, très sincèrement.
      Je vous souhaite un très beau week-end 🙂
      Marie

  73. Véronique dit :

    Ne change rien, continue à faire ce qui te parle et n’écoute pas les grincheux. Tu nous fait tellement envie avec tes beaux légumes !
    Merci Marie

  74. Gaelle dit :

    Bonjour Marie…
    Je suis vraiment indigné de voir que vous êtes obligé de vous justifier par ce que quelques Mr grognon et Mr ronchon mettent votre parole en doute …
    Mais qui sont ils et pour qui se prennent ils pour se le permettre ? ???
    Vous faites un travail extraordinaire et en plus vous ne demandez rien en retour. Combien de personnes dans ce monde peuvent se venter de donner des conseils et de partager tout ce qui savent et qui ont d ailleur on mis des années à apprendre GRATUITEMENT .
    Moi à ses Mr je leur clouerai bien la bouche avec vos cookies tel le  » monstre dévoreur de cookies  » et en plus cela les rendrait peut être plus aimable .
    Merci pour votre travail votre bienveillance et votre générosité….

    • Marie Chioca dit :

      ^^
      Oui, cela les rendrait sûrement plus aimable si l’on pouvait leur fourrer de bons cookies dans la bouche quand ils commencent à râler ^^
      Mais le souci, c’est que je serais moi-même tentée de râler, juste pour les cookies tu vois?
      Plein de bises chère Gaëlle, et merci pour ce si gentil message 🙂
      Marie

  75. Anne C dit :

    Chère Marie,
    Beaucoup de messages ici me rassurent et disent déjà très bien tout ce que je ressentais en lisant ce dernier article …c’est vraiment dingue de devoir justifier le beau, le simple, le naturel…
    Les blogs, les réseaux sont le pire et le meilleur …nous le savons bien mais c’est toujours violent de constater le pire…
    Continuez à nous régaler si bien avec tout ce que vous transmettez…Merci Marie

    • Marie Chioca dit :

      C’est moi qui vous remercie chère Anne pour ce très gentil message 🙂
      Des bises bien amicales, et bon week-end à vous !

      Marie

  76. Olivier dit :

    Coucou Marie,
    Je comprends ton émotion à lire ces commentaires qui jugent, font tomber la guillotine après avoir vu (j’en suis quasi certains) même pas la moitié de la vidéo.
    Si tu savais comme je n’y accorde plus la moindre importance. C’est gratuit, sans valeur, et à seul but de faire culpabiliser. Que l’auteur de la critique se rassure de sa vie qu’il doit certainement comparer avec la tienne, et en être jaloux.
    Ton livre, ton article, transmettent l’exhaustivité nécessaire à comprendre ton approche de l’autonomie. Évidemment dans une vidéo de 25 minutes, on ne va pas détailler les 1000 repas de l’année. ET on s’en fiche tellement. Enfin, quand je dis ON, ce sont les 99,9% de jardiniers qui sont bienveillants et qui prennent un plaisir certain à suivre tes partages, sources d’inspirations.
    Merci encore.
    Olivier

    • Marie Chioca dit :

      Ohlala, Olivier, si tu savais comme j’admire ta patience quand tu réponds à certains commentaires… ^^
      Moi, parfois j’oublie de prendre mon « protège-dents » psychologique et paf ! je m’en prends une en pleine poire et ça fait quand même un peu mal.
      Ils ne se rendent pas bien compte, ces bougres d’emplâtres, que derrière les blogs et autres, nous ne sommes pas des algorythmes mais des êtres humains. Et ça se froisse un peu, parfois, un être humain ^^
      Merci encore pour tout Olivier, et bon week-end à toi 🙂
      Marie

  77. Isa bel dit :

    Bravo Marie ! Le livre est génial ! Les recettes sont très bonnes…ah la riste d’aubergines… Là, maintenant, le Five O’clock de ton livre de cuisine est en train de finir de cuire dans la cuisinière à bois… Et merci pour les photos qui montrent la vie sous son meilleur jour, même quand il fait gris dans le ciel !

    • Marie Chioca dit :

      Aaah, le gâteau « Five 0’Clock », c’est rigolo, justement j’en rêvais aujourd’hui 🙂
      Merci pour ton gentil petit mot Isa bel, et bon week-end à toi,
      Marie

  78. Magali dit :

    Bah tant pis pour les méchants. Ils sont fort heureusement bien minoritaires et je suis ravie pour toi de voir qu’il y a surtout des dizaines et dizaines de messages positifs et de remerciements.

    Moi je lis avec grand plaisir tes posts et tes livres, je découvre et j’apprends plein de choses avec toi, j’expérimente de nouvelles idées de recettes délicieuses et saines et de petites actions pour mon tout nouveau jardin.

    Je suis bien contente de te retrouver chaque fois telle que tu es et j’espère que ces quelques médisants ne vont pas te décourager de continuer à partager avec nous tes merveilleux articles, photos, vidéos…. Moi non plus je ne chercher pas à tout comprendre, ton approche me plaît beaucoup et c’est pour ça que je te lis (et que mes étagères se remplissent de tes livres).

    Un énorme MERCI !!!
    Magali

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup Magali, je suis tellement touchée de ce gentil message 🙂 Régale-toi bien avec ton nouveau jardin..
      Je te souhaite un très bon week-end !
      Marie

  79. Sylvie dit :

    Bonjour
    Donnez moi un plus grand bonheur que celui de faire chaque jour un tour dans son jardin de manger des légumes
    Voilà pour moi tout est dit
    On fait comme on peut nous avons eu des grands espoirs et des grandes désillusions cela s appelle l humilité
    Mais qd vous êtes tristes quand votre coeur est gros pouvoir aller au jardin on oublie tout et on se ressource tellement alors laisser dire les mauvaises « langues » on vous lisant on ressent aussi ce bonheur
    Et les photos de votre région sont si belles
    Continuez

    • Marie Chioca dit :

      Merci chère Sylvie pour ces mots si amicaux et encourageants, je suis très touchée.
      Bon week-end à vous !
      Marie

  80. jenny dit :

    Chère Marie,

    Surtout ne changez rien! si vous saviez le bien que ça fait de lire vos articles plein de fraîcheur et d’enthousiasme :-, on se dit que c’est possible et qu’on peut essayer même si on se trompe. Si jamais vous vous mettiez à publier des analyses de sol, je promets solennellement de ne plus vous lire!!
    Et tant pis pour les râleurs, il y en a toujours, partout, tout le temps, pour tout, quoi qu’on fasse, je n’aimerai pas être à leur place…
    Un grand merci pour le temps que vous nous offrez

    • Marie Chioca dit :

      Alors, je me souviendrai bien de ne jamais publier d’analyse de sol ^^
      Merci en tout cas pour ce gentil message Jenny, et bon week-end à vous,
      Marie

  81. Michelat Flore dit :

    Bonsoir Marie
    Je trouve votre réponse tres constructive et généreuse face à des critiques qui n’en méritent sûrement pas autant!!
    Pour ma part j’ai découvert votre livre au printemps dans une boutique bio…par hasard…et me le suis offert, ça fait du bien de se faire des cadeaux! J’allais démarré un jardin avec l’idée d’aller vers une forme d’autonomie alimentaire…et je vous remercie tous les jours en pensée car c’est un vrai bonheur d’aller faire son marché au jardin!! Même si je n’en suis pas encore au même stade que vous…mais MERCI pour votre partage votre générosité et votre travail de dingue! Merci aussi de partager simplement le plaisir qui anime la jardinière que vous êtes…c’est ça la clef pour moi!!

    • Marie Chioca dit :

      Quel gentil message Flore, je suis vraiment touchée 🙂
      Oui, c’est vraiment cela : on fait notre marché au jardin… et c’est tellement satisfaisant !
      Belle journée à vous 🙂
      Marie

  82. Bonsoir Marie,
    Je dois faire partie des gens à avoir mis en doute ton autonomie alimentaire avec si peu de surface.
    J’ai mon oeil aguerri pour repérer tout de suite dans un potager les bonnes proportions pour fournir toute l’année des familles avec une gamme de légumes la plus diversifiée possible.
    J’ai aussi un énorme différent avec la permaculture telle qu’elle est enseignée par la ferme du Bec Alloin car elle cache beaucoup de mensonges, de biais qui amènent à des impasses économiques, alors même que la permaculture est présentée comme le modèle agricole idéal.
    Et du coup, j’ai un penchant très réactif, mais toujours dans un esprit de compréhension et de bienveillance pour corriger les affirmations qui me semble troublante ou en décalage avec ce que je peux vivre depuis 15 ans maintenant dans mon expérience de maraîchage biologique.
    Alors excuse moi d’avoir réagi sur les seuls doutes qu’il m’avait semblé bon discuter avec Olivier, alors que tout le reste de la présentation de la vidéo était empreinte de sagesse, de vécu, de compétence, d’harmonie et aussi de charme.
    Comme je l’ai écrit à Olivier, tu n’as pas vocation à former des maraichers, tu ne te prends pas le melon comme les permaculteurs du Bec. Ta démarche est de répondre aux besoins et aux goûts de ta famille. Et force est de constater que vous vous êtes parfaitement adaptés aux périodes de frugalité et d’abondance de ton jardin. Chose que je n’ai pas réussi à inculquer à mes clients… Et donc je suis obligé de produire des légumes dans une proportionnalité très différente de ton jardin, qui évidemment m’a sauté aux yeux lors de la visite d’Olivier.
    Techniquement, il y a rien à redire. Si tu mets tes légumes non loin d’un goutte à goutte et avec un moyen d’occulter le sol, tu peux produite énormément. Et si tu apportes de quoi nourrir la vie du sol avec une grosse quantité d’éléments nutritifs venant des champs voisins, alors tu as de quoi compensé les exportations de nutriments vers les mangeurs de légumes. Le cercle pourrait être bouclé avec les toilettes à litière biomaitrisée, mais ce n’était pas l’objet de la vidéo.
    Voilà ce que je pouvais écrire ce soir.
    J’espère qu’on aura l’occasion d’échanger sur la diététique car c’est mon domaine de formation universitaire et je vois que tu as du talent pour écrire.
    Bravo à toi
    Très amicalement
    Eric Souffleux

    • Marie Chioca dit :

      Merci de tout coeur Eric pour ce message, vraiment je suis touchée, plus que tu ne penses 🙂
      Effectivement, je comprends très bien tout ce que tu écris. On ne peut pas dire que mon potager nous apporte, toute l’année, autant de beaux légumes variés que si l’on allait au marché mais comme tu le dis, nous nous sommes adaptés aux périodes de frugalité. Et c’est particulièrement « frugale » en mars-avril 😉 mais on y arrive, et ici j’ai la chance que tout le monde soit motivé pour jouer le jeu… C’est un petit défi que nous sommes heureux de relever, car cela rend incroyablement heureux d’aller faire chaque jour notre « marché » au jardin.
      J’imagine bien qu’il doit y avoir beaucoup de mensonges et de mauvaise foi autour de la permaculture, car un des gros soucis de notre société moderne, c’est que la plupart des gens manquent généralement beaucoup de nuance et quand ils s’enflamment pour une cause, ils ne veulent plus voir que ce qui va dans le sens de leur passion.
      Ils en arrivent à « penser » avec leurs tripes au lieu de leur cerveau, et c’est dangereux, surtout quand ils s’érigent ensuite en « maîtres à penser ».
      Tu as raison, il faut garder les pieds sur Terre (et aussi une grosse dose d’humilité, mais ça, c’est un vrai combat intérieur pour chacun de nous ;)).
      De plus, pour en revenir tout particulièrement à la question du potager, je comprends très bien ton souci en tant que maraîcher : ce qui est applicable dans le jardin familial (en terme d’apport d’eau, de foin, de compost, de fumier, de BRF, etc.) n’est pas forcément le bon modèle pour un maraîcher, et vice versa. On retrouve aussi ce souci avec l’élevage (produire ses oeufs avec quelques poules dans son jardin est une chose, mais devoir gagner dignement sa vie à vendre des oeufs bio, c’est une toute autre histoire, et idem avec le petit élevage : ce qui est raisonnablement rentable au niveau familial n’est pas du tout transposable sur une plus grande échelle).
      Je me permets une parallèle : J’ai un fils qui élève des chèvres bio et le pauvre, il passe son temps à recevoir des « conseils » de gens parfois très gentils (et parfois non…) qui savent mieux que lui ce qu’il faut faire. Mais il essaye juste de survivre économiquement (c’est pas gagné !), en bossant 15h par jour 7j/7 et en faisant de bons fromages. Il a 70 chèvres, pas juste une biquette qui broute l’herbe du verger… et ça change tout ;). Bien sûr qu’il aime ses chèvres. Il leur consacre toute sa vie. S’il faisait cela uniquement pour gagner de l’argent, il aurait assurément choisi autre chose ! Mais il doit aussi gagner sa vie (sinon la chèvrerie sera vendue et ce sont les banques qui s’en partageront les « dépouilles ») donc par exemple non, il ne peut pas garder tous les boucs qui naissent au printemps…
      Pour en revenir au jardin, c’est pour cela que j’insiste beaucoup sur ce point : je peux témoigner de la façon dont je m’y prends pour que mon jardin soit le plus nourricier possible pour ma famille, mais jamais je ne voudrais enseigner cela comme « modèle » car je suis vraiment consciente que beaucoup trop de choses me dépassent.
      J’essaye juste d’atteindre un certain équilibre sur mes 1500m2 : des légumes, des fruits, du petit élevage, le tout en essayant d’obtenir une sorte de « cercle vertueux », mais je suis bien consciente que toute cette fertilité ne serait pas aussi folle sans les intrants (le foin du champ voisin !).
      Et oui, je pense bien aux toilettes à compost depuis des années, mais là je me heurte vraiment au reste de la famille. Un jour, peut-être… Nos anciens le faisaient bien (la fameuse cabane au fond du jardin…), alors cela ne doit pas être tabou !
      Très amicalement aussi Eric, et encore merci pour ton message 🙂
      Marie

  83. Andrea Bodin dit :

    Bonjour Marie!
    J’ai 26 ans et j’ai commencé à cultiver mon potager il y a 3 ans.
    Les vidéos d’Olivier m’ont beaucoup aidé, vu mon manque d’expérience et surtout lorsque j’avais besoin de motivation après quelques échecs… j’ai découvert votre blog il y a peu de temps et je suis ravie de lire vos articles qui décrivent tellement bien ce que je ressent dans mon propre potager. J’aime particulièrement les petits dialogues entre légumes, les situations qui virent au comique entre insectes et jardinier qui ne se comprennent pas toujours, les découvertes, les émerveillements etc. Ce que j’apprécie tout particulièrement se sont vos photos! Elles sont très inspirantes et transcrivent vraiment la paix que l’on ressent quand on va faire un tour au jardin, le sourire de petite fille retrouvé à la vue d’une récolte inattendue, la beauté simple et sophistiqué de la nature, les couleurs, et la satisfaction de contempler le fruit de notre travail !
    Pour tout cela je vous remercie, vous contribuez vous aussi à maintenir mes efforts pour atteindre une certaine autonomie, et ne jamais banaliser la beauté de ce qui nous entoure!

    J’espère que vous partagerez encore votre belle expérience!
    Bonne continuation et belle journée à vous!

    • Marie Chioca dit :

      C’est moi qui te remercie beaucoup Andrea, pour ce message plein de poésie qui me touche beaucoup 🙂
      Très belle journée à toi, et bonne continuation dans ta passion !
      Marie

  84. Delumeau dit :

    Qu’elle belle personne vous etes !
    je vous lis depuis peu et vous me nourrissez de connaissance, merci de votre partage de temps et de photos !

  85. Ma dit :

    Chère Marie,
    Je ne fais pas de commentaires car je ne vois ce que je pourrais amener de plus lorsqu’un post est bien écrit. Mais apparemment certains se permettent de le faire alors qu’ils non qu’à passer leur chemin s’ils ne sont pas contents, c’est tout. J’ai perso beaucoup apprécié la vidéo qui vient vraiment en complément de vos articles sur le blog. J’ai pu monter à mon époux le potager que j’imaginais dans ma tête, et du coup ça permet d’avancer dans notre projet de potager. Je suis plusieurs blog, des chaînes youtube notamment la chaîne d Olivier et j’apprends ou plutôt je m imprègne du réflexion, d’un process. Continuez donc si vous le voulez bien de juste partager votre jardin, vos idées et réflexions. Car après tout un blog c’est du partage et c’est tout, qui sommes nous pour juger.

    • Marie Chioca dit :

      Parfois, ce sont juste des malentendus, c’est pour cela qu’il est bon de s’expliquer en tentant de bien tout nuancer 🙂
      TRès belle journée à toi Ma, et merci pour ton gentil message.
      Marie

  86. Béatrice dit :

    Merci mille fois Marie ,pour ces partages,ces superbes photos qui nous font rêver ,ces délicieuses recettes .Merci surtout de répandre du bonheur autour de vous. Vos chroniques sur les 2 blogs sont pour moi de petites parenthèses enchantées.Au diable les grincheux ,ils sont plutôt à plaindre.

  87. Laurence dit :

    Chère Marie je n’ai pas encore eu le temps de voir la vidéo ni de lire votre livre en entier. Ce n’est pas moi qui jardine à la maison mais mon conjoint et j’ai acheté votre livre pour essayer tout doucement de lui parler de permaculture parce qu’il se plaint que son jardin comme je refuse les engrais chimiques donne moins depuis plusieurs années. J’ai foncé direct quand j’ai vu que vous aviez écrit un livre, même sans jardin je l’aurais acheté pour la beauté des photos. Bon il va peut-être falloir que je me mette à jardiner et pas seulement récolter.
    Vous faites partie des personnes qui ont du bon sens comme on disait avant. Du bon sens et le sens de l’observation. Et il y a beaucoup de poésie dans vos ouvrages je vous suis avec plaisir sur vos deux blogs et sur Insta. Continuez et laissez les grincheux qu’ils écrivent leurs livres après on verra..

    • Marie Chioca dit :

      Je suis vraiment touchée Laurence, et très heureuse que mon livre vous soit utile 🙂
      Merci pour ce gentil message, et belle journée à vous !
      Marie

  88. BRIGITTE CASAS dit :

    Aujourd’hui, la neige fond dans mon jardin en repos du nord-Dauphiné, et j’ai pris plein de photos.
    car moi aussi je fais partie de « simples gens  » qui s’émerveillent d’une petite lumière sur une feuille, de ces gens qui aiment regarder pousser les salades ( pas en ce moment!) et qui n’analysent pas leur sol! Un grand merci pour…tout!

    • Marie Chioca dit :

      C’est moi qui vous remercie Brigitte, je suis vraiment touchée.
      J’ai quelques salades qui poussent timidement dans la serre, mais si timidement que je ne sais pas si on pourra y goûter avant le printemps ^^
      Belle journée à vous !

      Marie

  89. christophe dit :

    Je vous suis depuis pas mal de temps et et fais l’acquisition du livre dont je me régale à chaque lecture ou relecture.
    D’habitude silencieux, je me permets d’apporter mon entier soutien face aux propos négatifs de la dernière vidéo.
    Vous êtes une source motivante, inspirante et tellement sincère que l’on ne peut être qu’admiratif.
    Merci, merci, merci pour ce que vous faites et êtes avec votre famille aussi. Merci pour tous vos partages et vivement la saison prochaine au potager.

  90. Marie dit :

    Bonjour Marie,
    J’ai apprécié votre post et coup de gueule contre ses détracteurs derrière leur clavier,effectivement c est si facile de critiquer « à l abri ».Soyez assurée dans votre démarche et moi qui possède votre livre depuis sa sortie,cet été j’ai mis en pratique par exemple les patates sans terre et quelle surprise : de magnifiques patates sont apparues, TROP fière de moi et grâce à vous Marie.Gardez votre énergie pour ceux qui vous apprécient.
    Je suis en train de parcourir viennoiseries légères : j adore..1 er décembre arrive et j ai déjà fait mes premières truffes à la Marie Chioca comme je dis toujours. Merci pour tout.

  91. yeplavieestbelle dit :

    L’avis des gens… c’est la vie des gens !
    Les gens ne sont pas croyables. Bien cachés derrière leur écran, ils se permettent tout !
    Bref…
    Ne changez rien: je suis admirative de vos créations culinaires et « potagères ». La vulgarisation de vos connaissances sur vos blogs et dans vos livres est très précieuse pour des débutants comme moi.
    Plein de belles choses

  92. Rosy dit :

    Merci beaucoup Marie ! Je viens de découvrir votre vidéo et votre blog, tout m’enchante et m’encourage ! Vos photos sont très belles, c’est important la poésie au jardin. Du coup je me suis penchée sur vos livres de cuisine et viens d’en commander 2,je vais guetter la boîte aux lettres. Vraiment, au plaisir de continuer à vous lire !

  93. Laurie dit :

    Bonjour Marie !

    J’ai lu votre article avec grand intérêt mais aussi beaucoup de consternation. Les gens se sentent tout puissants derrière leurs écrans et ont le jugement facile. Ne savent-ils rien faire d’autre de leur vie ? Voilà une excellente question…

    En tout cas, je vous comprends parfaitement. J’aurais réagi de la même façon que vous. Je suis très timide aussi, je prends les choses (trop) à cœur. Une critique qui n’a de but que l’offense m’atteindra beaucoup plus que la moyenne. Maintenant, lorsque je suis vraiment touchée, je m’indigne et j’écris mon coup de gueule. En cela, je crois que nous nous ressemblons un tantinet ;).

    Du haut de mes 24 ans, je ne crois pas avoir grand-chose à vous apprendre ni à vous conseiller ^^ Mais je ressens votre sensibilité et votre authenticité et je n’ai qu’une chose à vous écrire : ce que vous faites est superbe. Tous ceux qui s’intéressent un minimum à votre blog seront d’accord avec moi. Nous savons pertinemment que vous n’êtes pas une femme malhonnête ni autre ignominie infondée.

    Si vous avez un potager autonome, j’en suis bien heureuse pour vous. Si l’angle scientifique de la culture ne vous intéresse pas, sachez que nous sommes au moins deux ! 🙂

    Je vous souhaite une belle journée et plein de jolies choses.

    Laurie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *