Permaculture Familiale

J’ai craqué pour l’amélanchier

Au jardin avec maman pour les vacances de février… quand c’est pour planter des trucs qui se boulotent, je trouve facilement de la main d’œuvre enthousiaste ;). Un des deux amélanchiers a été planté près de la cabane : ce sera plus pratique pour aller « piller » les récoltes.

Cela fait déjà des années que je rêve de cet arbre.

Mais aussi, comment résister… et surtout, pourquoi ? Gracieux comme un bouquet de mariée au printemps, couvert de fruits comestibles extraordinaires en été, embrasant le jardin de teintes flamboyantes en automne, sobre, rustique, tolérant aussi bien le grand froid que la canicule, supportant une exposition ombragée, un sol un peu ingrat, l’amélanchier est le « gendre idéal » du jardin bio 😉

« Allez hop, j’adopte un amélanchier » me disait régulièrement la partie la plus fofolle et enthousiaste de mon cerveau. « Bah, tu le planteras où, banane ? ». Me répondait invariablement la (minuscule) partie sage et réfléchie. Combat perdu d’avance… il ne manquait que l’étincelle.

Et puis je suis tombée sur un article tout récent du magazine « Les 4 saisons du jardin bio ». Un article élogieux, que dis-je di-thy-ram-bique ! Et vas-y que je t’interviewe des amoureux de l’amélanchier (dont un doux fada qui en avait planté toute une forêt, comme je suis jalouse 😉 !), et vas-y que je te décris ce fruit ressemblant à de grosses myrtilles délicieuses poussant à portée de main (y compris dans des terres où de toute façon le myrtillier ne pousserait pas), et vas-y que je te raconte comment c’est carrément l’arbre du futur, celui qui résiste à tout, et vas-y que je te fais miroiter des histoires de sorbet à l’amélanchier, de confitures à l’amélanchier, de desserts à l’amélanchier, et, coup de grâce, bam !, vas-y que je te dégaine l’imparable excuse santé : les fruits de l’amélanchier seraient « un super-aliment ». Tout cela sans compter la description de sa floraison printanière blanche et vaporeuse, de sa générosité à produire, etc.

Bref.

24 secondes après avoir refermé le magazine, j’étais en train de commander un amélanchier. Et comme la partie sage de mon cerveau avait définitivement été piétinée dans la poussière, j’en ai commandé deux (ici, petite émoticône de moi en train de me frapper le front avec les mains… je vous la décris parce que je l’ai pas trouvée ;)).

Une photo de ces appétissantes petites baies, publiée dans le fameux article des 4 saisons écrit par Omar et Virginie*, les deux « tentateurs » qui m’ont fait craquer définitivement sur l’amélanchier… C’est malin 😉 ©Greenfortwo Media

Seulement voilà, dans ce jardin pas franchement immense où cohabitent déjà des pommiers, des poiriers, des plaqueminiers, des pruniers, des pêchers, des abricotiers, des muriers, des figuiers, des cerisiers, des noyers et des noisetiers qui se chatouillent les narines à coups de branches et tentent, ni vu ni connu, t’étrangler le copain d’à côté pour lui piquer sa lumière et sa bouffe (sans compter tous les arbustes d’ornement, de haie, grimpants, etc.), je me suis vite aperçue que c’était peut-être bien l’ânerie de trop. Alors voilà, enlevons respectueusement nos bonnets de jardiniers et observons une minute de silence pour l’hibiscus et le rosier qui se sont fait piquer leur place par deux bernard-l’hermites d’amélanchiers. Ils étaient beaux, cet hibiscus bleu et ce rosier aux tons pêche. Mais voilà ce que c’est que de tout miser sur le physique, sans jamais se rendre utile et généreux. Leçon de vie les gars ^^. 

Et puis mes filles rêvaient vraiment de cueillir (peut-être dès cet été ?) ces grosses « myrtilles » juteuses, et de s’en barbouiller les joues et les doigts.

Moi aussi d’ailleurs 😉

Je vous donnerai des nouvelles de mes amélanchiers… mais aussi de toutes les autres baies et petits fruits de mon jardin : framboises, groseilles, groseilles à maquereaux, mûres géantes, sureau noir, baies de mai (ça ressemble aussi à de grosses myrtilles poussant sur un chèvrefeuille), cassis, cerises de ragouminier, kiwaïs (de mini kiwis, que l’on mange avec la peau), caseilles (un délicieux petit fruit croisé entre le groseillier à maquereau et le cassis), fraises, tous ces petits « bonbons du jardin » que l’on grappille avec délice tout au long de la belle saison. Si certains d’entre eux vous tentent, ne tardez pas à les planter : février, c’est encore la saison idéale… et contrairement aux gros fruitiers, ils produisent souvent dès leur première année au jardin !

* Ici, leur page Facebook

Pour l’instant mes deux amélanchiers n’ont que des petits bourgeons. Patience… Nous les avons plantés en ajoutant dans leur trou un peu d’engrais bio pour arbres fruitiers mais aussi de la poudre de basalte, une roche volcanique qui renforce les arbres fruitiers en leur apportant des minéraux rares. Nous avons aussi fait une cuvette pour bien arroser. Sur la photo de droite, Phiphi est en train de mulcher le pied d’un des amélanchiers avec du broyat de jeunes rameaux (le fameux « BRF ») issus de nos arbustes à haie que nous sommes en train de tailler. Pour pailler le pied des arbres et plantes plutôt issus d’un milieu forestier, le BRF est vraiment idéal. Je vous en reparlerai 😉

Bonnes vacances de février ! 🙂

NOTE IMPORTANTE :

Beaucoup d’entre vous se sont inscrits à la newsletter de ce blog mais n’ont pas confirmé leur abonnement, et n’ont donc pas reçu la notification des derniers nouveaux articles (je suis désolée, ce n’est pas moi qui crée toutes ces complications : c’est la « procédure » obligatoire…). Pour cela, il faut bien cliquer sur le lien que vous recevrez par mail quand vous vous abonnez (vérifiez aussi vos boîtes de spams, on ne sait jamais). En attendant, nous avons pu confirmer manuellement les abonnés en attente, donc normalement, vous n’avez rien de plus à faire. Je sais que par ailleurs, beaucoup d’entre vous n’ont jamais reçu ce lien, ou ont tenté désespérément de s’inscrire sans succès depuis quelques jours. C’est un inexplicable bug… qui a vraiment mis nos nerfs à très rude épreuve, et que nous avons dû tenter de réparer en prenant une version payante de newsletter (payante pour moi, pas pour vous, rassurez-vous ;)). Du coup, là tout devrait être OK, vous pouvez à nouveau vous abonner, et recevoir la notification des nouveaux articles sur votre boîte mail… et si ça ne marchait pas, dites-le moi, que j’aille explos… rouspéter auprès de la plateforme parce que pour 950 balles par an, ça a intérêt à marcher ! Avec la version payante, je sais au moins où il faut protester quand ça foire sans raison. C’est déjà ça (soupir)…

Un grand merci à mon pauvre Jean qui a réellement passé des jours et des nuits sur ce problème, alors qu’il croule par ailleurs littéralement sous le travail. J’espère très fort que tout sera OK maintenant !

93 réponses à “J’ai craqué pour l’amélanchier”

  1. BONNAND dit :

    Hâte de commencer mon jardin en permaculture avec tes conseils précieux

  2. jacqueline dit :

    Bonjour Marie
    je ne connais pas cet arbre je vais en parler à mon mari je ne sais pas s’il convient pour tous les sols c’est sableux chez nous et si on en trouve partout ?
    bises à toi
    Jacqueline

  3. Catherine dit :

    Moi aussi, je regarde les amelanchiers, je vais peut-être craquer, quelle variété avez-vous pris ??

  4. Véronique dit :

    Nous sommes en avance sur vous (pour une fois!) Marie. Nous avons un amelanchier dans notre jardinet depuis 10 ans deja et il nous regale tous les ans, meme sil faut se battre avec les oiseaux pour qu’ils nous en laissent pour désormais confiture de fruits rouges!

  5. Résé dit :

    bon ben … ok !! ce wend je vais aller voir si je peux trouver ça ……
    je ne vais plus lire de blog, ne plus aller sur insta
    tu en ressors les poches vides 😀 😀
    des gros bisou Marie ♥♥

  6. Sandrine dit :

    Bonsoir Marie,

    Pour ma part, je viens de recevoir l’email m’informant de votre publication. Donc me voilà, pour le plus grand plaisir de vous retrouver côté jardin. Encore une fois, coup de coeur pour le fond et la forme, avec une mention spéciale pour le passage sur feu l’hibiscus et le rosier que j’ai adoré (malgré le tragique de la situation, bien entendu). 🙂
    Merci pour ces précieux conseils, vous avez aussi réussi à me convaincre en quelques secondes….
    Belle soirée, et surtout bonnes vacances.

  7. Auré dit :

    Donc je vais m’en commander un dès ce soir… merci Marie 🥰 par contre si tu pouvais arrêter de dire « un jour je vous en parlerai » tu vas finir par te retrouver avec une foule dans ton jardin qui voudra tout savoir avant que les articles ne sortent de ton clavier 🤣🥰 (je pense à toi dès que je réalise une de tes recettes… j’espère vraiment que tu profites des vacances pour récupérer!) Plein de bises

    • Marie Chioca dit :

      ^^
      Dans le tout dernier article (sur les poules) j’ai encore dit « un jour je vous raconterai »… Pardon !
      Des bises aussi Auré 🙂

  8. Isabelle dit :

    Tu nous transmets ton envie de ‘’craquer’ pour un nouvel arbre fruitier… Je ne connaissais pas l’amélanchier, je vais me pencher sérieusement sur la question 😉
    Hâte de voir ce que ça va donner.
    Belle soirée

  9. AC dit :

    Ça a marché, j’ai reçu la newsletter! Merci d’avoir confirmé mon inscription manuellement, merci pour tout ce temps passé, ces soucis de bug qui vous ont rongé, cette charge mentale…et financière. C’est insupportable l’informatique quand ça ne marche pas sans raison apparente…
    Je n’ai jamais entendu parler de cet arbre. Et je suis contente de l’avoir découvert. Quand tu as parlé de « bonbons » je me suis dit qu’il faudra que tu essayes de mettre des fruits d’amélanchier au déhydrateur, mais je suis sûre que tu y avais déjà pensé. Ne mettons pas la charrue avant les boeufs, il faut d’abord avoir des fruits…

    • Marie Chioca dit :

      Je pense que si nous arrivons à disputer quelques fruits aux oiseaux, on les boulottera sur place ^^

  10. Line dit :

    est-ce que l’amélanchier résiste à -15 ou -20 degrés? ça sera déterminant pour chez moi… Hâte de voir la suite lde l’histoire… et les recettes

  11. Monika A dit :

    Bonsoir Marie, tu as bien fais de craquer.
    J’en ai un depuis 10 ans, planté dans une haie libre et c’est un enchantement pour les yeux et les papilles.Très beau au printemps et à l’automne.Il fait presque 3 mètres, résiste au cagnard du Var.
    J’ajoute les fruits, très sucrés,aux fraises pour faire la confiture.Ils arrivent en même temps à maturité.
    Et il résiste au grand froid également!

  12. Steguirou dit :

    Merci pour ce partage. Je ne connaissais pas cet arbre mais il est tellement bien vendu que je vais me renseigner plus sérieusement. Je connais 3 moibeaux qui se font déjà un malin plaisir de piller nos muriers et framboisiers, à tel point qu’on ne peut plus faire de glace puisqu’on n’arrive pas à en mettre assez de côté. Alors peut-être que l’alémanchier signerait le retour des glaces à la framboise dans mon congélateur! ^^

  13. Cécile dit :

    Trop génial ! Quelle variété d’amelanchier est-ce ? Merci Marie

  14. Marie R. dit :

    Tu pourrais te reconvertir dans la vente, car je suis convaincue !! On commande où ? Tu as un lien de parrainage ?.. 😄 gros bisous!

  15. mamimie dit :

    Bonjour Marie
    J’adore l’amélanchier que j’ai planté(20 cm à la plantation) il y a une quinzaine d’années dans une haie libre. Jamais réussi à faire des confitures, le baies vont directement du producteur (arbre) au consommateur (moi). Pour les camerisiers qui vont bien dans les massifs avec d’autres fleurs la première récolte était plutôt timide . Bonne future récolte. Bisous

    • Marie Chioca dit :

      Le camerisier, je ne connais pas. Ça fait de bons fruits? 🙂

      • Avalon83 dit :

        Bonjour Marie, le camerisier est aussi appelé chèvrefeuille comestible ou encore baie de mai. J’espere que votre santé s’ameliore. Prenez soin de vous e5 de votre petite famille.

        • Marie Chioca dit :

          Alors si c’est ça, j’en ai planté aussi !!! Trois « baies de mai » cet automne… j’attends de voir si j’aurai des fruits ce printemps 🙂
          Merci !

  16. isa dit :

    ça marche! (la newsletter)
    Merci pour ce conseil, ça donne envie

  17. Sandrine dit :

    Rebonjour Marie 🙂 Pourriez-vous nous conseiller sur des fournisseurs de confiance pour l’achat des plants ? Car, au final, j’ai beaucoup de mal à trouver, et, suite à quelques déconvenues l’année dernière, j’essaie de faire plus attention maintenant…
    Merci encore pour ce partage 🙂 et très belle journée à vous.

    • Marie Chioca dit :

      J’ai un peu de mal à conseiller car moi aussi, j’ai connu du bon et du moins bon, y compris au sein de la même maison… Désolée. Il me faut plus d’expériences avant de m’engager à conseiller tel ou tel producteur 🙂

  18. Robion dit :

    Bonjour Marie
    Quelle variété d’amelanchier avez-vous choisi ? Et où le trouver ? Merci et à bientôt sur ce blog délicieux

    • Marie Chioca dit :

      Amélanchier du Canada et amélanchier à feuilles d’aulne. Je les ai achetés chez Promesses de Fleurs, il y a aussi chez Ferme de Ste Marthe. 🙂

  19. cendrillon dit :

    coucou Marie,
    Je connaissais l’amélanchier depuis l’an dernier. J’avais lu toutes ces vertus et moi aussi, je me suis posée la question; « où allais je le mettre? » Car à force de planter, il n’y a plus trop de place, comme me disait un de mes garçons 🙂 Et puis Noël est arrivé, l’amélanchier est un peu parti dansles oubliettes. Et toi, tu me le rappelles: « ah ! oui c’est vrai, je voulais planter un amélanchier pour le printemps! » 🙂 Donc je vais pas tarder à en commander un seul (je serai un peu plus sage que toi). où l’as tu commandé? et lequel? car au final il y a plusieurs sortes.
    merci beaucoup pour ce rappel 🙂
    bon jardinage.
    Ici, ça attendra la semaine prochaine, car de la pluie cette semaine
    bonne fin de semaine et bon week-end
    bises

    • cendrillon dit :

      Je me suis réinscrite, et je ne reçois toujours aucun mail pour valider 🙁

    • cendrillon dit :

      Avec un autre mail que l’habituel, j’ai enfin reçu la confirmation 🙂

      Pour le basalte, l’utilises tu aussi pour les fleurs, le potager? J’ai fait qq recherches et il parait que l’on peut l’utiliser.

      bon week-end

    • Marie Chioca dit :

      J’ai planté à amélanchier à feuilles d’aulne et un amélanchier du Canada, mais il y en a tant d’autres que je ne suis même pas sûre d’avoir choisi les meilleurs 🙂

  20. Lydia dit :

    Bonjour Marie, tu es une excellente vendeuse, je suis convaincue ! Il me manque juste le jardin…. Mais dès que je l’ai, je penserai à en acheter un. Merci pour ton travail. Tes articles sont un régal à lire…

  21. Isabelle Peveri dit :

    Merci Marie pour cette jolie découverte . Je fonce à la pépinière dès ce matin pour tenter d’en trouver un.
    Sur internet je n’en ai vu que des petits.

  22. Rebel Marie dit :

    Bonjour Marie, merci pour les merveilleuses recettes et les bons conseils prodigués au fil des mails. J’ai préparé le sol de mon jardin pour me lancer dans la permaculture à partir de cette année et j’espère bien avoir le plaisir de découvrir les effets de cette méthode dont on entend tjs de bons échos. Ton article sur l’amélanchier a piqué ma curiosité et j’aimerais bien en acheter un. Quelle variété as-tu choisi ?
    Merci. A bientôt

    • Marie Chioca dit :

      L’amélanchier à feuilles d’aulne et l’amélanchier du Canada. Mais je les ai vraiment pris au hasard, il y en a peut être de mieux encore 🙂

  23. Mizuna dit :

    Bien appétissantes ces jolies baies et, comme je rêve de beignets depuis un certain « lundi gras » de ton blog « saines gourmandises », je me dis que tiens, de la confiture d’amélanches dans les beignets, ça doit être toppissime, non ? :;-)

  24. gerard dulac dit :

    Merci Marie. Grâce au même article des 4 Saisons j’ai commandé le mien chez Happyberry
    Merci encore pour tous vos articles

  25. Marie Pk dit :

    Cet article tombe à pc
    Jai réservé un amélanchier cet hiver à un petit producteur pas loin de chez moi (j’habite en Lorraine), il ne me reste plus qu’à aller le chercher semaine prochaine.
    Comme vous, j’en avais envie depuis un petit moment. J’ai hâte de voir ses fruits et ses fleurs. Mais c’est vrai aussi que les oiseaux les adorent, on va devoir négocier!

  26. patdub dit :

    Je crois que j’ai vu l’article dont tu parles, mais je n’ai pas dû m’y arrêter car je ne savais pas ce qu’était un amélanchier. Et maintenant, comme beaucoup, tu m’a donné envie… Justement, j’ai un endroit où je dois enlever un arbre mort envahi par le lierre, et je me demandais ce que je pourrais mettre à la place…
    Je vais relire le magazine dont tu parles, car je connais très bien les 4 saisons.
    Merci pour ton article.

  27. Lilik dit :

    Coucou Marie,
    Trop contente, j’ai bien reçu la notification cette fois ci, grâce au super travail de ton grand fiston:) !!
    Après avoir démarré au printemps dernier un petit potager en lasagnes grâce à tes bons conseils, nous voulions aussi replanter des fruitiers dans notre jardin… un figuier et peut être un mirabellier, mais du coup maintenant j’hésite … pourquoi pas un amelanchier 😉

  28. Mélette dit :

    Bonjour,
    çà marche très la newsletter,merci à toi et à ton génie de fils, un amélanchier quelle bonne idée, je vais m’y intéresser de plus près et voir si la jardinerie possède cela

  29. Jackie dit :

    Oh une belle découverte cette arbre, je ne connaissais pas. Je vais aller voir d’un peu plus près les caractéristiques et les vertus de ces petites baies certainement riches en antioxydants pour lutter contre les radicaux libres et les maladies cardio vasculaires.. Bises chère Marie

  30. MICHA dit :

    Bonjour Marie. Merci pour l’inscription au blog, ça marche !!!. Ton article sur l’amélanchier ma donne envie. Je le rajoute sur la liste des arbustes à planter sur mon terrain ou pour l’instant il n’y a RIEN.
    Bon courage et prends le temps de te reposer quand même.

  31. bluetit dit :

    rien que le nom fait craquer , par chez moi ce serai l ovalis car mon sol est trop calcaire mais j ai quelques arbres qui m appellent aussi tente aussi
    l arbre a soie chocolate….
    bonne plantations j espère que la santé est meilleure aussi
    bisous bonne soirée

  32. Nine dit :

    Ayant déjà un amélanchier je vais compléter par un camerisier que je viens de découvrir dans un des commentaires ; justement il me reste une « trouée » dans ma haie 😉 et je n’aurais donc pas à sacrifier une autre plante. Ça sent bon le printemps qui arrive.
    Merci Marie pour vos deux blogs dont je m’inspire quasi quotidiennement. Bon week-end et prenez soin de vous.

  33. Christel dit :

    Bonjour Marie!
    J’avais du retard (aaahh la vie de dingue qu’on a quand même), mais ça y est j’ai fini par lire tous les articles!
    C’est que du bonheur ce nouveau blog! Et comme je te comprends! Je suis en amour avec mon petit jardin adoré, que je néglige malheureusement un peu trop à mon gôut (être soignante en temps de covid, c’est pas top, mais bon, c’est comme tout, ça passera!). Cet après midi j’ai commencé une nouvelle lasagne, mon homme doit aller me chercher une remorque de fumier chez le vétérinaire du village cette semaine, je vais ramasser quelques sacs de feuilles dans la forêt qui touche quasiment notre jardin…le soleil nous motive à bichonner notre carré de verdure!
    En tout cas, tout ça pour dire que c’est chouette d’avoir un nouveau blog de jardinage à dévorer…et pas n’importe lequel LE blog de LA Marie Chioca!
    Très beau week end et bon courage pour tout (la santé, surtout…J’ai cru comprendre que ce n’était top. Courage!)
    Christel

  34. Charlotte dit :

    Merci beaucoup Marie d’une part pour ce nouveau blog magnifique et d’autre part parce que maintenant j’y suis inscrite 😊 L’amélanchier est un arbuste qui semble très intéressant, esthétique et produisant des petits fruits appétissants quoi de mieux. Une recherche va m’être nécessaire pour savoir si cette petite merveille que vous nous faites découvrir peut se trouver au 🇨🇦 Pour nous le printemps est encore un peu loin nous profitons merveilleusement de la neige pour l’instant, mais les projets c’est enthousiasmant. J’apprécie vraiment beaucoup vos deux blog Pour votre façon d’écrire et pour les photos superbes que vous y partagez. Cependant veillez à prendre soin de vous et de votre charmante famille.
    Charlotte

    • Marie Chioca dit :

      Alors ça oui, tu en trouveras au Canada vu que c’est son pays natal ^^
      Merci en tout cas pour ce gentil message Charlotte 🙂

  35. Lyley dit :

    Je confirme , un bel arbuste.
    Merci pour toutes ces informations.

    Bonne continuation

  36. Kat dit :

    Il m’a l’air très sympathique, l’amélanchier. C’était un parfait inconnu avant que je lise cet article : j’ai maintenant bien envie de le fréquenter !Merci pour cette découverte…
    Dis, Marie, dans un futur article peut-être, pourrais-tu suggérer quelques plantes et arbustes qui résistent à la canicule et n’ont pas besoin d’un sol riche – et dont quelques-unes résisteraient aussi au gel, tant qu’à faire ? Parce que ces dernières années, quand j’essaie de planter, je pleure, que ce soit à Cannes ou aux portes du Mercantour ! Soit ça commence à fructifier trop tard après avoir lutté contre le soleil trop dur (tomates et potimarron qui « démarrent » fin septembre après un été à tituber malgré un arrosage au compte-goutte régulier et prolongé), soit ça végète (pruniers pourtant d’altitude qui prennent genre deux centimètres par an et qui feront peut-être des fruits avant mon centenaire… et je ne parle même pas des framboisiers !)

    • Marie Chioca dit :

      Hélas, je ne connais pas assez bien ta région pour te conseiller ma pauvre Kat, et pourtant, je ne suis pas née bien loin, mais à l’époque je ne jardinais pas ^^
      Patience… 🙂

      • Kat dit :

        Tant pis, Marie. De toute manière, le climat et les conditions de culture ont beaucoup changé depuis ma jeunesse et la tienne…
        Je te souhaite une belle journée !

  37. Trinity dit :

    Ahhh j’ai justement retrouvé hier miraculeusement celui que j’avais planté l’année passée et qui s’était perdu dans les herbes folles… quel hasard !

  38. Tu as un site à nous conseiller pour le commander??? parce que là je veux un truc comme ça (zut j’ai déjà oublié le nom!!!!) pfff je vais relire et le copier 100 fois hihihi

    • Marie Chioca dit :

      Je l’ai acheté sur Promesses de Fleurs, mais on en trouve aussi sur le site « Ferme de Ste Marthe »… et à bien d’autres endroits encore, du coup ça m’embête de conseiller un site en particulier, je n’ai pas assez d’expérience pour cela.

  39. bondois dit :

    Bonjour, Marie…
    Et voilà je franchis le pas ! Grande première pour moi… laisser un commentaire!!
    Merci Marie pour ce nouveau blog aussi attrayant que les « saines gourmandises » que je suis depuis tant d’années.Ma bibliothèque se remplis..encore 1 en commande et 1 en précommande..j’ai hâte!!!.Après les lasagnes des fourneaux je vais me mettre aux lasagnes du potager… Auriez vous qq bonnes adresses pour commander ce fameux amélanchier et bien d’autres graines , s’il vous plaît.Dans l’attente portez vous bien
    C.BOND

    • Marie Chioca dit :

      Tout le monde me demande une bonne adresse de pépiniériste ;), mais je ne sais trop que dire, car je n’ai pas acheté beaucoup d’arbres dans ma vie et mes expériences avec tel ou tel pépiniériste ont été un peu… irrégulières on va dire 😉

  40. kali dit :

    Coucou Marie, Je me disais bien que je ne recevais aucun article, j’avais mis ça sur ton état de fatigue qui t’obligeait à faire des choix entre tes deux blogs. Je pense que je vais me réabonner.
    Pour ce qui est de l’amélanchier, je ne sais pas si je dois te dire que j’en ai deux sur mon terrain depuis une dizaine d’années mais que je n’ai jamais eu l’idée de goûter ses petites baies. Personne ne m’ayant dit qu’elles étaient comestibles. Je pense d’ailleurs qu’elles n’ont pas été perdues pour tout le monde.
    Prends soin de toi et je vais de ce pas me réinscrire à la newsletter.

  41. MarieP dit :

    Bonjour Marie,
    Premier commentaire pour ma part, alors que je vous suis depuis longtemps sur « Saines Gourmandises », j’attends avec impatience vos histoires (et aussi les nouvelles recettes) et je découvre avec toujours beaucoup de plaisir vos photos des plats, du jardin ou des alentours …
    Bravo pour tout ce que vous faites (et vos enfants aussi), et pour votre nouveau blog qui me parait déjà fort sympathique. Malheureusement, mon jardin est minuscule et je ne pourrai pas y planter tout ce que vous nous proposerez …
    donc pas d’amélanchier chez moi, mais je viens de lire « Les lendemains » de Mélissa Da Costa, tout au long du livre, j’ai pensé à vous, à vos plantations, votre cuisine, … et le jour où vous publiez l’article sur ce joli fruitier que je ne connaissais pas du tout, la jeune héroïne plante un amélanchier dans son jardin
    La boucle est bouclée … et ça valait bien un petit commentaire.
    Merci, merci (et prenez bien soin de vous)

    • Marie Chioca dit :

      Je ne connais pas ce livre mais merci Marie pour ce gentil message, je suis très touchée 🙂

  42. Gredine dit :

    Je suis aussi fan de cet arbuste à tel point que nous venons d’en planter un nouveau puisque le précédent est désormais caché par un grand prunus qui me masque les jolies fleurs d’amélanchier. Par contre pas trop de fruits et je ne les ai jamais ceuillis. je vais les guetter. Merci

  43. Betty dit :

    Ca fait 3 ans que j’en ai deux dans des pots, qui restent dehors l’hiver, mais cette année je leur ai trouvé une place ils vont être planté cette semaine, un peu tard mais c’est comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *