Mon top 10 des belles annuelles à semer maintenant (pour un jardin sublime cet été !)

Un dernier article avant les vacances de Pâques… pendant lesquelles je vais m’éclipser un peu d’internet pour cause de travaux, à la fois dans ma maison et au jardin ;).

Ayant commencé mes semis depuis quelques jours, j’ai pensé que cela pourrait vous être utile de trouver ici une liste de quelques jolies annuelles qui permettent, à partir d’un tout petit sachet de graines, de métamorphoser totalement un jardin…

Il faut savoir que certaines annuelles sont plus compliquées à réussir que d’autres : mais ces 10 variétés, que je sème chaque année, permettent d’obtenir de très jolies scènes facilement, sans trop d’arrosage (elles sont toutes sobres en eau et en engrais) ni d’entretien. De plus, certaines se ressèment chaque année, et si vous saviez combien j’aime retrouver des petits plants sauvageons disséminés par-ci par-là… ils me réservent de bien jolies surprises !

1/ Le cosmos

Si je ne devais choisir qu’une seule annuelle, ce serait le cosmos.

Sous sa haute silhouette gracieuse et son feuillage si délicat se cache un tempérament de guerrier : inratable, indestructible, offrant plus de 6 mois de floraison, il résiste aux canicules les plus torrides de juillet comme aux premiers froids de l’automne sans que ses jolies têtes ne cessent un instant de danser tendrement dans le vent. Le soleil crée de jolis effets de transparence dans les pétales rose pâle, blancs purs ou incarnats du cosmos, lequel sait même faner avec panache…

De gros bourdons visitent avec gourmandise le cœur doré des cosmos, faisant ployer les fleurs sur leurs fines tiges tout le long de la saison.

À titre personnel, j’éprouve un petit faible pour les teintes douces et pastels, autant pour les cosmos à fleurs simples (« Sensation », « Radiance »…) que celles à fleur doubles (« Double Click », « Snow Puff »…) : mais si les coloris plus vifs vous ravissent, je pense que vous succomberez à la beauté de feu du cosmos sulfureux, dont les fleurs tout aussi gracieuses se parent de teintes très chaudes.

À noter que le cosmos est réputé protéger un peu contre la piéride du chou.

2/Le bleuet/centaurée

Son charme champêtre me laisse toujours un peu rêveuse. Il y a le petit bleuet tout bleu à fleur simple qui évoque les moissons et la campagne française, mais aussi les bleuets doubles, les bleuets roses, les bleuets blancs… souvent plutôt vendus sous le nom de « centaurées ». Comme le cosmos, il se sème très facilement, directement en pleine terre entre mi-mars et mi-mai. Un peu sensible à l’oïdium si on le place trop à l’ombre ou à l’humidité, il résistera à tout et fleurira toute la belle saison si l’emplacement lui plaît, au point même de devenir vivace et de repartir juste après l’hiver.

3/Le coquelicot/le pavot

Deux cousins très proches, qui se sèment soit à l’automne, soit au début du printemps, et qui animeront le jardin d’une touche follement romantique entre mai et fin juillet, avec parfois encore quelques fleurs plus tard en saison. Vous connaissez tous le merveilleux petit coquelicot rouge des moissons, mais certains de ses cousins (« Falling in love », « Shirley Mix », « De Reconvillier », « Planète rouge du Jura »…) arborent des fleurs parfois énormes, simples ou doubles, unies ou panachées, dans un très vaste camaïeu de rouges, de roses, de blancs et de crèmes. Comment ne pas tomber en amour devant de la délicatesse de telles fleurs, dont les pétales de soie un peu froissés vibrent sous le moindre souffle de vent…

4/Le souci/calendula

N’étant pas ultra fan des teintes oranges ou jaunes très vives (mais tous les goûts sont dans la nature ;)), j’ai découvert avec bonheur les soucis aux teintes douces telle « Sherbet Fizz » (rosé), « Pink Surprise » (cuivré doux), « Pacific Beauty » (jaune cuivré tendre) et « Snow Princess » (blanc ivoire). Depuis, ils bordent chaque été mon potager, apportant à la fois de la gaité aux allées, mais aussi à nos infusions et salades composées 🙂 !

5/L’ammi

Je raffole des fleurs à ombelles, tel le cumin des prés au printemps, le fenouil ou la carotte sauvage en été. Mais aucune ne me touche autant que l’ammi, dont les immenses fleurs tout d’abord vert tendre, puis blanches, remplacent dans mes bouquets de roses le gypsophile qui fleurit beaucoup moins longtemps. L’ammi aime le soleil, est sobre en eau (comme du reste toutes les variétés de ce « top 10) et structure très joliment le jardin car à l’image des cosmos, il s’élève à plus d’un mètre et occupe l’espace avec un feuillage à la fois sain et délicat.

6/Le zinnia

J’en sème chaque année, avec des résultats un peu mitigés. Les fleurs du zinnia sont très joyeuses (je les choisis toujours dans des teintes douces de rose, allant du violine à l’abricot), mais dépérissent parfois pendant l’été sans que je ne comprenne pourquoi. Si vous avez des pistes, je suis preneuse… 😉

Cela est d’autant plus frustrant que je croise souvent, lors de mes balades à vélo en fin d’été, des jardins arborant fièrement leurs impeccables massifs de zinnias aux couleurs vives, c’est du plus bel effet ! Et je suis un peu jalouse, j’avoue ^^. Alors je persévère :)…

7/Le lin

Je suis tellement, mais teeellement amoureuse du lin : qu’il soit rouge, bleu, blanc ou rose, on ne peut rêver fleur plus gracile, plus délicate, plus douce. Seul petit regret : le lin annuel, qui se sème en mars, ne fleurit que de mai à fin juillet. Mais 3 mois d’une telle floraison, c’est déjà ça…

À noter que le lin est réputé repousser les doryphores. J’en sème donc dans mes rangs de patates, et je n’ai jamais de doryphores… mais en toute honnêteté je n’en avais pas avant non plus ^^.

8/La reine-marguerite

C’est une annuelle que je n’ai découvert que l’an dernier, en succombant au charme d’une reine-marguerite double aux tons de rose pêche très doux, la « King Size Apricot ». C’est une fleur à semer impérativement au soleil, pour lui éviter de terribles maladies. Là aussi, les jardins de ma campagne dauphinoise offrent un spectacle époustouflant entre août et octobre, lors de la floraison des reine-marguerites contre les clôtures et murets. (Heureusement que mon vélo est en fait un tandem, et que mon cher-et-tendre conduit : sinon, j’aurais plus d’une fois piqué du nez dans la barrière des jardins que je dévore des yeux au lieu de me concentrer sur la route ^^).

9/L’œillet d’Inde/La rose d’Inde

N’étant pas une grande amatrice de orange vif (vous l’aurez compris ^^) j’ai découvert des variétés d’œillets et de roses d’Inde « Ivory ». Cela me permet de protéger mes tomates des nématodes sans sacrifier le look de mon jardin ^^.

10/La nigelle

Elle ne fleurit hélas pas très longtemps (de mai à juillet), mais quelle beauté cette nigelle… de petites étoiles d’un bleu franc, un feuillage tout doux et léger comme une plume, puis de jolies capsules de graines que l’on peut faire sécher pour décorer la maison. Rajoutons à cela que la nigelle se ressème très facilement, que rêver de plus ?

Ce petit tour d’horizon est terminé, et j’espère qu’il vous aura un peu inspiré pour fleurir vos jardins. À l’occasion, je vous parlerai d’autres annuelles charmantes telle la capucine, le pois de senteur, le gypsophile, le pavot de Californie… sans compter quelques nouveautés que je m’apprête à tester cette année 😉

NOTA : Je m’excuse par avance, car cette fois-ci je ne pourrai hélas pas répondre aux commentaires. Comme je vous le disais plus haut, je suis en pleins travaux et mes journées ne sont pas assez longues, même en « speedant » à fond, pour faire tout ce que je rêverais d’accomplir.

Mais je lirai tout, promis !

Je vous souhaite de belles vacances de Pâques… on se donne rendez-vous vers la mi-avril pour la suite des aventures 😉

Toc ! Toc ! Voilà les news...

Toc Toc ! Voilà les news

Insérez votre adresse électronique pour être tenu au courant des dernières nouvelles

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

18 réflexions au sujet de “Mon top 10 des belles annuelles à semer maintenant (pour un jardin sublime cet été !)”

  1. si j’ai bien compris travail en famille ! de bonnes fêtes de pâques à toi et à ta famille ,merci ,j’ai déjà noté le nom de certaines graines de fleurs que je ne connais pas

    Répondre
  2. Merci Je vais en rajouter de nouvelles à ma liste déjà longue.
    C’est vrai que j’en met de plus en plus et pour leurs effets bénéfiques et l’esthétisme.

    Répondre
  3. Merci Marie je note ces variétés, je n’imaginais pas qu’il existe de jolies tagètes (je déteste leurs couleurs criardes habituelles et en plus elles sentent mauvais) ni des soucis avec cette jolie couleur. Il est vrai que je n’ai jamais cherché non plus. Je te souhaites de bonnes vacances (qui ne seront visiblement pas très reposantes)

    Répondre
  4. les zinnia je n’ai jamais réussi non plus et ai vite abandonné, leurs couleurs sont un peu trop criardes à mon goût, l’an dernier j’ai semé des cosmos blancs, sulphureus, du lin bleu, des bleuets bleus, c’était magnifique, le tout mélangé avec des penstemons et des salvia microphylla, j’adore mon jardin fleuri je m’y sens si bien. Cette année je tente aussi le gypsophile il commence à pointer le bout de ses petites feuilles mais ça a l’air si fragile ce semis…..à voir…., j’ai aussi semé des lupins bleus qui sont encore minuscules avec leurs jolies feuilles en palmier, il me tarde déjà le joli mois de mai pour voir tout se monde bien grandi

    Répondre
  5. Bonjour Marie,
    Merci pour cet article ✨ et ses photos qui ravissent mes yeux, mon cœur.
    Votre article m’a enchanté avec en toile de fonds le bruit de la pluie qui vient tapoter mes carreaux.
    Cette combinaison fonctionne parfaitement et les effets sont une détente une joie réveillée.
    Belle journée

    Répondre
  6. Très joyeuses Pâques en famille et merci pour ce nouveau partage. Plants et fleurs poussent gentiment malgré cette météo capricieuse mais ça sent bon dans la serre qui pouponne à qui mieux mieux 😁
    Bonne chasse aux œufs, petits et grands enfants raffolent 😉🥰

    Répondre
  7. coucou Marie,

    merci pour ce bel article et toutes ces fleurs.
    Il y en a certaines que je semais déjà, mais d’autres que j’ai découvert grâce à toi. et depuis j’en ai dans mon potager ou jardin.
    Mais cette année, je vais tester des reines marguerite et d’autres pavots et d’autres cosmos que tu as cité. Merci
    et bonnes vacances
    bises

    Répondre
  8. Installée dans mon fauteuil en cette matinée de printemps déjà ensoleillée, votre article me projette dans le jardin de maison de ville que nous venons d’acheter…après 30 ans passés en pleine campagne ! Nous avons commencé à débroussailler ce jardin laissé à l’abandon depuis 10 ans, émerveillés de voir quelques bulbes pointer leur nez, étonnés de la vivacité des rosiers disposés avec soin de chaque côté des petites allées. Nous avons hâte que toutes ces merveilles révèlent leurs formes et leurs couleurs…et compléter les zones « dépeuplées » grâce à vos conseils !
    Merci et..bonnes vacances Pascales !

    Répondre
  9. Bonjour,
    Je découvre avec bonheur cet article rempli de fleurs et de poésie…
    Bonne fête de Pâques à tous.
    Une mamy senior de Belgique qui jardine depuis plus de 60 ans avec toujours le même enthousiasme et qui, pendant le confinement a découvert la permaculture…
    « Le jardin, c’est l’école de la vie »

    Répondre
  10. Vraiment merci je vais mettre les 10 fleurs proposées si je les trouves dans les teintes pastel comme nommée merci encore et à bientôt

    Répondre
  11. Ben ça alors ! j’avais raté cet article ! Je venais ici pour me ressourcer parce qu’hier nous avons passé la journée chez des amis : le mari fait son potager et en est très fier , mais nous n’avons pas la même conception du jardin . Le sien est tiré au cordeau avec des rangs sans un brin d’herbe, sans fleurs ou presque , en tout cas pas des sauvages (!) bref il ne tolère pas d’herbes autres que ses légumes dans les planches. Récemment, il a « nettoyé  » ses bordures à l’eau de javel (^^) ce qui selon lui, permet aussi d’éliminer les mauvaises herbes…
    Bon, cela ne l’empêche pas de nous régaler de bonnes salades et tomates, et il reste quand même notre ami 😉
    Si nous n’avons pas les mêmes idées, nous partageons malgré tout notre bonheur de jardiner, et je me garde bien de le critiquer , ce serait contre productif .
    Cette année , j’ai décidé de semer plus de fleurs encore, boostée par la réussite l’année dernière des cosmos, bleuets, lin ainsi que les soucis qui se ressèment à l’envie et que je distribue autour de moi. Je sème régulièrement aussi de la phacélie que j’adore, et ce printemps je me suis décidée à installer de la bourrache . J’ai aussi décidé de semer à la volée dans des endroits dits « ingrats » dont on ne s’occupe pas trop. Je verrai bien ce que ça donne…
    Merci encore pour ce rêve que tu nous apportes.
    Bon courage, et joyeuses Pâques.
    Je t’embrasse.

    Répondre
  12. Bonjour Marie merci pour votre article sur ces fleurs. Pouvez-vous me dire où vous trouvez vos soucis et œillets svp car moi non plus je ne suis pas trop fan de orange. Merci et bon dimanche

    Répondre
    • Bonsoir Escolan,
      Je vous conseille Graines Baumaux, il y a bcp de variétés de ces différentes annuelles, notamment des soucis de différentes teintes.
      Anne

      Répondre
  13. Merci Marie, j’adore les cosmos , la nigelle , les soucis…. Je vais tenter de semer même si l’exposition sous les chataigniers n’est pas idéale. Des bises et belle soirée

    Répondre
  14. Bonjour Marie,
    Je connais la plupart des variétés que tu nous présentes et certaines fleurissent mon jardin chaque été car se ressèment à volonté. Par contre, je n’arrive pas à trouver le gypsophile que nos grands mère avaient, dans le commerce ce n’est pas le même je trouve.
    Encore merci pour cet avant goût tout en couleurs.
    Bon courage pour les travaux.
    A bientôt
    Astrid

    Répondre
  15. Bonjour Marie
    Je te remercie pour cet article sur les plantes annuelles : j’en ai certaines que tu mentionnes et d’autres que je n’ai pas.
    Merci pour tes explications toujours très utiles et les belles photos qui les accompagnent.
    Les fleurs sont un réel bonheur de tous les jours. Elles illuminent nos journées et nous apportent ce rayon de soleil, de couleurs.
    J’adore.
    Bon courage pour les travaux
    Je t’embrasse très fort
    Jacqueline

    Répondre
  16. bonjour Marie,
    superbe article comme d’habitude ! J’ai beaucoup de mal avec les semis de fleurs et j’essaye en plaquettes dans la serre… Les semez-vous directement en terre ? Auriez-vous un conseil pour les réussir ? Merci merci pour tous vos diffusions. Kathy

    Répondre