Permaculture Familiale

« En avril, ne te découvre pas d’un fil » qu’ils disaient…

{De notre envoyée spéciale, Solange la mésange.}

(Edit du 12 avril : suite à un problème technique, la newsletter n’est partie qu’aujourd’hui mais cet article a été posté il y a 10 jours).

Marie Chioca étant actuellement knock out (à son troisième grog depuis ce matin, en état de choc devant un feu de bois et bafouillant gargl ! à chaque fois qu’elle jette un coup d’oeil sur le thermomètre), nous avons joint notre correspondante sur place, Solange la Mésange, pour prendre des news fraîches du jardin. Vraiment très fraîches…

« –Alors Solange, que se passe-t-il exactement?

Et bien, tout le monde ici est assez secoué. Enfin, pétrifié plus exactement. Je vais déjà interviewer les petits plants dans leurs godets; je les entends murmurer d’une voix étouffée sous leur voile de protection, c’est bon signe. Salut les plants, on tient le coup ? Les bouts de choux par exemple, comment ça va de votre côté ?

On est toujours là mais mazette, quelle baffe ! Heureusement qu’on a du sang celtique dans les veines…

(Là, petite voix entrechoquée de claquements de dents).

Celtico? Ma qué blagua !

(Ce sont les choux noirs Toscans et les brocolis, scandalisés mais trop frigorifiés pour protester longtemps : ils se contentent d’agiter leurs petites feuilles dans tous les sens car les choux italiens, ça parle surtout par gestes)…

-Et les blettes?

On survit…

(Puis, sur le ton du chuchotement)

-…Mais de vous à nous Solange, là on était en train de comploter avec nos potes céleris pour monter en graines dès cet été parce que c’est plus fort que nous : quand on se prend un coup de froid, paf, on ne peut pas s’empêcher de se venger un peu, hein les gars ?

Gnark gnark gnark !

(Rire céleristique). NDLA : c’est comme un rire sarcastique mais version céleri, vous l’aurez compris ; ils font d’ailleurs entendre le même gloussement quand, devant un pot-au-feu, quelqu’un pique un gros morceau de céleri rave en croyant que c’est une pomme de terre.

Les laitues ?

Bah, on n’est pas des « batavias Grenobloises » pour rien nous, on connaît cette région de fous et plus rien ne nous étonne. On se fait juste du mouron pour nos copines déjà plantées au potager et ensevelies sous 40cm de neige. On cherche à dépêcher une équipe de secours avec des saint-bernards avant qu’il ne soit trop tard… pour l’instant on a juste un beauceron sur place mais pas sûr que ce soit la bonne option. D’après les jonquilles -qui y ont déjà goûté- paraît qu’un tractopelle serait nettement plus délicat.

Ah, OK, on prendra des nouvelles des salades sur place et je vous dirai. Les fleurs ?

Ici les centaurées, nous on ne craint pas trop le froid et on va vous faire un rapport complet : les soucis et les capucines sont un peu en état de choc. Les cosmos sortent du coma, ça va aller mais c’était moins une. Les pavots de Californie protestent énergiquement depuis ce matin en rappelant que si c’est écrit « de Californie » sur le sachet, c’est justement pour éviter qu’un jardinier imbécile ne les sème dans les Alpes. Seules les ammis vont très bien, mais c’est parce qu’elles ne sont pas encore sorties du salon ces planquées !

-Les poireaux ?

-Nous, on a été semés en retard, hé hé, alors personne n’a encore pointé ne serait-ce que le bout d’une oreille. Grand bien nous en a pris ! Rien ne sert de courir, mieux vaut poiroter encore un peu.« 

« Laissant la pouponnière, je me dirige maintenant vers le potager. Le spectacle est ahurissant. Tout a été enseveli sous une sorte de grande chape blanche d’où seule la poignée d’un arrosoir et quelques touffes de chou punk semblent émerger… Ohé, il y a des survivants ?

Mmmmmmfmmmmfmmmf

-Pardon ?

-Mmmmmmfmmmmfmmmf !!!

-Mince, j’entends rien… attendez, je vais dégager un peu la neige. Pfiou, quel boulot !

(Deux heures plus tard).

-Aaah, salut la petite salade, tu sais qu’on se fait du souci pour toi là-bas, du côté de la pépinière. Comment ça va ?

-Râââh, de l’air frais !!! Alors écoute Solange, les oiseaux nous avaient prévenus que ça allait cailler dur. Mais ici, on est les warriors du potager : fèves, pois gourmands, laitues de printemps, épinards, roquette, petits oignons, aillet, carottes « Marché de Paris », radis, on se rit tous des gelées printanières. Alors quand on a vu notre jardinière poser jeudi soir des arceaux au-dessus de nos rangs, puis des voiles de protection, on était un peu en mode « Nooon, franchement, laisse-nous, on veut voir la neige ! ». Et puis les flocons ont commencé à tomber, mais nous on boudait à cause de ce fichu voile qui nous empêchait d’être chatouillés par les petits glaçons. Et puis samedi soir on a entendu le vieux cerisier qui nous criait « Râlez pas les gars, ici ça gèle à -4 alors estimez-vous en sécurité, sous vos petits tunnels douillets recouverts d’un épais manteau de neige ». On a donc commencé à se sentir si bien, mais si biiiiien dans la douce tiédeur ouatée. Et puis, dans la nuit de samedi à dimanche, patatras ! Les 40cm de neige ont fait plier quelques arceaux et craquer des voiles. Je ne peux pas vous dire où en sont les copains, on ne pourra faire le point qu’une fois la neige fondue. Mais la rumeur dit que certains auraient déjà terminé leur courte carrière aplatis comme une crêpe sous un rouleau compresseur…

STOOOP ! quelle horreur, il y a des enfants qui écoutent cette émission la salade ! Attends, j’essaye d’appeler pour me rassurer… Ohé, les pois gourmands, ça va ? La jardinière compte tellement sur vous…

-Gniiiiiiiiiiiii ! Ça fait deux jours qu’on essaye de tenir avec nos petits bras le plafond qui s’est effondré sur nos tronches alors laisse-nous tranquille !!! Allez on se remotive et on s’y remet les gars : mode haltérophiliste… Gniiiiiiiiiiiiiii !

-Zut, mes pauvres… ça a l’air de fondre, tenez-le coup, le poids devrait s’alléger dans la journée.

Et vous les petits oignons ça va ?

-Gniiiiiiiiiiiii…

-Mince. Les fèves ?

-Gniiiiiiiiiiiii…

-Les autres laitues ?

-Gniiiiiiiiiiiii…

-Les épinards ?

-Gniiiiiiiiiiiii…

-Courage les gars, j’en frémis pour vous. En tout cas ça fond, courage !

Les patates nouvelles ?

-…

-Ohé, les patates nouvelles ?

-…

Zut, vous l’aurez compris, nous sommes très inquiets pour les patates nouvelles. Pourvu qu’elles soient juste encore en train de roupiller… Je me déplace maintenant d’un coup d’ailes vers le verger. Ohlala, j’ai le coeur qui bat…« 

« Salut les poiriers, ça boom ?

Non, on s’en est vraiment pris plein la poire. Pour plus de précisions, on te dira ça dans quelques jours parce qu’il a fallu accuser des gelées à -4 ou -5° alors à priori, pour les poires cette année ça va être chaud. Enfin, froid. Bref, t’as compris. Il y juste deux ou trois bébés poiriers que Marie a pu surprotéger de plusieurs couches de voiles mais bon, eux, s’ils arrivent à mettre au monde trois poires pelées et deux poires tondues ! Pff, la jeune génération, de mon temps…

Les pommiers ?

Pas encore fleuri, donc ça devrait le faire mais on a quand même eu mal. Limite à tomber dans les pommes tu vois. Mais bon, on tente de faire face, parce qu’on est un peu le seul espoir de tartes pour Marie cette année.

Les pruniers ?

Zut et rezut ! Nous qui nous réjouissions de produire nos centaines de kilos de prunes annuelles pour nourrir les guêpes, les frelons, les fourmis, les piafs, et aussi un tout petit peu la famille de Marie… non, vraiment ça va pas le faire, on était presque tous en fleurs. Enfin, sauf le « greffé de la couronne », ce gros paresseux de faux prunier reine-claude à qui le mirabellier a prêté quelques greffons. Celui-là, de toute façon, il ressemble à un gros trognon de pomme…

-Vous disputez pas pour des prunes les gars… Et toi le pêcher de Savoie, ça va ?

Non, Savoie pas du tout…

Ah, désolée pour toi. Les abricotiers ?

-Tu veux vraiment qu’on te dise ? Merd…

Non non, c’est bon, on a compris, vous fâchez pas.

-Les plaqueminiers ? Les figuiers ?

a devrait aller… mais quelle région de fou !

Les cerisiers?

Pas de panique, on va crouler sous les cerises, mais, euh, plutôt en 2023 parce que là on a eu un léger contretemps.

Zut, avec mes autres copains piafs on aime bien les cerises. Enfin tant pis, on patientera. Et les petits fruits ? Ohé, les framboisiers, les cassissiers, les groseillers, les mûres sans épines, les kiwaïs, les kiwis, l’aronia, les amélanchiers, les baies de mai, la casseille, les ragouminiers ?

On te dira au fur et à mesure. Mais certains en ont pris pour leur grade, les pauvres… les ragouminiers, qui étaient tout en fleurs, se sont auto-proclamés « ragouminables » entre autres. Par contre les amélanchiers et les aronias ça les fait marrer, mais ils viennent du Canada aussi…« 

« Ce reportage est presque terminé. Ici, vous l’aurez compris l’angoisse est palpable même si les arbres, philosophes, nous promettent de mettre à profit cette année sans fruits pour se fortifier et lutter contre certaines maladies (cloque, moniliose…) qui les handicapent un peu. Une année de « vide sanitaire » côté fructification, ça peut vraiment aider alors autant voir le bon côté des choses. 2023 sera fabuleuse en fruits, ça tout le monde nous l’a promis. Quant au vieux cerisier qui, en tant que doyen du jardin, est plein de sagesse, il nous rappelle que cela ne sert à rien de se rouler par terre dans la neige en tapant des poings comme Jo Dalton car même en se mettant la rate au court-bouillon, personne ne pourra rien y changer donc autant voir le bon côté des choses : 2022 reposera un peu les fruitiers. Et puis il y aura peut-être quelques prunes, poires ou cerises rescapées que l’on savourera en les appréciant d’autant plus, on ne sait jamais, la nature est si étonnante…

Je fais un dernier tour du côté des deux petits canards « coureur indien », qui ont été rentrés dans la serre. Ils sont scandalisés, car voilà quatre jours qu’on ne les lâche plus dans le potager pour bouloter les limaces, et ils n’aiment pas du tout mais alors DU TOUT l’espèce de mélange de graines vegan qu’on a mis dans leur mangeoire. On leur assure que bientôt ils pourront ressortir se gaver de limaces en sorbets, en bâtonnets glacés, en Mr Freeze et tout et tout.

Les poules se pressent frileusement contre le coq, lequel est ravi de ce regain de tendresse. Dire qu’en début de semaine il se faisait plumer le croupion par ces dames un tantinet accaparées par leurs jolis œufs de printemps !

Mes amis les rouge-gorges, moineaux, pinsons des arbres, tourterelles et autres mésanges ont pointé à la soupe populaire : Mr Chioca a bien pourvu son « resto à piafs » de belles graines dodues et d’eau non gelée qu’il renouvèle régulièrement sinon ça nous ferait juste une patinoire. Mr et Mme Merle boudent parce qu’ils ne peuvent plus déterrer les graines de pois gourmands dans le potager (« et c’est bien fait pour leur bec à ces espèces d’emmerleurs ! » a déclaré Marie Chioca en lisant ce reportage).

Je rends l’antenne, ici c’était Solange la Mésange, correspondante dans le jardin Chioca. Je vous laisse pour me ruer à la cantine parce qu’ici ça caille et j’ai une de ces dalles !

Hé, laissez-moi un peu à béqueter, les gars !!!« 

Rare photo de Solange, après s’être copieusement sustentée au resto des oiseaux…
Fleurs de chou noir Toscan… Un régal ! C’est la seule chose qu’on a pu récolter ce week-end au potager ^^
Pour les pommiers, on croise les doigts mais ça devrait être bon…
Fleurs de Mizuna dans le blizard…
Fleurs de pruniers… Ont-elles gelé? Je ne suis pas sûre. Enfin, peut-être pas toutes, on verra bien 🙂
Le potager dimanche matin. Les traits dans la neige, c’est le dessus des arceaux, qui font au moins 40cm de hauteur…
Même l’arrosoir en zinc de 11l a été avalé…
Allez, une gentille petite pensée pour vous tous, mes amis de la corporation des jardiniers… Tout ça, c’est un peu décourageant certes, mais l’un des secrets du bonheur, n’est-ce pas de savoir vivre avec philosophie ce genre de petit malheur? Nous allons repartir très vite vers d’autres rêves, d’autres projets… ce printemps sera merveilleux et nous réservera beaucoup de belles surprises pour panser nos plaies. Quand il reviendra 😉

37 réponses à “« En avril, ne te découvre pas d’un fil » qu’ils disaient…”

  1. Ruth dit :

    Coucou Marie, merci tout plein pour ce beau reportage de Solange, malgré tout! On croise les doigts pour quelques fruits quand même et en attendant chez nous, on a sorti les luges une dernière fois! Bon courage à toi pour la reprise au jardin et au plaisir de te relire!
    Je t’embrasse
    Ruth

  2. Catherine B-V dit :

    Excellent !! Oui il vaut mieux en rire

  3. cendrillon dit :

    coucou Marie,

    Merci pour ce joli reportage de solange la mésange.
    J’espère que tout ira bien pour ton jardin, potager et quelques fruitiers.
    tu as déjà fait tes semis des choux?

    Ici, très froid, grand mistral, température glacial, mais pas de gelée, juste quelques flocons qui virevoltaient dans l’air, mais qui ne tenaient pas du tout.
    on se serait cru en plein mois de janvier où le mistral ne cessait de souffler quasi tout le temps et où l’on se gelait grave!
    et aujourd’hui, va comprendre quelque chose, il faisait beau et des températures acceptables au soleil. 😮

    passe une bonne soirée

    bises

  4. Lucie Bertin dit :

    Bonjour Marie, très chouette ce reportage en direct de ton jardin enneigé. Les photos avec ce flou autour du sujet photographié c’est très réussi. Bon courage chez vous.

  5. ninidio dit :

    Mais dis donc tu as tes légumes déjà surgelés 🤣🤣🤣😳😳😳 J’espère que tu ne t’es pas donné tout ce mal pour ne rien récolter. Quelquefois la nature nous surprend et sait s’adapter. Tu nous diras ou plutôt Solange qui elle semble résister à ces caprices de dame météo. Chez moi pas de neige mais mes kiwis ont un peu noirci 🥲🥲🥲🥲 On verra pour les pommiers et abricotiers. Les poiriers ont l’air de s’en être sorti Bises Marie

  6. Christine dit :

    Heureusement qu’il y a eu ce froid et cette neige sinon nous n’aurions pas eu cette belle histoire de solaire la mesange. 😉

  7. Sandrine dit :

    Bravo pour l’humour malgré les dégâts et surtout bon rétablissement. Ps de gel ni de neige en Bretagne nord : la région n’est pas des plus clémente pour l temps tout au long de l’année mais on évite le plus souvent ces températures très basses ainsi que la neige. Heureusement car mes pommes de terre sont déjà bien en feuilles… Bon courage pour la reprise !

  8. Monique dit :

    Oh merci Marie pour cet article et à Solange pour son courage à affronter les frimas hivernaux… tant de grâce dans les photos et tant de panache dans les mots… Un petit bonheur à savourer, auquel je rajoute la crise de fou rire, pour laquelle je remercie votre mari, sur Instagram. J’espère qu’il va bien et ne s’est pas fait mal. Mon grand-père qui était jardinier, m’a bcp parlé de l’hiver 56, des arbres qui avaient explosé sous le froid. Heureusement, on n’en est pas là, mais que de dégâts à craindre et de difficultés à surmontés pour les arboriculteurs et les viticulteurs. Soignez – vous bien, au chaud, près de la cheminée en attendant le redoux. Je vous embrasse.

  9. Elie dit :

    Merci pour ce reportage qui redonne le sourire !

  10. Catteau dit :

    Merci Solange pour ce reportage glacial mais courageux ! On a hâte effectivement que le printemps revienne et que tu reviennes nous compter tes nouvelles aventures ! 😜👍

  11. Laurine dit :

    Oh quel joli reportage, merci beaucoup.

  12. patdub dit :

    Magnifique, Génial … Tu les entends les applaudissements là ? Ce reportage est juste magnifique. Je ne m’en lasse pas !
    Vivement la suite. Je t’embrasse

  13. yves (dauphiné-38) dit :

    bonjour

    sur l’avant dernier article une question m’a été posé. J’y ai répondu dans les temps soit avant le froid. Finalement il n’y a pas eu de dégât important en tout cas chez moi. bien sur les bambous ont été couché, le mimosa en pleine floraison aussi. et maintenant il faut que la jardinière se rétablisse rapidement car la nature n’attend pas. la terre commence a fleurir, et maintenant tout va aller très vite.

    donc bon rétablissement

    yves

  14. Pascaline N dit :

    Quelles magnifiques photos !!
    Je viens de terminer de lire votre livre sur le jardin qui m’a été offert, et qui m’a enchantée par sa douceur, son humour et sa pertinence.
    Je fais partie d’un mouvement international qui vise à faire prendre conscience de l’importance des sols, été comme hiver, belle Solange, et de leur continuelle dégradation, et à inciter à prendre des mesures appropriées. Il m’a semblé que cela pourrait vous intéresser.
    Il s’agit de Conscious Planet Sauvons Les Sols
    https://consciousplanet.org/fr
    Un périple à travers l’Europe, le Moyen Orient et jusqu’un Inde a démarré et arrivera en France ce week end, l’occasion de nouer des partenariats avec toutes les personnalités et organismes intéressés dans chaque pays visité.

  15. Pascale dit :

    Merci Solange, super reportage. ( j’espère que Marie s’est un calmée avec les grogs, sinon il faudra songer à planquer le rhum.) Ici, neige et gel à moins 6, moins 7. Nous sommes une région à pommes et pêches… À suivre. Je suis passée un matin très tôt devant des serres à petits fruits illuminées par de nombreux brûlots. Dites à Marie que cela aurait donné une superbe photo! Je ne sais pas en revanche, si cela fut efficace. À suivre aussi, que le Ciel ait pitié de nos agriculteurs !

  16. totoche dit :

    Chère Solange : MERCI ! J’espère que le prochain reportage sera plus optimiste et libérera la parole des fruits et légumes muselés par la neige !
    ;-D

  17. Sophie dit :

    Magnifique reportage, plein d’humour malgré l’angoisse, je croise les doigts très fort pour que les dégâts soient moindre…

  18. Estelle dit :

    Merci Marie pour ce délicieux article.
    J’espère que vos efforts n’auront pas été vains et que vous aurez quand même des récoltes.

  19. monique59 dit :

    C’est dur de lire le reportage de la jolie mésange et d’imaginer les récoltes à venir… mais que les photos sont belles !!! Merci, Marie !

  20. Ophelie P. dit :

    Bonjour Marie.
    Merci pour ce nouvel article ! Je les attends a chaque fois avec grande impatience, tant ils sont bien ecrits et plein d’informations utiles ! Tout comme les videos d’ailleurs… La prochaine est attendue ici avec grande impatience ;0)
    Je vis depuis 6 mois dans le Trieves, dans le sud de l’Isere a 800m d’altitude, et j’aime comprendre comment le potager fonctionne chez les jardiniers d’altitude, pour pouvoir m’en inspirer pour mon propre potager (et eventuellement eviter quelques erreurs ;0)
    Je voulais vous demander une petite liste des graines que vous avez deja semees, dans le jardin ou a l’abri… Voila que Solange la mesange a repondu a mes attentes! :0)
    Ici la neige a fondu, sans doute comme chez vous… Mais c’est desormais le vent qui secoue les petits plants !
    Merci encore, et bonne soiree !
    Ophelie

  21. Alain dit :

    Merci à Solange la mésange pour ce beau reportage plein d humour. Bon rétablissement à Marie. Vous nous enchantez toujours avec vos photos et votre prose.
    Espérons que la nature se remettra et vous permettra d’avoir de belles recoltes.
    Alain

  22. jacqueline dit :

    Coucou Marie
    Solange la mésange quelle conteuse quelle diseuse et elle est bienveillante pour tous les âmes du jardin quelle solidarité entre eux les humains devraient en prendre de la « graine » tu crois pas. Chez nous il a gelé un peu mais pas trop fort pas comme l’année dernière où
    tout avait été gelé enfin Dame Nature est reine et il faut faire avec
    Merci pour les belles photos j’adore toujours un plaisir de te lire
    Je t’embrasse fort très fort
    Jacqueline

  23. Nat dit :

    Attention Marie ! Le syndicat des merles va porter plainte contre toi pour harcèlement et propos désobligeants. Superbe reportage de Solange! Nous avons hâte qu’elle rentre du pôle Nord pour un nouveau reportage printanier dans des territoires moins hostiles

  24. Corinne dit :

    Merci pour ce récit…un délice 🙂

  25. Line dit :

    Tout pareil ici, et 2 week-end de suite! Et aujourd’hui, j’ai entendu les premiers grillons. Pas de transition entre neige et grillons.

  26. Moreillon Chantal dit :

    Merci Solange et Marie pour ce joli mais grisou et reportage
    Ici aussi en Dordogne il a gelé et les arbres fruitiers en fleurs ont souffert …. Un peu comme l’an passé !
    Bon rétablissement et à très vite avec des bonnes nouvelles

  27. Rouillé dit :

    Solange la mésange mérite d’être connue pour son formidable reportage !

  28. Portrait Nathalie dit :

    Que de poésie, de sourire grâce à cette chère Solange qui a bien mérité ces quelques graines. Bravo et merci à vous deux. A bientôt de vous retrouver.

  29. LucieM dit :

    Quel régal de vous lire tant dans les doux moments que dans les temps polaires… au moins cela fait de belles photos de « printemps hivernal ». Courage à vous et je vous espère de belles surprises au dégel.

  30. Melissa.L dit :

    Un vrai bonheur cette lecture. On arrive à retrouver le sourire en lisant ces lignes alors qu’il s’agit pourtant d’une période pas facile nous tous jardiniers.

  31. Nathalie adde dit :

    Quel reportage sensationnel ! Malgré la situation extérieure tu n’as pas perdu ton humour !
    J’espère que tout va rentrer dans l’ordre rapidement et que tu pourras retrouver ton jardin ! Et surtout que vous ne serez pas trop knock down !
    Le premier week-end d’Avril, je suis allée passer qqch jour chez ma fille . Malgré le vent et la neige , nous sommes allés au marché et j’ai fait la connaissance de Hugues et de sa jolie chevrière ! Bien sûr j’en ai profité pour faire le stock de fromage et de faisselle : mais tout est déjà avalé 😄
    Pleins de good vibes à toute la famille !

  32. Veronique dit :

    Bonjour, C’était la toute première fois que je recevais un mail pour lire votre article. Quel magnifique reportage et de si belles photos. Vous écrivez si bien, que du bonheur à vous lire. Courage à vous, la nature est forte, votre jardin sera beau et vous aurez, je vous,le,souhaite quelques fruits…soignez vous bien,
    Veronique, Ardenne belge où nous venons enfin d’avoir un peu de soleil et de chaleur …

  33. Timothée dit :

    ahah j’adore ce genre d’articles ! On a tous été frappés je pense. Je me dis que c’est une manière de faire face à ce qui nous attend dans le futur, car cela ne va pas s’arranger si je ne me trompe pas. De mon côté, cela m’a permis d’en apprendre plus et mes petites plantes et moi sommes maintenant plus résistants aux températures. 🙂

  34. Bernard Harmant dit :

    Bonjour Marie quel régal de vous lire depuis que j’ai découvert votre site part notre ami toulousain. Merci à vous de nous régaler.

  35. Martine G dit :

    bonjour marie comment allez vous?et comment va votre jardin ? j’ai lu vos différents articles et le moral ne semblait pas au beau fix ! j’espère que cela s’arrange et le beau temps revient bravo pour ce nouvel article ! j’ai plusieurs copines de Solange qui lui envoient plein de coups d’ailes et de gentils picotis
    pour vous et la petite famille courage cela va passer !

  36. PIERRE DIT GÉRARD dit :

    Merci un reportage excellent et les photos magnifiques cette neige que je n’ai pas touché depuis 22 ans car j’habite l’île de la réunion. Mais malgré tout les conseils me sont utiles puisque je cultive aussi mon potager et arbres fruitiers. Bon rétablissement Marie et merci pour tout

  37. Cusin christelle dit :

    bonjour
    j ai vu sur un reportage que vous êtes en autonomie totale avec votre jardin
    pourriez vous me dire pour avoir une idée ce que vous plantez et surtout les quantités svp
    merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *