Pois gourmands, les bien nommés ;)

Au potager des Chioca, il y a toujours quelque chose de bon Ă  se mettre dans l’assiette… mĂȘme s’il faut avouer que nous attendons certains lĂ©gumes avec plus d’impatience que d’autres. En mai et juin par exemple, la vedette incontestĂ©e c’est le pois gourmand. Il est si sucrĂ©, si tendre, si finement croquant
 je ne peux m’empĂȘcher de penser Ă  tous les chefs Ă©toilĂ©s qui donneraient cher pour me chiper ma rĂ©colte toute fraĂźche du matin ! đŸ˜‰

Bon, dĂ©jĂ  vous l’aurez remarquĂ©, dans la grande famille Pois ce petit zigoto s’appelle « Gourmand Â». Un prĂ©nom pareil, certes ça aide Ă  bien dĂ©buter dans la vie mais ça ne fait pas tout non plus : on aurait pu mettre du « Rutabaga Gourmand Â» aux catalogues des grainetiers que ça n’aurait pas donnĂ© le change trĂšs longtemps. S’il s’appelle « gourmand Â» notre hĂ©ros du jour, c’est parce qu’il le mĂ©rite vraiment !

Si vous faites partie du clan des déçus du pois gourmand (et j’ai comme ambition de vous faire changer d’avis ;)), c’est juste qu’on ne vous a probablement pas encore donnĂ© les bons tuyaux en matiĂšre de choix de variĂ©tĂ©s, de cultures, de rĂ©colte et de cuisine.

Pire scĂ©nario pour notre star du jour? Des pois ramassĂ©s trop gros (comme la plupart de ceux que l’on vend sur les marchĂ©s) puis cuits trop longtemps : RĂ©sultat, des pelotes de fil (enrobĂ©es de chair molle et vaguement kaki exhalant comme de discrets arĂŽmes de pied
) que l’on recrache par petites boulettes dans l’assiette tel le chat rĂ©gurgitant les poils d’une souris (c’est vraiment le pire scĂ©nario, vous Ă©tiez prĂ©venus ^^).

Meilleur scĂ©nario possible ? Des pois gourmands de variĂ©tĂ© sans fil, ramassĂ©s Ă  la taille idĂ©ale, que l’on poĂȘle quelques minutes Ă  peine dans un wok avec un peu d’huile d’olive : RĂ©sultat, une saveur un peu sucrĂ©e d’une grande dĂ©licatesse, une texture Ă  peine croquante, des sucs doucement caramĂ©lisĂ©s
 et le tout sans le moindre fil. Je vous explique ça


La culture : Gourmand le pois, mais pas exigent

En fĂ©vrier, ou dĂ©but mars, je confie Ă  la terre une graine tous les 2 ou 3 cm, enfoncĂ©e Ă  1cm de profondeur (nota : on peut faire prĂ©alablement tremper les graines quelques heures, ça accĂ©lĂšre la levĂ©e). Les pois gourmands Ă©tant d’excellents grimpeurs (d’oĂč peut-ĂȘtre l’origine du « maillot Ă  pois Â» au Tour de France ? Bon OK, je sors
) il faut installer son systĂšme de tuteurage dĂšs la plantation, ou au plus tard dĂšs la sortie des premiĂšres pousses. Certaines personnes utilisent pour cela du grillage Ă  mouton, ou du filet Ă  ramer. Moi je plante un piquet de chĂątaignier environ tous les 2m le long de la rangĂ©e de pois, puis je tends des ficelles solides entre les piquets pour rĂ©aliser une sorte de palissage (voir ici, en fin d’article, une photo datant de ce printemps). Pourquoi cette option-lĂ  plutĂŽt que le grillage? Parce qu’au moment d’enlever les pois (en fin de culture donc) pour les composter, il est beaucoup plus facile de tirer sur des ficelles qui viennent toutes seules que de dĂ©senchevĂȘtrer toutes les petites lianes solidement accrochĂ©es dans les mailles du grillage ou du filet Ă  ramer…

CĂŽtĂ© culture, c’est donc Ă  peu prĂšs tout jusqu’au moment de la rĂ©colte car le pois gourmand il ne faut ni l’attacher (il s’en charge tout seul), ni l’arroser (il a horreur de ça), ni lui mettre d’engrais (il en a encore plus horreur), ni le pailler (sa culture se menant principalement au printemps), ni le dĂ©sherber (plus on lui fiche la paix, plus il est content car ses tiges cassent comme un rien dĂšs que l’on commence Ă  les trifouiller).

« Pois gourmands cherchent sol vivant pour devenir des pois géants « 

Les jolies fleurs du pois gourmand « Normand ». J’en ai testĂ© des variĂ©tĂ©s, mais celle-ci j’y reviens toujours… J’ai aussi testĂ© cette annĂ©e un pois Ă  gousse jaunes (pensant ainsi faciliter la rĂ©colte) mais je suis un peu déçue car ils ont vite le « fil ». Si vous connaissez de chouettes variĂ©tĂ©s, peut-ĂȘtre moins connues, ça m’intĂ©resse 🙂

Mais cĂŽtĂ© palissage, chaque annĂ©e, je me fais pigeonner
 aprĂšs avoir bien vĂ©rifiĂ© sur le paquet de graines la taille « adulte Â» des pois (gĂ©nĂ©ralement 90cm, vu que je cultive surtout le « Normand Â» qui est un demi-nain), je plante des piquets d’1,20m de hauteur et ça ne rate pas : Les pois engloutissent mes piquets, s’élĂšvent triomphalement vers le ciel en me regardant d’un Ɠil narquois 
 pour terminer, dĂšs le premier coup de vent, avachis et enchevĂȘtrĂ©s comme des crĂ©tins au milieu de l’allĂ©e. Je vais finir par acheter des piquets d’1m80, mais il me faudra un escabeau pour les planter !

Je pense que cette sorte de « folie des grandeurs Â» peut s’expliquer par mon sol particuliĂšrement fertile, mais c’est agaçant de voir les rangs de pois se mĂ©tamorphoser en forĂȘt vierge oĂč nous n’osons jamais nous aventurer de peur d’écraser les lianes (et de rencontrer un hypothĂ©tique serpent cachĂ© dans tout ce bazar^^). A noter, toutefois, que ce tempĂ©rament un tantinet anarchiste Ă©tant le seul sujet de discorde entre les pois gourmands et moi, tout le reste n’est que bonheur


DĂ©jĂ  enfant, vous aimiez jouer Ă  cache-cache ? La rĂ©colte du pois gourmands recrute !

DĂšs qu’apparaissent les fleurs (gĂ©nĂ©ralement en mai), le jardinier peut commencer Ă  saliver : dans quelques jours, ce sera la premiĂšre rĂ©colte ! Laquelle sera suivie de beaucoup d’autres
 en fait, quasiment une par jour jusqu’en juillet (oĂč le bataillon de pois gourmands, un peu Ă©puisĂ©, cĂ©dera alors la place au bataillon de courgettes).

Pour rĂ©colter le pois gourmand, mieux vaut retrouver son Ăąme d’enfant. Que c’est donc facĂ©tieux, un pois gourmand ! Vous ĂȘtes au jardin, occupĂ© Ă  toute autre chose, mais dĂšs que vos yeux tombent sur le rang de pois gourmands, vous en apercevez un, deux, trois, dix, cinquante qui clignent de l’oeil et faisant « Poupoupidouuuu Pouuu Â». Vous essayez de ne pas y penser (d’abord, terminer coĂ»te que coĂ»te ce que je suis en train de faire
) mais c’est irrĂ©sistible comme le chant des sirĂšnes, : faut toujours que vos yeux retombent sur une de ces gousses vertes, croquantes, jouant avec la lumiĂšre pour laisser paraĂźtre en transparence ses tout petits grains sucrĂ©s et rebondis
 Mais quand, n’y tenant plus, vous vous prĂ©cipitez dans le rang muni d’un panier et bien lĂ  hop, plus de pois gourmands ! A croire qu’ils se sont tous planquĂ©s.

Pour les retrouver, il ne faut pas craindre de se coller carrĂ©ment le pif dans les feuillages (en Ă©vitant les abeilles). Il est mĂȘme recommandĂ© de reculer ensuite d’un pas, pivoter Ă  45°C, flĂ©chir les genoux, se dresser sur la plante des pieds etc. car ce n’est qu’en changeant d’angle de vue que vous dĂ©couvrirez d’autres petits malins camouflĂ©s dans les feuilles
 Et quand vous aurez terminĂ© de rĂ©colter le rang, un petit conseil : refaites l’allĂ©e dans l’autre sens et vous en trouverez tout autant (au point que s’en est presque vexant !). Quand je vous dis qu’ils ont un petit cĂŽtĂ© facĂ©tieux, les pois gourmands


Pour les ramasser, je casse dĂ©licatement la gousse avec l’ongle du pouce, laissant la petite tige d’attache sur le plant : ainsi, les pois arrivent en cuisine dĂ©jĂ  Ă©queutĂ©s, et je n’ai plus qu’à les jeter dans mon wok đŸ˜‰ . Avec le « Normand Â», la taille optimale pour Ă©viter qu’il y ait des fils est d’environ 7cm de long (c’est juste pour vous donner une idĂ©e : personne ne vous forcera Ă  mesurer chaque pois avec une petite rĂšgle avant de le ramasser).

La rĂ©colte du matin : Des pois, des patates nouvelles, des oeufs, des petits oignons frais… allez zou !, il n’y a plus qu’Ă  passer en cuisine et dans 15 min tout au plus ce sera prĂȘt ;).

Pois gourmand
 mais aussi un peu « pois fainĂ©ant Â» sur les bords

Le temps que les pois gourmands vous ont monopolisĂ© Ă  la rĂ©colte, ils vous le rendront en temps d’épluchage (nĂ©ant), de lavage (nĂ©ant, moi je ne les rince mĂȘme pas) et de cuisson (environ 7min Ă  10min chrono). C’est pour cela que je plante des pois gourmands au potager plutĂŽt que de petits pois (car avec ces derniers, c’est double-peine vu qu’une fois ramassĂ©s on doit passer encore plus de temps Ă  les Ă©cosser).

Pour cuisiner ces petites merveilles de la nature, je fais toujours trĂšs simple :

Option 1 : Les blanchir 7 min chrono Ă  l’eau bouillante salĂ©e, les Ă©goutter puis les savourer avec une lichette de beurre frais.

Option 2 : Faire dorer au wok (ou dans une grande sauteuse) un oignon dĂ©coupĂ© en petits cubes avec de l’huile d’olive, puis rajouter les pois gourmands, saler, poivrer et faire sauter 7 Ă  10min selon le degrĂ© de cuisson souhaitĂ©. C’est si bon comme ça !

Option 3 : La mĂȘme chose que prĂ©cĂ©demment, mais en faisant prĂ©alablement dorer des pommes de terre nouvelles coupĂ©es en petits morceaux avec les oignons et/ou des morceaux de jambon cru et/ou des lardons avant d’ajouter les pois.

Option 4 : L’option 2 ou l’option 3 dans des pĂątes avec du parmesan rĂąpĂ©, de la ciboulette et/ou du persil finement ciselĂ©.

Option 5 : Je vous laisse carte blanche ;). Vous pouvez mĂȘme me raconter ça en commentaire ^^

Clap de fin pour notre vedette?

Quoi que vous fassiez, juillet sonnera probablement comme le chant du cygne de votre culture. L’oĂŻdium tachera les feuillages d’une sorte de poudre blanche, les fleurs se rarĂ©fieront, les rĂ©coltes s’essouffleront
 Mais le pois gourmand a une deuxiĂšme vie, celle « d’engrais vert Â». Car toutes les lĂ©gumineuses stockent dans les nodositĂ©s de leurs racines une belle quantitĂ© d’azote. Cet azote, elles ne demandent qu’à en faire profiter la culture suivante mais Ă  une condition : que vous preniez soin de couper les pieds au ras du sol au lieu de les arracher (afin que les racines restent Ă  se dĂ©composer en terre). Personnellement, n’ayant pas de tas de compost libre en Ă©tĂ© (car j’y cultive des courges, ceux d’entre vous qui ont dĂ©jĂ  mon livre voient de quoi je veux parler ;)) je dĂ©pose cette grosse quantitĂ© de feuillages sur une planche de culture non utilisĂ©e (et parfois, la planche des pois gourmands elle-mĂȘme) afin de la fertiliser pour la culture suivante : car les racines pleines d’azote en dessous et les feuillages pleins d’azote au dessus, c’est double rĂ©gal pour votre sol ! Au bout de quelques jours, le tas de feuillages aura considĂ©rablement « dĂ©gonflĂ© Â», et vous pourrez planter un lĂ©gume d’hiver aimant l’azote et les matiĂšres organiques peu dĂ©composĂ©es comme des verdures asiatiques ou des brocolis (en laissant les « dĂ©pouilles Â» de pois en paillage : et ne vous inquiĂ©tez pas pour l’oĂŻdium, celui des pois gourmands ne semble pas se transmettre aux autres lĂ©gumes).

Je sais. Si vous avez oubliĂ© d’en semer ce printemps, il est un peu cruel de vous faire miroiter sous le nez cette dĂ©licieuse petite chose, cette merveille de dĂ©licatesse crousti-sucrĂ©e-fondante qu’est le pois gourmand. Promis, en fĂ©vrier prochain je vous rappellerai combien vous aviez souffert en juin 2021, afin que vous puissiez en semer Ă  temps đŸ™‚

Entre deux rangs de pois « à fleurs violettes », j’ai plantĂ© des pieds de poivrons et de choux romanesco en alternance sur une mĂȘme ligne. Dans mon potager, aucun espace ne se « perd », tout y est cultivĂ© de façon assez dense, c’est ce qui explique la forte production de lĂ©gumes au m2. Il faut juste faire un peu attention de ne pas Ă©craser les oreilles des jeunes plants en circulant, mais nous sommes passĂ©s maĂźtre dans cet art de se dĂ©placer comme des cigognes qui joueraient Ă  la marelle 😉
Une bonne recette de pois gourmands Ă  retrouver dans mon livre (avec plus de 80 autres recettes du jardin : c’Ă©tait la minute de publicitĂ© ^^).
Les pois « à fleurs violettes » semblent vouloir rester beaucoup plus sagement sur leurs piquets que les « normands ». En tout cas pour l’instant 😉
Est-ce que je vous avoue combien j’ai Ă©tĂ© tentĂ©e, aprĂšs cette photo, de faire une sieste sur ce paillage tout frais qui sentait bon le foin chaud? ^^ Il faut dire qu’il se prĂ©pare un truc de fou ici, et que je suis un peu sens dessus-dessous… Mais je vous raconterai plutĂŽt ça la semaine prochaine 😉

Bon week-end Ă  vous, les jardiniers !

Toc ! Toc ! VoilĂ  les news...

Toc Toc ! VoilĂ  les news

InsĂ©rez votre adresse Ă©lectronique pour ĂȘtre tenu au courant des derniĂšres nouvelles

Newsletter (inscription) tous services

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialitĂ© pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

71 commentaires au sujet de “Pois gourmands, les bien nommĂ©s ;)”

  1. J’attends ma premiĂšre rĂ©colte avec impatience… mais tout comme celle de petits pois et de fĂšves qu’il est tellement dĂ©licieux d’aller picorer directement au jardin : )

    RĂ©pondre
    • En ce moment, c’est un panier par jour, et je t’assure que je n’exagĂšre pas ! Bien noter de mettre un ou deux rangs de moins l’an prochain, car lĂ  on se laisse dĂ©border ^^

      RĂ©pondre
  2. Pourquoi vous embĂȘter Ă  planter des piquets pour vos pois ? Pourquoi ne pas tendre un grillage souple plastifiĂ© (sur des piquets bien-sĂ»r),les pois grimperont aussi bien et c’est moins de travail. L’action du vent sera la mĂȘme mais vous n’aurez que 2 ou 3 piquets Ă  relever au lieu de 10 ou 12 ou plus ?

    RĂ©pondre
    • C’Ă©tait une bonne question Christine, du coup j’y ai rĂ©pondu directement dans l’article fin que tout le monde puisse en profiter 🙂
      Bon week-end Ă  vous
      Marie

      RĂ©pondre
  3. Je ne connaissais pas du tout jusqu’à la lecture de ton livre. Ce sera Ă  tenter en effet l’an prochain. J’attends les fĂšves et les petits pois ( Ă  gousses bleues facilement repĂ©rables 😉)

    RĂ©pondre
  4. oh miam ! C’est vrai que c’est le genre d’aliment auquel on pense… quand on le croise sur un blog comme ici, ou alors au restaurant… alors, un rappel en fĂ©vrier nous sera utile ! Merci 😀

    RĂ©pondre
  5. on a commencĂ© la rĂ©colte hier, et je me disais : on dirait qu’ils se planquent quand ils nous voient arriver, et il faut repasser 2 ou 3 fois en tous sens, de loin ou de prĂšs.
    Mais cette annĂ©e : une rate? un mulot? nous en a sectionnĂ© plusieurs pieds grrr.. J’aime bien la biodiversitĂ© mais lĂ ! et la recette : formule 2, en poelĂ©e, ou Ă  peine cuit avec des cĂ©rĂ©ales version salade..bref on adore aussi

    RĂ©pondre
    • SectionnĂ© au dessous ou juste en dessous du sol?
      J’espĂšre que ce n’Ă©tait pas un rat taupier, c’est une vraie saletĂ©…
      Bon week-end Ă  toi Isabelle
      Marie

      RĂ©pondre
  6. Coucou Marie merci pour ton article sur les pois gourmands on en a pas fait mais c’est une bonne idĂ©e nous aimons bien les pois merci pour tous tes bons conseils qu’on peut appliquer au fil du temps.
    Je t’embrasse trĂšs fort
    et vive le jardin
    Jacqueline

    RĂ©pondre
    • Merci GeneviĂšve 😉
      J’ai un fils qui ne parle que de ça alors forcĂ©ment, ça inspire. Quoi que lĂ , ça parle un peu plus de chĂšvres depuis 2 ou 3 ans^^

      RĂ©pondre
  7. Bonjour Marie,
    J’ai dĂ©jĂ  testĂ© les recettes avec les pois gourmands de ton livre, c’Ă©tait, comment dire…divin et un rĂ©gal pour les papilles. Merci pour la mine d’infos jardinage et les chouettes recettes. Je ne sais combien de tes recettes j’ai dĂ©jĂ  testĂ© et partagĂ© Ă  ma table.
    Bonne continuation et au plaisir de te lire

    RĂ©pondre
    • C’est moi qui te remercie pour ton si gentil retour VĂ©ronique, je suis vraiment trĂšs touchĂ©e 🙂
      Bon week-end Ă  toi,
      Marie

      RĂ©pondre
  8. Mes pois sur 2 rangs ont rĂ©ussi Ă  se tenir tout seuls… jusqu’Ă  un gros coup de vent rĂ©cent. De plus dans le sud sans arrosage les pieds ont sĂ©chĂ© vite et seules les extrĂ©mitĂ©s offrent quelques pois moins croquants qu’ils ne devraient. SemĂ©s mi mars c’Ă©tait dĂ©jĂ  un peu trop tard pour Ă©viter les chaleurs de fin mai en fin de croissance. PrĂ©voir plus tĂŽt l’an prochain

    RĂ©pondre
    • Mince, pauvre Sylvie ! Comme quoi, le jardinage ça varie beaucoup d’une saison Ă  l’autre…
      Bon week-end Ă  vous
      Marie

      RĂ©pondre
  9. J’ai les mĂȘmes pois gourmands Ă  fleurs violettes au potager mais pas encore de rĂ©colte. Ça va arriver😉. Ici en Belgique, on fait un hochepot avec de jeunes Ă©chalottes avec le vert coupĂ©s fins, un cƓur de jeune laitue, des toutes nouvelles et petites carottes, les pois cuisant doucement avec une tranche de lard frais de porc. Et bien sĂ»r des petites patates nouvelles. Mmmh.

    RĂ©pondre
  10. coucou Marie,
    Je ne connaissais pas du tout. Je testerai sĂ»rement l’an prochain.
    Ici, c’est rĂ©colte de fĂšves (fini Ă  ce jour) et de petit pois (presque fini).
    Je me sers aussi de ces légumes comme engrais verts.
    Merci beaucoup pour tous tes articles et conseils.
    HĂąte de lire la suite de ton potager.
    bon week end
    bises Marie

    RĂ©pondre
  11. J’ai fait ta recette de pĂąte aux pois gourmands, un rĂ©gal! Malheureusement pas avec des pois du jardin, ce sera pour l’annĂ©e prochaine, en attendant j’ai un producteur en permaculture formidable, ses pois gourmands sont dĂ©licieux ! Merci pour tous tes conseils, ils me sont trĂšs utiles car je dĂ©bute un jardin en permaculture!

    RĂ©pondre
  12. Bonjour Marie,

    Je suis une grande adepte de vos livres de cuisine qui enchantent mon quotidien !

    Je me suis fait offrir votre superbe livre sur la permaculture pour la fĂȘte des mĂšres et je l’ai trouvĂ© fantastique. Je vais bientĂŽt acheter une maison qui possĂšde un jardin de taille respectable et je vais pouvoir me faire plaisir Ă  tester toutes vos bonnes idĂ©es.
    Concernant les pois gourmands, j’étais rĂ©ticente Ă  en planter car Ă  chaque fois que j’en ai mangĂ©s j’ai eu droit au scĂ©nario de la pelote de fils. Mais voyant que ce n’est pas une fatalitĂ©, je suis bien tentĂ©e par l’aventure.

    Je vous remercie chaleureusement pour le temps que vous consacrez pour vos deux blogs et pour vos superbes livres 😍.

    RĂ©pondre
    • C’est moi qui vous remercie pour ce si gentil message MĂ©dine, je suis trĂšs touchĂ©e 🙂
      Bon week-end Ă  vous
      Marie

      RĂ©pondre
  13. Ouiiiiii ils sont bien lĂ ! Lundi des fleur vendredi que vois-je??? Des pois gourmands❀ maiiiis horreur malheur on part en we demain… du coup j’ai mis le rĂ©veil Ă  5h, on partira avec une rĂ©colte de pois gourmands ou on ne partira pas❀❀❀ Marie je vibre Ă  chaque fois ton mail me prĂ©viens que tu as Ă©cris un nouvel article! Merci!

    RĂ©pondre
  14. C’est aussi programmĂ© pour l’annĂ©e prochaine chez moi, ça donne envie!
    J’ai dĂ©couvert il ya quelques temps le pois gourmand cru juste avec un bon houmous par exemple en hors d’oeuvre c’est un dĂ©lice.

    RĂ©pondre
  15. Coucou Marie
    Ici point de pois gourmands cette annĂ©e, mais des petits pois pour l’instant goĂ»tĂ©s crus en salade : je n’en avais jamais mangĂ© comme ça, c’est dĂ©licieux ! Comme tout ce qui sort tout frais du potager en fait 😋 j’ai aussi mis de la ficelle tendue sur des petits bambous, mais ça penche dangereusement ; l’annĂ©e prochaine il faudra que je fasse un peu plus solide 😅
    je note les pois gourmands pour l’annĂ©e prochaine !
    Bises

    RĂ©pondre
  16. Merci Marie, c’est toujours un rĂ©gal de te lire dans les 2 sens du terme.
    Nous attendons notre « libération » pour rentrer en métropole et savourer ton lire chez mes parents.
    TrÚs belle journée Marie.

    RĂ©pondre
  17. La premiĂšre chose que je me suis notĂ©e dans mon agenda du jardinier Ă  la fin 2021 : penser Ă  semer pois gourmands fin fĂ©v dĂ©but mars 2022…
    Bon , je vois que la rĂ©colte ressemble Ă  celle des haricots verts : les ramasser pas trop tard, arpenter le rang dans un sens puis dans l’autre , on en retrouve toujours…
    Merci encore pour ce nouvel article qui me donne presque envie de vieillir de quelques mois pour voir si je vais réussir cette nouvelle culture.
    DĂ©jĂ  que j’ai programmĂ© le semis de Mizuna que je ne connaissais pas encore il y a quelques mois, je te dis pas comme je vais me la « pĂ©ter » auprĂšs de mes amis hi hi…
    Bon je t’embrasse et te souhaite un trĂšs joyeux dimanche (chaud et ensoleillĂ©)

    RĂ©pondre
  18. ah, ton livre, quelle merveille ! merci, merci, merci… hummmm, vu ton sens de l’esthĂ©tique et ton bon goĂ»t, un livre sur la dĂ©coration d’intĂ©rieur avec un brin de cuisine serait sĂ»rement tout aussi dĂ©licieux…

    RĂ©pondre
  19. J’avais vu votre photo de fils tendus sur trois piquets, et j’ai testĂ© cette annĂ©e – parce que j’ai aussi mauvais souvenir des tiges Ă  dĂ©crocher du filet. Moi aussi je me suis mise au pois gourmand aprĂšs m’ĂȘtre bousillĂ© l’ongle du pouce Ă  dĂ©cortiquer les cosses des pois classiques – c’est bon mais c’est douloureux. Et j’ai un succĂšs fou, les plus novices me demandent si je refais mes haricots plats. Vous dites qu’il faut les laisser se dĂ©brouiller, tant mieux, je n’ai pas vu mon jardin depuis 15 jours, je tremble un peu quand mĂȘme.
    par contre je sĂšme et je couvre d’un voile, calĂ© aux 4 coins avec des pots de terre retournĂ©s, sinon les pigeons mangent tout. Je ne tuteure donc que quand les plants sont assez grands. MĂȘme mĂ©thode pour les haricots.

    RĂ©pondre
    • Ah ça alors c’est rigolo parce qu’ici il y a aussi pas mal de pigeons, mais ils fichent une paix royale Ă  mon potager… Peut-ĂȘtre sont-ils dĂ©jĂ  bien occupĂ©s avec les champs cultivĂ©s tout autour 🙂

      RĂ©pondre
  20. Hiiii les miens commencent tout juste Ă  fleurir !!!! J’ai tellement hĂąte ! (J’ai du faire TROIS semis car je n’arrĂȘtais pas de me faire manger mes graines par des mulots ! Du coup ils sont sortis de terre tard, en avril)
    Je te pique tes recettes poĂȘlĂ©es car j’avais beaucoup tendance Ă  les faire Ă  la vapeur, mais ça a l’air dĂ©licieux aussi au wok ! Je les fais aussi souvent avec des patates nouvelles et oignons nouveaux du jardin, en salade tiĂšde avec une sauce huile d’olive, citron, moutarde ancienne… Miam miam ! Merci pour tous ces bons conseils, c’est toujours un plaisir de te lire !

    RĂ©pondre
    • Miam miam miam comme tu dis 🙂
      Ici c’est pois gourmands midi et soir, et je ne plaisante pas, c’est vraiment ça. L’an prochain, je mettrai quand mĂȘme un ou deux rangs de moins au potager car mes petits « aide-cueilleurs » au retour de l’Ă©cole commencent Ă  se lasser ^^

      RĂ©pondre
  21. Merci pour les beaux articles et le magnifique livre.
    Je vous conseille de tester le pois Blauwschokker (capucine) beau de part sa floraison et ses cosses et trĂšs bon. Il se mange soit en pois gourmands soit Ă  Ă©cosser.
    L’avantage les pois gourmands violets ne se cachent pas dans le feuillage.

    RĂ©pondre
  22. Bonjour Marie ,
    Je rĂ©gale de mes pois gourmand de variĂ©tĂ© Norli, qui m ont dĂ©jĂ  donnĂ© 3 rĂ©coltes mais mes pieds commencent Ă  devenir tout jaunes et sĂšches ..?! 😔
    En tout cas j ai dĂ©couvert Votre livre dans silence ça pousse et depuis je l ai achetĂ© et j adore vous lire , en plus je suis dans la mĂȘme rĂ©gion que vous quelle surprise donc niveau conseil de jardin je suis au top vu qu on a le mĂȘme climat ! Bref j ai hĂąte de faire vos recettes J ai dĂ©jĂ  fait celle des pois gourmand avec patates nouvelles ! Humm
    Merci à vous pour votre livre sur j adore et je découvre votre blog super intéressant !
    Bonne journĂ©e moi je file au jardin du boulot m attend 😜

    RĂ©pondre
    • Ça alors, mon livre serait passĂ© sans « Silence ça pousse »? Je ne le savais pas du tout ! C’Ă©tait quand Ă  peu prĂšs?
      Merci beaucoup pour cette info, et bon week-end à vous Penot 🙂

      RĂ©pondre
      • Bonsoir , et bien je ne peux pas vous dire car entre l Ă©mission du vendredi soir et les rediffusions du dimanche matin je m y perds mais environ 2 mois et si si ils ont prĂ©sentĂ© votre livre Ă  la fin de l Ă©mission ils prĂ©sentent toujours leurs livres coups de cƓur qui viennent de sortir ! Et moi qui vous connaissait pas c Ă©tait une belle dĂ©couverte maintenant je suis votre blog et je termine votre livre mais j’ai pas Vraiment envie de le finir … ça me fait ça aussi pour les dessert que j adore ! 😁 merci pour tous ces supers conseils !
        Belle soirée
        Lucie penot

        RĂ©pondre
  23. un grand merci,Marie, pour votre blog et pour votre dernier livre.
    Je l’ai offert Ă  mon mari. il en est ravi. il le trouve trĂšs intĂ©ressant et pleins d’astuces…. Il le recommande mĂȘme Ă  des amis

    continuez Ă  nous enchanter avec vos aventures au jardin.

    RĂ©pondre
  24. Oh lĂ  lĂ  ce billet rĂ©concilie avec les pois gourmands! Malheureusement, j’ai eu plus souvent des expĂ©riences du pois gourmand « pelotes de fils enrobĂ©es de chair molle et kaki » que celle que tu dĂ©cris ici. Quand on te lis, on se dit que ça peut ĂȘtre bon et agrĂ©able Ă  manger!

    RĂ©pondre
  25. bon j’ai dĂ©couvert grace Ă  vous que mes Norli Ă©taient des demi-rames, et qu’il y avait bcp plus grand ! Je changerais l’an prochain. Bcp d’espĂšces Ă  fleurs violettes sur Kokopelli -Et puis aussi mon mari prend sa retraite et une patiente qui voulait lui offrir un livre il a conseillĂ© un livre de permaculture pour sa femme. Et toc, sous le beau papier c’Ă©tait votre livre ! Je suis ravie. Nous n’avons ni le mĂȘme climat ni la mĂȘme terre – dans mon golfe du Morbihan la terre est trĂšs sableuse, elle ne garde ni eau ni Ă©lĂ©ments nourrissants. Je suis en train de la refaire avec de la bentonite, du fumier de cheval, du compost, des engrais verts, du foin pour pailler… elle s’amĂ©liore doucement. l’avantage c’est qu’elle est trĂšs trĂšs facile Ă  travailler. Mais mes roses sont dĂ©jĂ  cuites par le coup de chaleur. Ce sont aussi des Austin, achetĂ© par correspondance, ou chez le pĂ©piniĂ©riste du coin.

    RĂ©pondre
  26. Bonjour Marie,
    Un trĂšs grand merci pour votre livre( mon fabuleux jardin en permaculture!) Je l’ai dĂ©vorĂ© lors de ma semaine de vacances en prenant des notes! J’aime beaucoup votre plume et votre façon de raconter vos expĂ©riences avec humour, en mettant Ă  distance les Ă©checs et en valorisant vos rĂ©ussites. Les photos sont magnifiques! Je le conseille Ă  tout(e) jardinier(e) qui tient Ă  nourrir sa famille au rythme des saisons tout en conciliant les principes de la permaculture avec la rĂ©alitĂ© de la vie de famille et professionnelle.
    J’ai dĂ©couvert dans la foulĂ©e vos 2 blogs (super!)et que certains de vos livres de recettes faisaient dĂ©jĂ  partie de ma bibliothĂšque comme les secrets de la boulange bio qui depuis 3 ans m’aide Ă  rĂ©ussir mes pains. Donc, Merci pour votre travail!!

    RĂ©pondre
  27. Bonjour,

    Je vous découvre et je suis trÚs impressionné par votre motivation.

    Pensant que les petits pois gourmands pouvaient se semer en fin d’annĂ©e un peu comme les fĂšves je les ai mis en terre mi-novembre.
    A votre avis; Est-ce que ces derniers rĂ©sistent Ă  une (petite) gelĂ©e s’ils sont sortis de terre.
    Paillage possible?
    Ps:Hivers relativement cléments(région Montélimar).

    Bravo pour tout ce que vous faites.

    RĂ©pondre
    • A mon humble avis, vous avez bien fait ! Les pois gourmands ont rĂ©sistĂ© chez moi Ă  une petite gelĂ©e de -3 au printemps (sous voiles de forçage tout de mĂȘme) donc, ça se tente. Vous savourerez sĂ»rement des pois gourmands plus tĂŽt que moi.
      Vous me direz ? 🙂
      Belle soirée à vous Albert,
      Marie

      RĂ©pondre
  28. Bonjour Marie
    je ne vous connaissais pas je vous ai dĂ©couverte avec la vidĂ©o d’Olivier.
    Du coup, curieux, je suis passé voir votre blog. Je suis charmé par votre plume et je reviendrai vous lire réguliÚrement avec grand plaisir.
    Je partage votre avis sur la culture du pois gourmand c’est obligatoire!!! Je ne connais pas le Normand, pour ma part c’est le Weggis qui ne m’a jamais déçu mais j’essaierai le Normand.
    Bonne continuation et merci pour votre partage

    RĂ©pondre
    • Je suis trĂšs touchĂ©e par votre si gentil message Christophe… Merci aussi pour votre info sur le pois gourmand, ça me donne envie de goĂ»ter le Weggis l’an prochain 🙂
      Belle soirée à vous,
      Marie

      RĂ©pondre
  29. Bonjour, j’ai acheter votre livre (il est super !!), et j’ai adorĂ© l’idĂ©e des pois gourmand, un lĂ©gume que je ne connais pas. Je vais dĂ©buter mon potager cette annĂ©e avec la culture en lasagne (merci pour votre vidĂ©o explicative !), pensez-vous que je puisse semer des pois gourmands directement dans la lasagne ? En vous remerciant par avance. Bonne continuation Ă  vous et bon jardinage. Pauline

    RĂ©pondre
    • Semer directement les pois dans une lasagne, j’avoue n’avoir jamais essayĂ© 🙂
      Si vous tentez, vous me direz? (mais ne vous sentez pas obligĂ©e d’essayer pour moi car je ne suis pas absolument sĂ»re que cela marcherait).
      Bon week-end Pauline !
      Marie

      RĂ©pondre
  30. Bonjour,

    J’ai tentĂ© le semis de pois de weggis directement dans ma lasagne et ça marche trĂšs bien ! je suis dans les CĂŽtes d’Armor avec un climat pas facile et je n’habite pas sur place. En ce moment je commence Ă  rĂ©colter et j’ai plein de fleurs. Ils dĂ©passent le 1,5O de hauteur !

    RĂ©pondre