Permaculture Familiale

Tagliatelles aux herbes d’un potager de mai

Comme la plupart d’entre vous, je suis censée ne jardiner qu’à temps perdu quand tout le reste est fait (travail, courses, repas, allers-retours pour les enfants, linge, ménage, etc.) sauf qu’avec ma famille nombreuse et mon métier si prenant le « temps perdu » est un luxe auquel je ne goûte jamais. Jardiner rentre donc dans mon emploi du temps avec un chausse-pied, laborieusement et en malmenant un chouïa le reste des activités (c’est comme -pour ceux qui ont vu Cendrillon- quand Gusgus tente de choper LE grain de maïs de trop : quand ça ne rentre pas, ça ne rentre pas… et à trop insister on risque de tout se reprendre en pleine poire ;)).

Mais en pratique, comme au printemps j’aime mieux jardiner que tout (j’en oublie même de manger, ce qui chez moi est un signe d’extrême gravité ^^) je jardine coûte que coûte*. Cela occasionne juste quelques petites complications, et demande beaucoup d’indulgence à mon prochain…

Aussi, quand j’ai pris deux semaines de retard sur mon travail éditorial, qu’il ne reste au frigo qu’un bocal d’anchois et deux compotes pomme-pruneaux pour improviser les 14 prochains repas de la semaine, qu’on ne trouve plus un caleçon propre de toute la maison, qu’il faut une corde de rappel pour escalader le tas de repassage, que ma boîte mail indique « vous avez 1254 messages dont 356 marqués comme importants » je suis bien obligée de rentrer dépitée de mon jardin en lançant mes bottes sous le buffet d’un air un tout petit peu boudeur… ^^

Et j’essaye de parer vite-fait au plus urgent, un peu à la manière de Zorro quand il doit esquiver en même temps les coups d’épée des 12 soldats de la garnison de Los Angeles + le tonneau que lui lance le sergent Garcia à la figure + le pistolet du méchant gouverneur, et qu’en plus il doit faire ça avec le sourire, montrant ses belles dents blanches parce que s’il se mettait à râler ça ne serait plus Zorro (moi par contre je râle, sinon je ne serais plus Marie Chioca).

N’ayant pas encore trouvé comment m’échapper -comme Zorro- en sautant accrochée à un lustre, et bien je fais ce que je peux mais mieux vaut ne pas venir visiter ma maison en ce moment ;).

Pour couronner le tout j’ai pris le covid vers Pâques et les trois semaines passées à faire « rââââh » dans mon lit avec un gant de toilette mouillé sur le crâne est un petit luxe qui m’a fait prendre un retard de travail phé-no-mé-nal. Que j’essaye de rattraper, un peu en vain…

Tout cela pour vous dire que j’aurais des centaines de trucs à vous raconter, à vous montrer… en fait, je pense à vous tous les jours en me disant « il faut vraiment que je fasse un article sur les petits fruits originaux à grappiller au jardin/ les canards coureur indien/ la lutte naturelle contre les poux rouges au poulailler / ma nouvelle serre / mon projet de mare naturelle pour récupérer toute l’eau de la toiture et une partie de celle servant à laver les légumes à la maison / la namena, ce délicieux légume découvert dernièrement / mon envie d’installer une ruche au jardin / pourquoi j’ai adopté des poules de race « Gauloise » de Bresse pour la production d’œufs blancs (spoiler alert : parce que les petites poules Leghorn que j’aime tant n’apprécient pas du tout les rigoureux hivers Dauphinois…), etc. etc. Ces articles, ils arriveront bien un jour, ne vous inquiétez pas.

Et en attendant, je vous offre juste une petite recette en guise de mise en bouche pour patienter :). Je l’ai réalisée il y a déjà 10 jours, et entre-temps sont arrivés les premiers pois gourmands. Dommage, si j’avais attendu un peu j’en aurais évidement rajouté dans la poêle…

Régalez-vous bien avec cette recette de jardinier qui se réalise en un tournemain, quand on rentre mort de faim du jardin sans avoir vu passer l’heure. C’est qu’on est y si bien, au jardin… n’est-ce pas ?

Mais l’appel d’un plat à la fois si rapide et si délicieux peut nous aider à rentrer sans trop râler, si si, ça je vous le promets…

*J’ai un grand fils – très taquin-qui n’arrête pas de me mettre en boîte… vu qu’en général je suis soit dans la cuisine, soit en train de prendre des photos, soit devant mon ordi, mais qu’en ce moment il a dû aller me chercher plusieurs fois au fin fond du jardin, il s’écrie, dès que la porte est entrouverte « Attention fermez vite ! Sinon maman va encore s’échapper dans le jardin »… ^^

Ingrédients pour 4 personnes

Préparation : 20min

Cuisson : environ 15min

Mettre les nouilles de riz à tremper (en général, quelques minutes dans de l’eau chaude mais vérifier les indications du paquet).

Découper les cébettes et l’aillet, les faire dorer doucement à l’huile dans une très grande poêle ou un wok.

Ciseler finement les herbes, recouper les épinards au couteau puis rajouter le tout dans la poêle.

Egoutter les pâtes, les rajouter à leur tour et les faire sauter quelques minutes, le temps qu’elles soient parfaitement tendres. Saler, poivrer, puis rajouter la mozzarella coupée en tranches et remuer juste le temps de la faire fondre.

Porter à ébullition une casserole d’eau pour y faire cuire les œufs, soit mollets (avec la coquille 5min), soit pochés (sans la coquille, 3 min).

Servir tout chaud, avec le jaune d’œuf bien coulant et la mozzarella qui fait des fils…

PS : Vous pouvez si vous le souhaitez me retrouver sur mon compte Instagram, où j’arrive à donner plus souvent des petites nouvelles rapides de mon jardin… un aperçu ici, avec les dernières publications (il fallait absolument que je trouve une excuse plausible pour vous montrer la taille de mes laitues grenobloises, photo en haut à gauche ^^) :

PS 2 : La newsletter du blog bugue (soit vous la recevez deux fois, soit vous ne la recevez pas du tout…), et c’est très frustrant pour moi qui débourse une fortune chaque mois pour que ça marche (enfin, pour que ça ne marche pas en l’occurence). En attendant que je termine de dresser les pigeons voyageurs qui vous enverront les prochaines newsletters (oui parce que ça ira plus vite comme ça) je vous remercie pour votre incommensurable patience…

24 réponses à “Tagliatelles aux herbes d’un potager de mai”

  1. Christine dit :

    Bonjour Marie, il est 7 h 30. Quel bonheur de découvrir cette vidéo pleine de fraîcheur de si bon matin. Merci encore pour ces instants de plaisir. Belle journée à toi.

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup Christine pour ce gentil petit mot auquel je réponds hélas avec quelques jours de retard…
      Je te souhaite une belle soirée 🙂
      Marie

  2. Claire Mercier dit :

    C’est rigolo j’ai fait quasiment la même chose hier! Mais version riz sauté et tamari! Tu as raison les herbes du jardin au printemps c’est délicieux, une petite recette simple pour en profiter c’est parfait! Merci Marie!

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup Claire 🙂
      Pourrais-tu me dire quel tamari tu utilises? Car je voudrais en acheter (je ne suis pas très habituée) sans me tromper, car d’une marque à l’autre c’est tellement différent…
      Merci 🙂
      Marie

      • Claire dit :

        Coucou Marie! Je ne suis pas une grande connaisseuse en tamari, j’ai acheté celui du magasin bio du coin de la marque Lima le less salt 25%. Moi il me convient bien. Beaucoup, beaucoup moins salé que la sauce soja!

  3. Michèle dit :

    Bonjour Marie
    Morose et inquiète en raison de problèmes de santé , votre vidéo et sa musique m’ont apaisée et tiré une larme. 🙏 , merci et bonne journée.

    • Marie Chioca dit :

      Merci beaucoup chère Michèle, et une bise bien chaleureuse pour vous. J’espère très sincèrement que vous allez mieux depuis que vous avez laissé ce message…
      Bon courage <3
      Marie

  4. Isa bel dit :

    Bonjour Marie,
    Hum, toute cette verdure, ça fait envie ! Vivement le long week-end pour s’occuper du jardin et faire pousser de beaux légumes… et déguster les fraises… et autres fruits rouges pour réaliser toutes tes bonnes recettes.
    Une belle journée à toute le monde.

    • Marie Chioca dit :

      Merci Isa Bel, je suis très touchée 🙂
      Des bises bien amicales (et ne te goinfre pas trop de fraises du jardin, dixit Marie qui vient de s’en enfiler une bonne trentaine dicretos ;))

      Marie

  5. Monique dit :

    Oh merci Marie d’avoir partager cette recette qui promet d’être délicieuse… je ne loupe aucune de vos publications sur Instagram, ni aucun de vos articles ici et je parcours vos livres, en espérant que notre petite épicerie aura qq légumes à se mettre sous la dent vendredi, en attendant que (j’espère en juin) trouve l’appartement de mes rêves à Narbonne. En attendant, je me suis commandé tout le matériel nécessaire au déménagement ;)… Vu que je devrais le faire en assurant la continuité du télétravail, mieux vaut que je tente de m’organiser (ce qui n’est pas mon fort, alors j’imagine avec une famille)… Profitez bien de votre jardin… il vous le rend bien et après cette satané covid doit même être indispensable à un total rétablissement. Je vous embrasse. Monique

    • Marie Chioca dit :

      Merci Monique 🙂
      Alors, cette quête de l’appartement idéal, ça avance ? 😉
      Des bises bien amicales,
      Marie

  6. gabrielle dit :

    Bonjour Marie !
    Chançarde ici aussi 😉
    Gabrielle

  7. Catherine B-V dit :

    Oui quand on est au jardin on oublie presque tout dont manger Il arrive à mon gentil mari de venir me demander ce qu’il peut préparer pour le repas… signe que c’est horaire dépassé. Voilà une assiette bien sympa qui aura son succès. 👍🏻Merci

    • Marie Chioca dit :

      Et du coup, il cuisine? ^^
      Parce que ça c’est le rêve, d’avoir un cher-et-tendre qui nous cuisine un bon petit plat pendant que l’on prend son temps au jardin 🙂
      Des bises,
      Marie

  8. patdub dit :

    Ah les herbes du jardin ! lorsque je rentre comme toi affamée du jardin sans rien de prêt pour déjeuner, je fais une omelette aux herbes avec tout ce qui me tombe sous la main pourvu que ce soit frais, vert et de préférence de production maison . Donc, ta recette de tagliatelles tombe à pic!
    Samedi, j’ai beaucoup pensé à toi : j’ai fait ma première poêlée de pois gourmands (grâce à toi j’ai découvert de nouveaux légumes avec des semis réussis : mizuna, betteraves tonga di chiogga, pois gourmands et bientôt la « namena »). Bon, les pois gourmands, c’est délicieux MAIS, je ne sais pas si je les ai ramassés trop tard, mais je n’avais pas réalisé qu’il y a des fils comme les haricots verts quand ils sont un peu trop gros . Résultat : il fallait enlever les fils dans l’assiette.
    Je le saurai pour la prochaine récolte.
    Je te souhaite de retrouver un peu de sérénité et de temps pour t’occuper de toi et que de toi.
    Je t’embrasse bien fort.

    • Marie Chioca dit :

      Ah oui, tu les as ramassés trop tard ! Les miens n’ont pas de fil du tout, mais je les ramasse avant que les grains ne soient formés, quand ils font à peine 6 ou 7 cm de long…
      Bisous Pat :)))
      Marie

  9. Auré dit :

    Ton fils taquin m’aura fait rire! Merci pour ce bonheur partagé! Ici j’ai entendu ma grande dire à sa soeur: « t’as intérêt à apprendre à te faire tes tartines, quand on se lèvera maman sera déjà dehors » et quand j’enfile mes bottes en disant que je vais faire les courses… au moins elles auront vécu au rythme des saisons (c’est trop trop bien)

  10. jacqueline dit :

    Coucou Marie
    je viens de lire cet article que je n’avais pas reçu suite à tes soucis de blog, c’est pas grave l’essentiel c’est que tout fonctionne à nouveau grâce à ton fils merci à lui
    merci pour ta recette et tout ce que tu fais tu as du mérite
    je suis d’accord on est bien dans le jardin on est bien quand on cuisine c’est magique on oublie le reste
    je t’embrasse fort très fort
    Jacqueline

  11. Élodie dit :

    Coucou Marie !
    Fan de l’ombre, je ne commente que très très rarement tes articles.
    J’ai une astuce très simple pour savoir quand un nouvel article est publié sur tes blogs (et les autres blogs que j’affectionne).
    Je ne suis pas abonnée aux Newsletters car elles encombrent ma boîte mail et je ne suis pas forcément disponible pour lire directement les articles. Avant j’allais vérifier régulièrement mais c’était chronophage et souvent décevant…
    Depuis,j’ai installé l’application Feedly,j’ai rentré les adressés de tes blogs, quand j’ai qlq minutes, je lance l’appli et elle me renvoie vers les nouveaux articles publiés…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *